À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Notturno, Thomas Hampson et Richard Strauss

Plus de détails

Richard Strauss (1864-1949) : « Zueignung » op. 10/1, « Die Nacht » op. 10/3, « Winternacht » op. 15/2, « Mein Herz ist stumm, mein Herz ist kalt » op. 19/6, « Ach weh mir unglückhaftem Mann » op. 21/4, « Ruhe meine Seele » op. 27/1, « Heimliche A ufforderung » op. 27/3, « Morgen » op. 27/4, « Traum durch die Dämmerung » op. 29/1, « Sehnsucht » op. 32/2, « Das Rosenband » op. 36/1, « Befreit » op. 39/4, « Notturno » op. 44/1, «Freundliche Vision » op. 48/1, « Die heiligen drei Könige aus Morgenland » op. 56/6, « Vom Künftigen Alter » op. 87/1, « Und dann nicht mehr » op. 87/3, « Im Sonnenschein » op. 87/4. Avec : Thomas Hampson, baryton ; Wolfram Rieger, piano ; Daniel Hope, violon. 1 CD. Deutsche Grammophon 479 2943. Code-barre : 028947 929437. Enregistré en décembre 2013 et janvier 2014 au studio Teldex de Berlin. Notice de présentation trilingue (anglais, allemand et français) ; durée : 70’20’’.

 

Les Clefs ResMusica

HampsonMême si les grands chanteurs du passé n’ont pas manqué d’illustrer ce répertoire, les lieder de Strauss sont tellement associés à la voix de soprano que l’on s’étonnera presque d’entendre les grands tubes du corpus – « Zueignung » « Ruhe meine Seele », « Morgen », « Befreit »… – interprétés ici par un baryton. Et pourtant, le texte de la plupart de ces chants est bien souvent explicitement attribué à une persona masculine.

C’est donc avec le plus grand intérêt que l’on se tourne vers le dernier disque de , d’autant plus que le style quelque peu précieux et maniéré du grand chanteur semble de prime abord convenir idéalement au compositeur allemand. Notre Américain se délecte donc de ces textes simples et parfois sucrés, soutenus par une écriture vocale de la plus grande subtilité et du raffinement le plus exquis. Ce n’est pas la passion qui se dégage de ces chants d’amour, mais cet attachement quelque peu bonhomme et bourgeois qui semble avoir accompagné Strauss tout au long de sa vie. Les rares fêlures de l’organe, notamment dans les pianissimi du haut de la voix, apportent de plus une fragilité qui convient bien à un programme thématique fort habilement conçu en faisant la part belle aux lieder consacrés au rêve et la nuit.

Dans ce contexte, on louera le piano sobre, discret et efficace de , on s’émerveillera devant le violon extatique de pour « Notturno », on s’étonnera du son d’une trompette à la toute fin de « Die heiligen drei Könige ».
Curieusement, le nom du soliste ne nous est pas donné.

Oui, les barytons ont encore des choses à dire dans Strauss. Oui, il est urgent que Hampson, Mandryka d’exception, nous donne enfin le Barak de La femme sans ombre qu’il nous doit…

Plus de détails

Richard Strauss (1864-1949) : « Zueignung » op. 10/1, « Die Nacht » op. 10/3, « Winternacht » op. 15/2, « Mein Herz ist stumm, mein Herz ist kalt » op. 19/6, « Ach weh mir unglückhaftem Mann » op. 21/4, « Ruhe meine Seele » op. 27/1, « Heimliche A ufforderung » op. 27/3, « Morgen » op. 27/4, « Traum durch die Dämmerung » op. 29/1, « Sehnsucht » op. 32/2, « Das Rosenband » op. 36/1, « Befreit » op. 39/4, « Notturno » op. 44/1, «Freundliche Vision » op. 48/1, « Die heiligen drei Könige aus Morgenland » op. 56/6, « Vom Künftigen Alter » op. 87/1, « Und dann nicht mehr » op. 87/3, « Im Sonnenschein » op. 87/4. Avec : Thomas Hampson, baryton ; Wolfram Rieger, piano ; Daniel Hope, violon. 1 CD. Deutsche Grammophon 479 2943. Code-barre : 028947 929437. Enregistré en décembre 2013 et janvier 2014 au studio Teldex de Berlin. Notice de présentation trilingue (anglais, allemand et français) ; durée : 70’20’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.