La Scène, Musique de chambre et récital

Edgar Moreau confirme son grand talent au Louvre

Plus de détails

Paris, Auditorium du Louvre, 9-I-2014. Gabriel Fauré (1845-1924) : Elégie en ut mineur op. 24 ; Jean-Frédéric Neuburger (1986-) : Souffle sur les cendres ; Robert Schumann (1810-1856) : Cinq pièces dans le style populaire op. 102 ; Alfred Schnittke (1934-1998) : Sonate. Edgar Moreau, violoncelle ; Pierre-Yves Hodique, piano.

Moreau-Edgar_HD2Déjà très demandé par les plus grandes salles d’Europe et du monde, , qui va avoir cette année 20 ans, compte parmi les plus talentueux musiciens de sa génération et très probablement au-delà de sa génération. Ce concert l’a démontré de manière très convaincante.

Il commence par Elégie de Fauré, avec des notes nostalgiques et romantiques, captant l’attention du public avec la largeur sonore, avant d’aborder Souffle sur les cendres de . Une œuvre virtuose avec des doubles-cordes constants, la partie solo du début sert à une démonstration intense de cette technique où l’on mesure également la profonde musicalité du jeune violoncelliste. La pièce joue aussi les intensités, avec par exemple de longues notes en crescendo et des trémolos frémissants. Le piano y forme une entité avec le violoncelle, ce qui est confirmé dans les Cinq pièces dans le style populaire de Schumann, avec des sonorités variées mais toujours amples et profondes.

Le clou du concert est sans aucun doute la Sonate de Schnittke, dont la structure est inversée par rapport à la sonate traditionnelle puisque les trois mouvements qui la constituent sont : Largo, Presto et Largo. L’œuvre exige une palette sonore très large et une grande expressivité, et les deux musiciens répondent parfaitement et de façon surprenante à l’exigence de cette partition d’une difficulté redoutable.

Avec , excellent chambriste, semble procéder à une réalisation musicale plus que satisfaite. C’est un duo, certes jeune par leur âge, mais musicalement accompli et on a rarement vu une adéquation artistique aussi heureuse.

Crédit photo : © DR

Plus de détails

Paris, Auditorium du Louvre, 9-I-2014. Gabriel Fauré (1845-1924) : Elégie en ut mineur op. 24 ; Jean-Frédéric Neuburger (1986-) : Souffle sur les cendres ; Robert Schumann (1810-1856) : Cinq pièces dans le style populaire op. 102 ; Alfred Schnittke (1934-1998) : Sonate. Edgar Moreau, violoncelle ; Pierre-Yves Hodique, piano.

Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.