Mot-clef : Leonard Slatkin

capucon-3625409

Renaud Capuçon impose Dvořák à Clermont-Ferrand et gagne

Renaud Capuçon, musicien associé à l'Orchestre national de Lyon cette saison, substitut au célébrissime concerto de Brahms celui de Dvořák et emporte la conviction. C’est une première partie 100% américaine que nous réserve l’Orchestre National de Lyon avec en arrière fond une œuvre du FRAC, dispositif désormais habituel avec l’Orchestre d'Auvergne organisateur de la soirée. A la fois planante et dramatique, oscillant entre nostalgie et détresse, l’Adagio pour cordes de Samuel Barber ...
Quintessence et majesté, András Schiff et Nikolai Lugansky à Lyon

Quintessence et majesté, András Schiff et Nikolai Lugansky à Lyon

Deux visages du piano d'aujourd'hui à l'Auditorium Maurice Ravel. Décanté, quintessencié, l'art d'András Schiff éblouit. Tout autant que la lecture altière et virtuose offerte par Nikolai Lugansky et Leonard Slatkin du Concerto n°2 de Brahms. Supérieurement pensé et construit, le récital d'András Schiff diffuse un sentiment de plénitude musicale rare. Bach, Brahms, Beethoven et Schumann : un quatuor de compositeurs que le pianiste chérit par dessus tout, et des œuvres qui convergent ...

Ben Glassberg à l’ONL

Vainqueur de la 55e édition du Concours international de jeunes chefs d’orchestre (dans le cadre du Festival de Besançon) en 2017, le Britannique Ben Glassberg, 24 ans, est nommé à l’Orchestre national de Lyon, formation qu’il dirigeait lors de la finale de ce concours présidé alors par Leonard Slatkin. A Besançon, Ben Glassberg avait tout raflé : grand prix, coup de cœur du public et coup de cœur de l’Orchestre. ...
B Grosvenor (c) Patrick Allen Opera Omnia

L’Orchestre national de Lyon et Leonard Slatkin à Aix-en-Provence

Dans un programme franco-anglais, l’Orchestre national de Lyon, sous la baguette de Leonard Slatkin, a une nouvelle fois démontré l’étendue de ses qualités dans des registres variés. Ce concert fut l’occasion d’entendre le pianiste anglais Benjamin Grosvenor dans le Concerto n° 2 de Saint-Saëns. Darius Milhaud signe en 1919 une de ses œuvres majeures avec Le Bœuf sur le toit. À son retour d’un voyage au Brésil, il écrit d’abord un ...

Leonard Slatkin annule ses prochains concerts pour raison médicale

Le Detroit Symphony Orchestra (DSO) a annoncé hier que son directeur musical Leonard Slatkin est contraint d'annuler ses prochaines dates avec l'orchestre en mai et juin, également ses concerts à venir en Europe et avec la Chamber Music Society of St. Louis. Il doit subir un pontage cardiaque la semaine prochaine mais devrait avoir complètement récupéré dans trois mois environ. Source : Pizzicato
escaich

Quatre Visages du Temps, un concerto pour orgue d’Escaich à Paris

Thierry Escaich et Maurice Duruflé. Deux hommes qui se sont succédé à la tribune de l'orgue de l'église Saint-Étienne du Mont à Paris. Mais c'est dans la Grande Salle de la Philharmonie que résonne aujourd'hui leur musique : une création européenne très attendue du premier (Concerto pour orgue n°3 « Quatre Visages du Temps » défendu par le compositeur lui-même aux claviers), et le célèbre Requiem du second, page mythique de la ...
Ben Glassberg (c) Petit_1 (2) ter

Le Festival de Besançon a 70 ans

Le deuxième plus ancien festival français (1948, un an après Aix) fait preuve d’une belle vitalité en agrémentant ses fondamentaux (la musique symphonique, symbolisée par la haute tension de son Concours international de jeunes chefs d’Orchestre) d’une quantité de manifestations populaires qui lui permettent de s’affranchir de tout élitisme. Coup de projecteur sur sept instants choisis. Solidement campé sur le trésor de sa mémoire – le rédacteur de ces lignes en ...
CD Ravel

Rimski-Korsakov et Ravel, deux maîtres de l’orchestration dans Antar

Et de cinq ! L’Orchestre national de Lyon et le chef Leonard Slatkin signent une splendide interprétation d’Antar, une musique de scène de Maurice Ravel très inspirée par plusieurs thèmes célèbres de Nicolaï Rimski-Korsakov. Depuis longtemps animé par la musique russe, en particulier celle du Groupe des Cinq, Ravel utilisa la musique de Rimski-Korsakov (Antar, 1868-1903 ; Mlada, 1890) dont il réorchestra une partie seulement pour alimenter une musique de scène destinée à une ...
gl_pf-slatkin_by_Evgeniy_Ivanov_1

Leonard Slatkin et Hilary Hahn, d’une apollinienne froideur

Avec un concert débutant par les Chairman Dances de John Adams et se concluant sur le « Songe d’une nuit de sabbat » de la Symphonie fantastique d’Hector Berlioz, on était en droit d’espérer que Dionysos s’inviterait à la fête. Hélas, point de bacchanales furieuses, remplacées pour l’occasion par de belles harmonies bien léchées et policées d’inspiration toute apollinienne excluant le moindre soupçon d’émotion ou de sensualité. Et pourtant, en ouverture, ...
slatkin_by_cindy_mctee_3a

Symphonies de Tchaïkovski : suite et fin de l’intégrale à Lyon

Intelligemment appariées et interprétées, les symphonies de Tchaïkovski sont encore et toujours un triomphe. C'est le volet central du Festival Russe que propose, à l'orée de l'hiver, l'Orchestre National de Lyon : sous la baguette de Leonard Slatkin, son directeur musical, une relecture complète des symphonies de Tchaïkovski. Après le début prometteur consacré aux symphonies n° 1 et 4, la série se conclut avec la Troisième et la Sixième. Le public, fidèle ...
slatkin-onl

Symphonies de Tchaïkovski par l’Orchestre national de Lyon

Dans le cadre de son festival russe, l’Auditorium de Lyon programme les six symphonies de Tchaïkovski par l’Orchestre national de Lyon, réunissant judicieusement la Symphonie n°1  et la Symphonie n°4 en ouverture de ce cycle. Sous la direction de Leonard Slatkin, l’ONL parvient à un beau résultat d’ensemble, malgré des imperfections individuelles. Le chef d’orchestre américain, au style pour le moins sobre, propose une version plutôt dépouillée de ces œuvres où ...
agastinel

Les nouveaux mondes de l’Orchestre national de Lyon

L'Orchestre national de Lyon poursuit sa saison avec bonheur, et explore des rivages lointains. Voilà un plaisant rapprochement que celui de trois œuvres d'esthétiques si contrastées : trois peintures, espacées d'un siècle, de l'inconnu qui se dévoile. Chez Haydn, c'est la raison, à peine plus divine qu'humaine, qui permet que triomphe l'ordre sur les dissonances, et que l'informe devienne mélodie ; chez Dvořák, au contraire, c'est de façon toute intérieure et sensible, ...
jennifer-johnston

Le Requiem de Verdi à Lyon, des limbes au paradis

Quelques regrets, mais surtout de belles impressions, dans le Requiem de Verdi que dirige Leonard Slatkin. Des solistes d'envergure, des chœurs solides, un chef expérimenté, ont tous besoin d'échauffement. Qu'elles sont redoutables, ces premières mesures sotto voce d'un Requiem que l'on associe plus volontiers aux déferlements furieux du « Dies irae » ! La ligne introductive des violoncelles est splendide de tristesse austère, mais le chœur – effet pervers de la pléthore de chanteurs ...
LSlatkin

L’Heure espagnole par Slatkin, une grande réussite

L'Orchestre National de Lyon poursuit son intégrale Ravel pour le disque, avec une Heure espagnole exquise. Difficile de trouver le ton juste dans une œuvre aussi déroutante et facétieuse que L'Heure espagnole. On n'a jamais fini de se demander à quel degré il faut prendre cette « comédie musicale » enrobée d'espagnolades, cette intrigue qui semble n'être jamais qu'un prétexte, ces vers faciles « au rythme qui se casse, à la rime cocasse » (de ...

Le départ lento assai de Leonard Slatkin au DSO

Ce sera un long au revoir que celui de Leonard Slatkin au DSO. Le Detroit Symphony Orchestra devrait annoncer que le chef, âgé de 71 ans, a décidé de prolonger son contrat jusqu’en 2017-2018. Il restera ensuite directeur musical honoraire de l’orchestre, continuera à s’impliquer dans le programme artistique et donnera encore quelques séries de concerts. Sous sa houlette, depuis 2008, l’orchestre est passé d’une santé plus que chancelante à ...
539w

Leonard Slatkin et Nicholas Angelich à l’Auditorium de Lyon

Sous la baguette de Leonard Slatkin, l’Orchestre National de Lyon était à l’affiche de l’Auditorium de Lyon avec le pianiste Nicholas Angelich remplaçant de Hélène Grimaud, souffrante, dans le répertoire brahmsien, un univers vers lequel ses affinités le ramènent constamment. La première partie fut inversée et débute ainsi par le Cycle des gris de Bruno Mantovani, une commande du Fonds d'Action de la Sacem dans laquelle il s'est attaché à écrire ...
paul_hugues2

Paul Hughes, la musique à la BBC

Paul Hughes est le grand patron de la musique à la BBC. Responsable du l’Orchestre symphonique de la BBC et des forces chorales de la radiodiffusion britannique (BBC Chorus et BBC Singers), il propose des saisons exemplaires en terme de qualité artistique et éditoriale. En marge du festival des BBC Proms, il revient sur ces grands moments de musique que sont les Promenade Concerts et sur la saison régulière de ...
BB

Berlioz versus Beethoven au Festival Berlioz

Audacieuse idée, en fin de Festival, que d'associer le jeune Berlioz et le Beethoven de la maturité au cours d'une soirée intitulée Hymne à la joie. Qui sort gagnant de ce choc des titans ? On l'a beaucoup dit et loué : Beethoven est chez lui au Festival Berlioz. Ces deux géants de la musique de chaque côté du Rhin ont entamé, depuis quelques années déjà, un dialogue des plus stimulants à La ...
leonard-slatkin-cybelle-codish-headshot

Leonard Slatkin, from Detroit to Lyon

"I'm not into maintenance. I'm into forward thinking." Leonard Slatkin is currently Music Director of the Detroit Symphony Orchestra and the Orchestre National de Lyon, having previously held positions with the St. Louis Symphony Orchestra, the National Symphony Orchestra, and the BBC Symphony Orchestra. In this interview, Slatkin reflects on his beginnings in music, his accomplishments, recovering from a protracted musician's strike in Detroit, and making music in Detroit and Lyon.  ResMusica: ...
Auditorium de Lyon Duchon Doris

Les 40 ans de l’Auditorium Maurice Ravel de Lyon

L’Auditorium Maurice Ravel de Lyon à 40 ans. Reconnue comme patrimoine du XXe siècle, cette salle en béton est la résidence de l’Orchestre national de Lyon.  Le 14 février 1975, Serge Baudo, directeur musical de l’Orchestre national de Lyon fit résonner la Symphonie fantastique de Berlioz, marquant l’inauguration officielle de l’Auditorium Maurice Ravel. La construction d’un nouvel auditorium était devenue essentielle pour un orchestre reconnu comme « National » en 1972. De plus, ...
IMG_3219 copie

Formidables machines au Festival Berlioz

Le Festival Berlioz fut implanté par Serge Baudo à Lyon de 1979 à 1989. Les plus beaux Troyens (confiés à l'imagination passionnée du tout jeune tandem Leiser-Caurier) y furent présentés à l'Auditorium en 1987. Bien qu'archi-intégraux, (on y réhabilita même la très belle scène, dite de Sinon, coupée par le compositeur lui-même), il se firent très injustement voler la vedette par la version présentée par Chung et Pizzi pour l'inauguration ...

Du nouveau à Radio-France

François Dru rejoint la Direction de la musique de Radio-France en tant que Chargé de mission auprès du Directeur de la musique de Radio-France Jean-Pierre Rousseau. François Dru a été auparavant Conseiller artistique à l’Orchestre National de Lyon aux côtés du chef d’orchestre Leonard Slatkin et  à l'Orchestre de Paris en la fonction d'Administrateur artistique auprès de Paavo Järvi
berlioz harold en italie  slatkin lyon naxos

Berlioz, entre Lyon et l’Italie

La Symphonie fantastique de Berlioz avait été le premier disque gravé par Leonard Slatkin avec son Orchestre national de Lyon. Le chef américain poursuit ses explorations discographiques avec un volume centré sur Harold en Italie et quelques brillantes ouvertures. Si, la Symphonie fantastique a été enregistrée par la quasi-totalité des orchestres français, Harold en Italie reste plus marginal avec seulement une poignée d’enregistrements : Bernstein/McInnes/Orchestre national de France (EMI), Plasson/Caussé/Capitole de Toulouse et Chung/Verney/Orchestre de ...

Leonard Slatkin prolonge à Lyon

L’Orchestre national de Lyon a annoncé la prolongation du contrat de Leonard Slatkin à la tête de l'ONL. Ce nouveau contrat, d’une durée de 3 ans, débutera en septembre 2014, à l’occasion d’une nouvelle saison qui verra le chef célébrer ses 70 ans. Leonard Slatkin est également directeur musical de l’Orchestre symphonique de Detroit aux Etats-Unis. Très expérimenté et cultivé (son répertoire est absolument immense), Leonard Slatkin a d'ores et ...
naxos ravel lyon slatkin

Ravel du piano à l’orchestre avec Leonard Slatkin à Lyon

Après un premier volume prometteur, Leonard Slatkin poursuit son intégrale Ravel au pupitre de l’Orchestre national de Lyon.  Ce présent album, à l’exception de La Valse, propose des partitions, initialement pianistiques, mais ensuite orchestrées par Ravel lui-même ou par le compositeur Marius Constant. Dans ces partitions, Leonard Slatkin impose une lecture franche et claire qui laisse la musique s’écouler et qui met en avant les sonorités raffinées et la précision des ...
naxos copland slatkin

Copland à Detroit par Slatkin

Arrivé au pupitre de l’orchestre de Detroit en 2007, le chef d’orchestre Leonard Slatkin, lui a redonné une visibilité internationale portée par ses enregistrements avec le label Naxos. Bien que frappé par la crise, comme presque tous les orchestres des USA, la phalange étasunienne semble revivre sous cette direction compétente et inspirée : les concerts de l’orchestre sont proposés en vidéo sur le Web et, en, 2013, l’orchestre est retourné se produire ...
thumbs_renaud-capucon-c-darmigny_1

Lyon : Leonard Slatkin dans un programme aux couleurs orientales

À l'auditorium de Lyon, le dernier concert avant Noël chante la mort de la suprématie culturelle de l'Occident. C'est un paradoxe, au moment précis où toute notre société vit dans l'attente du jour qu'elle fête avec le plus d'unanimité – et c'est en tout cas une occasion d'entendre de la belle musique. La première partie du spectacle, consacrée à Saint-Saëns, permet de prendre la mesure de l'essoufflement de l'académisme parisien (le ...
penderecki-warsaw-1-362x271

Warsaw celebrates Krzysztof Penderecki’s 80th birthday

Poland has been celebrating the 80th birthday of its most famous composer, Krzysztof Penderecki. It is not often that contemporary composers are extolled with such splendor: the National Bank of Poland created a special banknote; the Polish mail service produced a stamp with his portrait; a box set including all his symphonies was published under his direction on the Dux label; there were two exhibitions in the hall of the ...
gens berlioz2013

Festival Berlioz 2013 avec François-Frédéric Guy, Leonard Slatkin et Véronique Gens

Pour la 20ème édition du Festival Berlioz, François-Xavier Roth affirme, bravache, que le Festival est devenu le « Bayreuth berliozien que nous attendions tous ». A vrai dire il n’est pas sûr qu’il faille souhaiter une telle destinée à la Côte Saint-André. Laissons à la colline bavaroise ses distributions de luxe, et continuons de faire de la Côte un rendez-vous berliozien symphonique, champêtre et bon enfant, où l’expérimentation et le mélange des genres ...
denis matsuev 2013

Rachmaninov à Moscou avec Denis Matsuev

A l’occasion des 140 ans de la naissance de Rachmaninov, la philharmonie de Moscou, l’orchestre symphonique d’Etat de Moscou et la salle Tchaïkovski offraient au public, deux soirées de prestige : Denis Matsuev, la grande star russe du piano, était dirigé par Leonard Slatkin dans des programmes évidement consacrés au grand compositeur. C’était également l’occasion pour Matsuev de présenter son dernier disque, naturellement consacré à Rachmaninov et à son Concerto n°2. Adulé ...