À emporter

Ravel du piano à l’orchestre avec Leonard Slatkin à Lyon

Plus de détails

Maurice Ravel (1875-1937) : Valses nobles et sentimentales, Le Tombeau de Couperin, Gaspard de la nuit (orchestration de Marius Constant), La Valse. Orchestre national de Lyon, direction : Leonard Slatkin. 1 Cd Naxos. Référence : 85 72 888. Enregistré en 2011 et 2012. Durée : 66’12

 

naxos ravel lyon slatkinAprès un premier volume prometteur, poursuit son intégrale Ravel au pupitre de l’.  Ce présent album, à l’exception de La Valse, propose des partitions, initialement pianistiques, mais ensuite orchestrées par Ravel lui-même ou par le compositeur .

Dans ces partitions, impose une lecture franche et claire qui laisse la musique s’écouler et qui met en avant les sonorités raffinées et la précision des pupitres de son orchestre. Dans les Valses nobles et sentimentales, Slatkin fait virevolter les notes sans jamais verser dans le pompier. On retrouve la finesse du trait dans un Tombeau de Couperin réglé  à la perfection.

L’orchestration de Gaspard de la nuit est une merveille tant le compositeur a su insuffler les ombres et les lumières ravéliennes à cette partition mythique de la littérature pianistique.  Le raffinement des timbres et la maîtrise de la science orchestrale feraient presque passer cette libre transposition à l’orchestre comme une partition de la main même de Ravel.

Dans La Valse, le chef et ses musiciens rendent tous les aspects de la force granitique de cette danse orchestrale jusqu’au cataclysme final.

Les râleurs diront que les références dans Ravel sont  innombrables, mais il faut saluer cet album pour deux raisons. En premier lieu, l’ ne cesse de s’affirmer qualitativement et cet album rend compte du travail déjà accompli sous la direction du chef américain. On relève, outre une sonorité française des pupitres à la fois élégante et cultivée, une qualité superlative des solistes et en particuliers ceux des bois. En second lieux, la vision de Leonard Slatkin est stylistiquement parfaite dans le travail sur la pâte orchestrale qui sonne avec ampleur mais jamais avec lourdeur. Sa battue, très « ligne claire » fait respirer les mélodies et respecte les identités sonores et esthétiques des musiciens.

Ce disque est une excellente lecture contemporaine et s’impose, sans peine, comme la référence dans l’orchestration de Gaspard de la nuit.

(Visited 353 times, 1 visits today)

Plus de détails

Maurice Ravel (1875-1937) : Valses nobles et sentimentales, Le Tombeau de Couperin, Gaspard de la nuit (orchestration de Marius Constant), La Valse. Orchestre national de Lyon, direction : Leonard Slatkin. 1 Cd Naxos. Référence : 85 72 888. Enregistré en 2011 et 2012. Durée : 66’12

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.