Danse , La Scène, Spectacles Danse

The Goldlandbergs d’Emmanuel Gat : qualité et maturité

Plus de détails

Théâtre de la Ville. 25/III/14. Emmanuel Gat : « The Goldlandbergs ». Chorégraphie, lumières et bande-son : Emmanuel Gat. Chorégraphie crée en collaboration et interprétée par Hervé Chaussard, Aurore Di Bianco, Michael Löhr, Pansun Kim, Philippe Mesia, Geneviève Osborne, François Przybylski, Milena Twiehaus. Bande son : The Quiet in The Land, arrangée et écrite par Glenn Gould. Musique additionnelle : J.S. Bach, Variations Goldberg. Piano : Glenn Gould.

L’œuvre d’ est désormais parvenue à un niveau d’intensité et de maturité exceptionnelle. La preuve avec sa dernière création « The Goldlandbergs » sur Les Variations Goldberg interprétées au piano par .

_MG_0880 small obtient de ses danseurs une intense qualité de mouvement. On peut parler de mouvement à « génération spontanée » comme William Forsythe le fit à une période dans certaines de ses pièces les plus abouties.

En solo, duo ou en groupe, chaque interprète poursuit sa trajectoire individuelle, comme mu par son propre déterminisme. Chacun décline son vocabulaire chorégraphique propre : il y la spécialiste des pliés, celle de l’amble cavalier, celui qui roule les épaules. Tout en muscle, avec un travail du haut du corps extrêmement développé, chacun de ces danseurs possède un poids, dégage une qualité de mouvement qui fascine.

« The Goldlandbergs » s’appuie sur l’enregistrement des Variations Goldberg par , ainsi que sur une émission de Radio Canada réalisée et montée par le même . Un documentaire sur une communauté mennonite, les répétitions d’une chorale, entretiens et documents sonores, qui sert de trame de fond d’une grande sensibilité et d’une belle profondeur. Profondeur aussi apportée par le dispositif scénique, les projecteurs étant cachés par un cadre de toile qui concentre la lumière et réserve de superbes effets.

Un magnifique spectacle qui se contemple avec beaucoup de concentration et une grande fascination pour cette compagnie de danseurs agiles et puissants.

Crédit photographique : © Emmanuel Gat Danse

(Visited 265 times, 1 visits today)

Plus de détails

Théâtre de la Ville. 25/III/14. Emmanuel Gat : « The Goldlandbergs ». Chorégraphie, lumières et bande-son : Emmanuel Gat. Chorégraphie crée en collaboration et interprétée par Hervé Chaussard, Aurore Di Bianco, Michael Löhr, Pansun Kim, Philippe Mesia, Geneviève Osborne, François Przybylski, Milena Twiehaus. Bande son : The Quiet in The Land, arrangée et écrite par Glenn Gould. Musique additionnelle : J.S. Bach, Variations Goldberg. Piano : Glenn Gould.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.