Danse , La Scène, Spectacles Danse

A Beaubourg, un duo cosmique en apesanteur

Plus de détails

Paris. Centre Georges Pompidou. 16/XI/14. Jefta van Dinther et Thiago Granato, This is Concrete. Chorégraphie et danse : Jefta van Dinther et Thiago Granato. Création lumière : Jan Fedinger. Création sonore : David Kiers. Production : Emelie Bergbohm. Regard extérieur : Sandro Amaral, Frederic Gies et Robert Steijn.

Le spectacle This is concrete explore l’association singulière de deux corps masculins dissemblables.

jefta_3.jpgComme en apesanteur, deux corps masculins s’étirent lentement, collés, voire agrippés aux caissons de basse qui forment l’unique décor de ce duo cosmique. Vêtus de blousons gris souris – style cosmonautes soviétiques des années 1970 – ils sont deux formes interchangeables et totalement neutres. Mus par une transe qui semble ralentie par l’absorption de substances psychotropes, ils épousent les rythmes répétitifs et hypnotiques de la musique électronique signée David Kiers. On pense à l’état second des raveurs en fin de nuit, aux mouvements élastiques et indéfinis, se laissant flotter dans les nappes sonores.

, danseur et chorégraphe implanté entre Stockholm et Amsterdam, s’associe pour ce duo singulier avec , performer brésilien aux multiples collaborations. Physiques dissemblables – l’un est grand et osseux, l’autre plus brut et charnel – qui finissent par s’imbriquer dans un simulacre d’acte sexuel. Des vêtements que l’on s’échine à ôter, des pieds qui poussent vers le ciel, une exploration systématique de l’expression physique du désir – au ralenti, il est impossible de savoir si cet acte est consenti ou le résultat d’un viol.

Nimbée d’une lumière verte, sépulcrale, la troisième partie du duo ne donne pas vraiment la réponse à cette question. Il invite en revanche les spectateurs, anesthésiés par les bpm, à lâcher prise. Progressivement, les danseurs se défont de leur état second très contrôlé pour entrer dans un autre état, plus sauvage, presque animal. Leurs visages déformés, malaxés, expriment tour à tour la rage et l’effroi, l’inconnu et la béatitude. Un état quasi mystique auquel fait écho le lâcher de ballons qui fait office de scène finale…

Photo : © Renato Mangoli

(Visited 51 times, 1 visits today)

Plus de détails

Paris. Centre Georges Pompidou. 16/XI/14. Jefta van Dinther et Thiago Granato, This is Concrete. Chorégraphie et danse : Jefta van Dinther et Thiago Granato. Création lumière : Jan Fedinger. Création sonore : David Kiers. Production : Emelie Bergbohm. Regard extérieur : Sandro Amaral, Frederic Gies et Robert Steijn.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.