Banniere-ClefsResmu-ok

Guerre et paix au Grand Siècle avec le Concert Spirituel et Hervé Niquet

Concerts, La Scène, Musique d'ensemble

Metz. Arsenal. 29-IV-2015. Jean-Joseph Mouret (1682-1738) : Fanfare pour trompettes et timbales. Jean-Baptiste Lully (1632-1687) : Grands Motets pour le tems de guerre (Quare fremuerunt, O Lachrymae) ; Plaude laetare, Grand motet. Jean-François Dandrieu (1682-1738) : Les Caractères de la Guerre. André Campra (1660-1744) : Te Deum. Avec Chantal Santon-Jeffery et Anne Magouët, sopranos ; François-Nicolas Geslot, haute-contre ; David Lefort, taille ; Romain Bockler, basse. Le Concert Spirituel, direction : Hervé Niquet.

Le Concert Spirituel_cop_Eric ManasDans un programme parfaitement concocté, et son Concert Spirituel s’en donnent à cœur joie. Qu’il s’agisse de guerre ou de paix, ce beau concert marque le triomphe d’une production musicale qu’on se réjouit aujourd’hui de redécouvrir.

Avec les Guerres de Dévolution, de Hollande, des Réunions, de la ligue d’Augsbourg, de Sept Ans, de Succession d’Espagne, d’Autriche, de Pologne…, les souverains français ne manquaient pas d’occupations dès lors qu’il s’agissait d’aller guerroyer ici ou là pour faire valoir les droits du royaume de France. On le sait, autant Louis XIV que son arrière-petit-fils Louis XV étaient tous deux de grands guerriers, ce qui ne les empêchait pas d’apprécier également la création artistique des grands compositeurs de leur époque. De tout cela, découlait en effet une abondante production musicale destinée soit à galvaniser les troupes la veille du combat, soit à célébrer l’une ou l’autre victoire. De l’autre côté de la Manche, les Te Deum d’Utrecht et de Göttingen comptent sans doute parmi les plus belles compositions chorales du grand Haendel…

On saluera donc tout d’abord la cohérence et l’intelligence du programme concocté par pour ce concert. Les commentaires pleins d’esprit, livrés tout au long de la soirée par le maestro en personne, auront servi d’astucieux et de bienvenu fil conducteur. Visiblement, Niquet « s’éclate » lorsqu’il dirige des pièces comme les peu entendus Fanfare pour trompettes et timbales de Mouret ou Caractères de la Guerre de Dandrieu, dont il sait mieux que quiconque faire ressortir la verve et la rutilance ; mention spéciale pour les trompettes de de et , ou encore pour les timbales d’. Dans les pièces de résistance constituées des Grands Motets de Lully, ainsi que dans le Te Deum de Campra, Niquet parvient à trouver ce subtil alliage de brillance et d’intériorité si caractéristique de l’époque de Louis XIV. Qu’il s’agisse du « O Lachrymae » composé à l’occasion de la mort de Marie-Thérèse d’Autriche, la première épouse du Roi-Soleil, ou encore du « Plaude laetare » écrit pour la naissance du Dauphin, il trouve les accents justes pour donner à ces pièces toute la profondeur qui convient à des musiques dites « de circonstance », mais qui n’en manquent pour autant de beauté et de sincérité. En grande forme, le chœur du Concert Spirituel brille tout particulièrement dans le Te Deum de Campra. Parmi les solistes masculins, se sont particulièrement distingués le ténor et la basse , le haute-contre ayant montré quelques signes de difficulté dans une partie particulièrement exposée. Des deux sopranos, et , on aura surtout apprécié la finesse avec laquelle les jeunes chanteuses sont su faire fondre ensemble leur instrument au cours de leurs interventions communes.

Très belle soirée, donc, qui aura permis de faire découvrir un répertoire rarement entendu, rendu pour l’occasion par les interprètes idéaux.

Crédit photographique : © Eric Manas

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.