Lieu : Grand Est

aPELLEASetMELISANDE_7022bisPhotoKlaraBeck-small

Pelléas et Mélisande à Strasbourg sauvé par les chanteurs

En reprenant la mise en scène contestée et, de fait, contestable de Barrie Kosky, l’Opéra national du Rhin prenait un risque. Le succès public est néanmoins au rendez-vous, plus en raison des qualités et de l’adéquation d’une distribution impeccable que grâce à la direction trop extérieure de Franck Ollu. Créée il y a un an au Komische Oper de Berlin, la mise en scène de Barrie Kosky a déjà fait ...
fabio_bonizzoni

La Resurrezione de Haendel à Metz, avec l’ensemble La Risonanza

Dans une partition de la carrière romaine de Haendel, les artistes de l’ensemble italien font preuve de tout leur savoir-faire. La Resurrezione comptera parmi les plus beaux fleurons des musiciens de La Risonanza. Conçue par un jeune compositeur de vingt-cinq ans, La Resurrezione est le deuxième oratorio italien de Haendel. Si l’ouvrage n’atteint pas encore la dimension spirituelle et structurelle des grands ouvrages anglais à venir, il atteste cependant l’énergie, la verve ...
david_reiland_cop_frack-3255109

David Reiland offre le Requiem de Mozart au public lorrain

Les débuts du nouveau directeur musical messin sont prometteurs, mais le concert présente un grave défaut. La saison dernière s'était achevée avec les adieux de l'Orchestre national de Lorraine à son directeur musical Jacques Mercier ; cette saison s'est ouverte par les débuts de David Reiland comme directeur musical de l'Orchestre national de Metz. L'orchestre est le même, le changement de nom traduisant simplement le souhait de mieux ancrer l'orchestre dans ...
Hugues Leclère

Entre mémoire et création au festival Musica

Tendant une oreille nostalgique vers la génération des sixties, le festival Musica 2018 n'en regarde pas moins vers la musique d'aujourd'hui, avec huit créations françaises et trente-sept nouvelles œuvres. Neuf d'entre elles naissent sous les doigts du pianiste Hugues Leclère au sein d'un projet aussi séduisant que risqué où l'écriture de la contemporaine dialogue avec le Debussy de la modernité. Les challenges d'Hugues Leclère Le projet renvoie à celui de 2012 où, ...
Théâtre intérieur et transdisciplinarité au festival Musica

Théâtre intérieur et transdisciplinarité au festival Musica

La 35e édition de Musica (et dernière pour son directeur Jean-Dominique Marco) braque ses projecteurs sur les années 1960, une décennie de tous les bouleversements dont artistes et compositeurs se font l'écho. Cinquante ans après, Thierry Balasse met en scène et en musique la mission d'Apollo 11 sur fond de rock progressif et chansons des « sixties ». Le spectacle Cosmos 1969 tourne depuis la saison dernière. Dans l'espace bien sonnant du ...
Katherine-Watson-1-credit-Hugo-Bernard

L’opéra du Roi Soleil, avec Katherine Watson, Alexis Kossenko et Les Ambassadeurs

Dans un florilège d’airs d’opéras français au tournant XVIIIe siècle, de 1670 à 1731, Katherine Watson, Les Ambassadeurs et leur chef Alexis Kossenko partent à la découverte de pages inédites ou rarement interprétées. Le programme de ce concert rend tout d’abord hommage à Jean-Baptiste Lully, véritable créateur de l’opéra français. L’ouverture d’Atys, la marche pour la cérémonie turque du Bourgeois gentilhomme sont désormais des classiques. La non moins célèbre plainte ...
Generale Aida, Opera National de Lorraine. Nancy, FRANCE -23/09/2018

Aida à Nancy : quand l’intimisme confine à l’ascèse

Malgré une distribution soignée au format vocal adapté et une direction éblouissante, Aida à l’Opéra national de Lorraine pêche par sa mise en scène. L’intimisme revendiqué de l’œuvre n’appelait pas une telle pauvreté scénique et dramaturgique. Dans l’imaginaire collectif, Aida se résume souvent à la scène du triomphe, à ses défilés d’animaux exotiques, à ses multitudes de figurants et à ses trop célèbres trompettes. Des Arènes de Vérone au Metropolitan Opera ...
Le Barbier de Séville à Strasbourg : triomphe de la jeunesse

Le Barbier de Séville à Strasbourg : triomphe de la jeunesse

Pour le Barbier donné en ouverture de saison à l’Opéra national du Rhin, l’aisance scénique et le dynamisme d’une distribution jeune et techniquement très aguerrie, associés à une direction d’orchestre précise, assurent le succès d’une production stylée et efficace. Ce qui frappe en premier à l’issue de ce Barbier de Séville , c’est l’énergie débordante, la vitalité quasi adolescente, la liberté scénique presque insouciante des trois interprètes principaux, en parfaite adéquation physique ...
L’Italienne à Alger©C2images pour Opéra national de Lorraine (18bis)

Nancy : Retour de L’Italienne à Alger selon David Hermann

En reprenant L’Italienne à Alger dans la mise en scène inventive et très réussie de David Hermann, mais avec une distribution entièrement nouvelle, l’Opéra national de Lorraine conclut sa saison avec légèreté et humour, mais non sans qualité musicale. Lors de sa création en 2012, nous avions exprimé combien le travail de David Hermann nous était apparu créatif, original et convaincant. Sans y revenir en détail, cette transposition dans la ...
aONEGUINE_ONR-KlaraBeck_4136_acte1

Eugène Onéguine sans cœur à Strasbourg

Malgré une distribution homogène et de belle qualité, l’Opéra national du Rhin passe à côté du lyrisme et des sentiments passionnés d’Eugène Onéguine. La faute à une direction trop clinique et réservée et surtout à une mise en scène décalée et absconse dont on peine à saisir le fil directeur. La soirée commençait pourtant plutôt bien. Durant toute la première partie, le metteur en scène Frederic Wake-Walker se contente d’un travail ...
????????????????????????????????????

Le retour de Samson et Dalila à Metz

Mise en scène classique, distribution homogène, mais sans étoiles, pour le chef d’œuvre dramatique de Saint-Saëns. Cela faisait bien longtemps que Samson et Dalila de Saint-Saëns n’avait pas été donné à Metz, et l’on ne peut que se réjouir de réentendre cette merveilleuse partition, qui va comme un gant à Jacques Mercier et à l’Orchestre national de Lorraine, rompus aux grandes pages symphoniques de la musique française du XIXe siècle. ...
Les Sept Péchés capitaux.

Triptyque Schoenberg-Weill à l’Opéra national du Rhin

Retour de David Pountney à l’Opéra national du Rhin, avec un envoûtant spectacle regroupant trois œuvres phares de l’Entre-deux-guerres. Onirisme, violence et humour constituent le fil rouge d’une soirée destinée à évoquer l’Europe des années 20, écartelée entre désir de jouissance et angoisse face à un univers en pleine déroute. Diamétralement opposés par leurs choix esthétiques et leur langage musical, Schoenberg et Weill n’en sont pas moins historiquement unis par des ...
Sensibilité et émotions intenses pour Werther à Nancy

Sensibilité et émotions intenses pour Werther à Nancy

Respectueuse et fidèle tant au romantisme de Goethe qu’à l’élégance de Massenet, la mise en scène de Werther par Bruno Ravella offre un cadre parfait aux deux incarnations majeures de Stéphanie d’Oustrac et Edgaras Montvidas. A l’opposé du caractère par trop hétéroclite de Manon, Werther est pour beaucoup l’opéra le plus abouti et le plus réussi de son auteur. Compositeur adulé de son vivant, connaissant un énorme succès tant dans les ...

La danse israélienne à l’honneur au Ballet du Rhin

Pour cette première édition des programmes « Plus loin l’Europe » destinés à dépasser les frontières du continent européen, Bruno Bouché a choisi de mettre en lumière la danse israélienne. En regard de deux courtes pièces du maître Ohad Naharin - George & Zalman et Black Milk - est présentée une création du jeune chorégraphe Gil Carlos Harush, The Heart of my heart. Israël constitue actuellement un foyer de création pour la danse ...
Fran‡ois Joubert-Caillet_cop_Jean-Baptiste Millot (3)

L’Achéron interprète à Metz les sonates d’Erlebach

Sonates en trio, certes, mais une brillante violoniste attire tous les regards. Quand un compositeur du XVIIe siècle publie un recueil de sonates, il ne peut guère s'imaginer que, plus de trois siècles plus tard, quelques centaines de spectateurs se réuniront dans un silence religieux pour entendre chacune des six sonates, l'une après l'autre, sans même oser respirer quand les musiciens - ici, quatre instrumentistes autour du directeur artistique de l'ensemble, ...
Vivica

Programme Farinelli avec Vivica Genaux à Metz

Dans un grand programme, de belle facture, mais sans surprise, Vivica Genaux tient son rang parmi les grandes mezzos baroqueuses de sa génération. Le nom quelque peu racoleur de Farinelli semble toujours faire recette. Sur l’ensemble des pièces interprétées ce soir par Vivica Genaux, seuls les deux airs de Broschi, « Son qual nave » et « Qual guerriero in campo armato » ont réellement été chantés autrefois par le grand ...
Pavillon d'Or

Le Pavillon d’or de Mayuzumi au Festival Arsmondo de Strasbourg

Il aura lieu désormais chaque année au sortir de l'hiver durant plus d'un mois. Le Festival Arsmondo lancé par l'Opéra du Rhin et sa directrice Eva Kleinitz se veut une manifestation pluridisciplinaire qui appelle d'autres horizons culturels. S'inscrit au cœur de cette première édition consacrée au Japon la création française de l'opéra Le Pavillon d'or de Toshiro Mayuzumi, d'après le roman éponyme de Yukio Mishima. Toshiro Mayuzumi et Yukio Mishima se ...
Un Bal masqué©C2Images pour Opéra national Lorraine (9)

De Naples à Nancy, un Bal Masqué originel à l’Opéra

Waut Koeken revient aux origines de la conception d’Un Bal Masqué de Verdi, avec une mise en scène théâtrale et spectaculaire, une distribution de qualité et une direction d’orchestre survitaminée. De la Chauve-Souris à La Vie Parisienne, en passant par Barbe-Bleue d’Offenbach, le jeune metteur en scène Waut Koeken a su séduire le public par sa finesse, sa mesure et son sens du spectacle, toujours impeccablement réglé. Pour aborder Un ...
Plaisirs d’amour avec Sandrine Piau et le Concert de la Loge

Plaisirs d’amour avec Sandrine Piau et le Concert de la Loge

Subtilement orchestré par Berlioz, Saint-Saëns, Dubois, Massenet, Dubois, Pierné et autres, un bouquet de mélodies françaises pour la plupart inédites enchante le public de l’Arsenal de Metz. Interprétation superlative par l’une de nos meilleurs sopranos nationales et un ensemble dont on n’a pas fini de parler. C’est un programme d’une grande richesse et d’une infinie délicatesse qui constitue le concert donné à l’Arsenal de Metz par Sandrine Piau et le Concert ...
Press_Photo

Douleurs sacrées par Vox Luminis à Metz

Vox Luminis, un des meilleurs ensembles vocaux d'aujourd'hui, défend avec éclat un répertoire sacré toujours trop méconnu. Fondé en 2004 par son directeur artistique Lionel Meunier, l'ensemble vocal Vox Luminis a acquis une réputation sans pareille dans le répertoire qui est le sien (la musique vocale de la Renaissance à l'époque de Bach), avec une prédilection pour le répertoire a cappella, ou accompagné du simple continuo. Pour ses débuts à l'Arsenal ...
Morgenstern Trio_cop_IrŠne Zandel (2)

Deux visages du romantisme par le Trio Morgenstern à Metz

En résidence la saison passée à l'Arsenal, le Trio Morgenstern revient à Metz pour un programme romantique de haute tenue. Formé en 2005, le trio Morgenstern a une activité dense, émaillée de prix et parsemée de plusieurs enregistrements, mais sa route n'est jusqu'à présent que rarement passée par la France - la preuve en est que ResMusica n'a jamais eu l'occasion de parler de lui jusqu'à présent. Le concert de ce ...
visuel-laloum-adam-amitie-rivalite-cop-carole-bellaiche

La poésie du second concerto de Brahms par Adam Laloum à Metz

Un soliste exceptionnel, mais un orchestre qui ne se révèle qu'après l'entracte. Directeur musical de l'Orchestre national de Lorraine depuis 2002, Jacques Mercier s'apprête à quitter son poste à la fin de cette saison. Le répertoire français aura joué un rôle particulièrement fort pendant ces seize années, mais le programme de ce soir montre que son horizon dépasse les frontières hexagonales. La première partie du concert, cependant, vaut d'abord pour son ...
Le fascinant Tristan de Saburo Teshigawara à Metz

Le fascinant Tristan de Saburo Teshigawara à Metz

Teshigawara fait bien mieux que d'illustrer la musique de Wagner, il en explore les forces primitives. D'abord la musique : le prélude du premier acte de l'opéra de Wagner, in extenso. La scène reste constamment dans l'obscurité, des découpes éclairant, en des points variés de la scène, tantôt elle, tantôt lui, en mouvement ou non, mais toujours seuls : c'est le temps où chacun de son côté se débat dans la ...
1aWERTHER_OnR_©KlaraBeck0997acte1

Werther à l’Opéra du Rhin : le dilemme de Charlotte

En centrant sa mise en scène sur le personnage de Charlotte, Tatjana Gürbaca renouvelle l’éclairage du chef d’œuvre de Massenet. Anaïk Morel  et Massimo Giordano s’intègrent avec bonheur dans cette conception, magnifiée par le superbe travail orchestral d’Ariane Matiakh. Une pièce de bois blond dans la maison du Bailly, de faible profondeur et aux perspectives raccourcies occupe tout le cadre de scène. Dans sa mise en scène créée à Zurich, Tatjana Gürbaca ...
JZ7A2844

Entre folklore et tradition, Eugène Onéguine à Metz

Dans un spectacle propre, bien rôdé et bien réglé, quelques individualités vocales se détachent. Le spectacle interroge par son respect scrupuleux d’une tradition de bon aloi. Personne ne saurait contester le bon goût et la délicatesse de ce joli spectacle, situé dans un élégant décor rehaussé de toiles peintes qui représentent tour à tour les champs et les jardins du domaine campagnard de Madame Larine, puis au troisième acte, les rues ...
Katia Kabanova à Nancy ou l’implacable fuite du temps

Katia Kabanova à Nancy ou l’implacable fuite du temps

Dans un huis clos étouffant et en perpétuelle mutation, Philipp Himmelmann offre à Helena Juntunen l’écrin idéal pour une nouvelle incarnation transcendante. Quand s’ouvre le rideau sur cette nouvelle production de Katia Kabanova, due à Philipp Himmelmann et son équipe, on pense immédiatement à celle de Christoph Marthaler, créée à Salzbourg sous les auspices de Gérard Mortier et redonnée notamment à Paris. Dans le décor réaliste et détaillé de David Hohmann, ...
Quatrième volet du projet Bach en sept paroles de l’Ensemble Pygmalion

Quatrième volet du projet Bach en sept paroles de l’Ensemble Pygmalion

En dépit de l’aspect un peu noir du thème « Châtiments » mis en avant, c’est une interprétation lumineuse qui a marqué cette nouvelle sélection de cantates de Bach. Après « Lumières », « De passage » et « L’appel », c’est au tour du thème « Châtiments » de constituer le nouveau volet du grand projet « Bach en sept paroles » initié par Raphaël Pichon et l’Ensemble Pygmalion. Mettant ...
Quatuor Les Dissonances_cop_Benoit Linero

Schubert par Les Dissonances, version quatuor

David Grimal et ses musiciens inaugurent avec bonheur leur résidence à l'Arsenal de Metz. On peut trouver que le programme manque d'originalité, mais il ne manque pas d'ambition : affronter en une soirée les deux derniers quatuors de Schubert n'est pas anodin, tant l'ampleur concentrée de ces deux partitions-fleuves est exigeante pour les musiciens comme pour le public. Le public, disons-le d'abord, relève le défi avec tous les honneurs : non ...
Le Ballet du Rhin donne vie au Chaplin de Mario Schröder

Le Ballet du Rhin donne vie au Chaplin de Mario Schröder

Première compagnie française à inscrire le ballet de Mario Schröder à son répertoire, le Ballet de l'Opéra national du Rhin donne énergie et jeunesse à la figure de Charlie Chaplin dans un ballet atemporel. C’est l’un des personnages les plus célèbres du XXe siècle. Charlot, inimitable avec son melon, sa moustache, son costume noir cintré et sa canne, qu’il fait tournoyer avec désinvolture, rythmant ainsi sa démarche si particulière. Ce personnage ...
Franco Fagioli dans un programme tout Haendel

Franco Fagioli dans un programme tout Haendel

Dans un programme taillé sur mesure -  l’opéra baroque de la première moitié du XVIIIe siècle - Fagioli fait renaître l’art des grands castrats du passé. Sa récente prestation dans la Semiramide de Rossini n’avait que moyennement convaincu. Un peu plus tôt, il avait déçu également au Palais-Garnier, où le rôle qui lui était dévolu dans l’Eliogabalo de Cavalli ne lui permettait pas de mettre en avant toute sa science vocale. ...