À emporter, Audio, Musique symphonique

Un Sibelius maçonnique profondément émouvant

Plus de détails

Jean Sibelius (1865-1957) : Musique rituelle maçonnique, op. 113, pour ténor, chœur d’hommes et orgue (version originale). Version pour ténor et orchestre arrangée par Jaakko Kuusisto (2007)*. Hannu Jurmu (ténor), Chœur d’hommes YL, dir. Matti Hyökki, Harri Viitanen (orgue). Mika Pohjonen (ténor), Orchestre symphonique de Lahti, dir. Jaakko Kuusisto*. 1 CD BIS Records. Réf. : BIS-CD-1977 ; code barre : 7 318590 09771. Enregistrement réalisé à la cathédrale d’Helsinki en avril 2010 et au Sibelius Hall de Lahti en mai 2008*. Notice quadrilingue : finnois, anglais, français, allemand. Durée : 72’05

 

4812195-origpic-b04f14Retiré du tourbillon médiatique et de la course créatrice au nouveau chef-d’œuvre, Jean Sibelius se complût manifestement au sein d’une musique réconciliée avec la simplicité et l’intimité, sans apparat. Cet opus 113, quasiment le dernier, dit Musique rituelle maçonnique, reste l’un des moins fréquentés et paradoxalement l’un des plus profondément émouvants témoignages confirmant avec une rare élévation la ténuité de chaque individu.

Ce rapprochement Sibelius l’a rencontré en associant un ténor, un chœur d’hommes et un orgue sur plusieurs poèmes peu connus d’origines diverses (Goethe, Sola, Bao Zhao, Samuli Sario, Schober…). Le compositeur dresse une série d’atmosphères retenues mais variées, certaines réservées à l’orgue seul, semblant planer au-dessus des contingences matérielles méditant dans de nouvelles sphères songeuses. En témoignent par exemple la beauté majestueuse de Salen (En avant, concitoyens, vers notre but), l’Hymne Finlandia, robuste et engageant dans cette version de 1938 pour chœur d’hommes a cappella et l’émouvante et merveilleuse Marche funèbre (Surumarssi) pour orgue. Sibelius y travailla à la fin de 1926 pour une création organisée le 12 janvier 1927 à la grande Loge finlandaise. Les interprètes finlandais, insurpassables, domineront longtemps avant une éventuelle future concurrence. Impossible de ne pas succomber à cette magie, dernier cadeau du grand Sibelius. Quant aux arrangements intempestifs de Jaakko Kuuvisto qui ajoute un orchestre ils n’embellissent aucunement la partition originale.

(Visited 1 106 times, 1 visits today)

Plus de détails

Jean Sibelius (1865-1957) : Musique rituelle maçonnique, op. 113, pour ténor, chœur d’hommes et orgue (version originale). Version pour ténor et orchestre arrangée par Jaakko Kuusisto (2007)*. Hannu Jurmu (ténor), Chœur d’hommes YL, dir. Matti Hyökki, Harri Viitanen (orgue). Mika Pohjonen (ténor), Orchestre symphonique de Lahti, dir. Jaakko Kuusisto*. 1 CD BIS Records. Réf. : BIS-CD-1977 ; code barre : 7 318590 09771. Enregistrement réalisé à la cathédrale d’Helsinki en avril 2010 et au Sibelius Hall de Lahti en mai 2008*. Notice quadrilingue : finnois, anglais, français, allemand. Durée : 72’05

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.