À emporter, Audio, Musique d'ensemble

Musique sacrée pour trombone baroque

Plus de détails

« Fede et amor : musique baroque avec trombones à la Cour impériale de Vienne ». Johann Joseph Fux (1660-1741) : Sonates en trio E68, K365 et K379 ; air extrait de Jesu Christo nell’orto ; Francesco Conti (1681-1732) : air extrait de Il David perseguito dal David ; Marc’ Antonio Ziani (1653-1715) : Alma Redemptoris Mater ; František Ignác Antonín Tùma (1704-74) : Sonate pour deux violons et deux trombones ; Giuseppe Porsile (1680-1750) : air extrait de Il trionfo di Guiditta ; Girolamo Casati (1590-1657) : Salve Regina ; Antonio Caldara (1670-1736) : airs extraits de Joaz et de Morte e sepoltura di Christo ; Ignazio Conti (1699-1759) : air extrait de La distruzione d’Haj. Alex Potter, contre-ténor ; Ensemble La Fontaine. 1 CD Ramée RAM 1304. Enregistré en octobre 2012 au Château de Beuggen. Notice : anglais, français, allemand ; textes chantés traduits en anglais, français et allemand. Durée : 79’38’’

 

Ramee_Fedeamor

Ce récital est d’un style parfaitement homogène, alors qu’il réunit des compositeurs vénitiens, napolitains, bohémiens et autrichiens. Tous ont œuvré entre 1640 et 1740 à la cour des Empereurs romains germaniques, fameux protecteurs des arts. C’est l’oratorio italien qui domine alors toute la musique religieuse. Avec une particularité germanique, illustrée par cet album, le rôle de premier plan dévolu au trombone.
C’est aussi l’occasion de découvrir des pages d’une grande beauté, sinon des chefs-d’œuvre, généralement enregistrées pour la première fois. Les maîtres de chapelle devaient se consacrer lors de la Semaine sainte à des oratorios dits de « sépulcre », qui mettaient en scène le Tombeau du Christ. La sonorité du trombone était tout à fait appropriée à ce genre. Les petits motets sont plus vivants, avec leurs courtes séquences contrastées. Les sonates d’église cultivent aussi ce style noblement baroque.
et l’ respectent une musique qui n’appelle en rien la vitesse. Il ne s’agit pas non plus d’un festival de virtuosité comme le sont généralement les récitals de contre-ténors. Il s’agit d’interprétations de très haut niveau, assez vivantes et imaginatives pour ne pas donner une impression de monotonie. Catherine Motuz et Simen Van Mechelen font preuve de maestria aux trombones alto et ténor. Les autres musiciens sont également accomplis, notamment le bassoniste , qui a le beau rôle dans l’air d’Ignazio Conti. Un programme suffisamment original et bien défendu pour attirer l’attention.

(Visited 257 times, 1 visits today)

Plus de détails

« Fede et amor : musique baroque avec trombones à la Cour impériale de Vienne ». Johann Joseph Fux (1660-1741) : Sonates en trio E68, K365 et K379 ; air extrait de Jesu Christo nell’orto ; Francesco Conti (1681-1732) : air extrait de Il David perseguito dal David ; Marc’ Antonio Ziani (1653-1715) : Alma Redemptoris Mater ; František Ignác Antonín Tùma (1704-74) : Sonate pour deux violons et deux trombones ; Giuseppe Porsile (1680-1750) : air extrait de Il trionfo di Guiditta ; Girolamo Casati (1590-1657) : Salve Regina ; Antonio Caldara (1670-1736) : airs extraits de Joaz et de Morte e sepoltura di Christo ; Ignazio Conti (1699-1759) : air extrait de La distruzione d’Haj. Alex Potter, contre-ténor ; Ensemble La Fontaine. 1 CD Ramée RAM 1304. Enregistré en octobre 2012 au Château de Beuggen. Notice : anglais, français, allemand ; textes chantés traduits en anglais, français et allemand. Durée : 79’38’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.