À emporter, Essais et documents, Livre, Musicologie, Opéra

Un passionnant regard sur Tristan et Isolde

Plus de détails

Tristan et Isolde. L’amour, la mort et le nirvãna. Serge Gut & Jean-Jacques Velly. Fayard, Paris. 278 pages. 17 euros. ISBN (et code barre) : 978-2-213-68113-9. Dépôt légal mai : 2014.

 

Les Clefs ResMusica

Tristan_Gut« Les regards portés sur Tristan et Isolde ont été variés et multiples car une œuvre aussi prodigieuse que celle-ci ne pouvait être abordée sous un angle étroit. Les particularités historiques, affectives, émotionnelles, culturelles, analytiques, sémantiques et géographiques se chevauchent, s’entrecroisent et s’influencent réciproquement. Il en résulte un produit complexe et souvent difficile à appréhender. » Telle est la conclusion (p. 229) de cet apport supplémentaire mais passionnant piloté par (hélas décédé avant la parution du livre) et Jean-Jacques Velly qui signe le chapitre intitulé « Le traitement orchestral dans Tristan et Isolde ».

Indéniable chef-d’œuvre de la création musicale dans lequel « Wagner s’est laissé submerger par la terrible passion qu’il vouait à Mathilde [Wesendonck] et  nous a livré ces prodigieux effluves sentimentaux qui coulent à flots tout au long de cette sublime partition : le Prélude, l’Hymne à la nuit avec son superbe duo d’amour, le solo de cor  anglais, la mort d’Isolde et tant d’autres pages envoûtantes » (p. 239). L’ouvrage se partage entre une étude musicologique  méticuleuse collée à la partition qui retiendra l’attention des musicologues et les propos plus généraux (cf. supra) qui sans aucun doute fascineront les amoureux de cet opéra génial « enfant symbolique de leur union spirituelle et platonique. » (p. 49) Après une lecture avide de ces raisonnements directs, percutants, troublants, captivants, l’envie surgit, avec impétuosité et stupéfaction, de se replonger dans le monde merveilleux et étourdissant de Tristan et Isolde. De s’évader des contingences avec cet « orchestre [qui] transcende le drame et le dote d’une voix intérieure qui s’adresse directement à notre subconscient. » (p. 264) Et ainsi que le reconnut le maître de Bayreuth dans une missive à Mathilde  : « Tristan est et reste pour moi un miracle ! »

Plus de détails

Tristan et Isolde. L’amour, la mort et le nirvãna. Serge Gut & Jean-Jacques Velly. Fayard, Paris. 278 pages. 17 euros. ISBN (et code barre) : 978-2-213-68113-9. Dépôt légal mai : 2014.

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.