Jodie Devos et l’Académie des jeunes de l’Opéra comique

Concerts, La Scène, Opéra

Paris. Opéra Comique. 27 et 29-IV et 5-V 2015. Œuvres de : Egide Martini, Hyacinthe Jadin, Sophie Gail, Pierre-Jean Garat, François-Adrien Boieldieux, Hortense de Beauharnais, François Schubert, Wolfgang Amadeus Mozart, Louis Niedermeyer, Félicien David, Hector Berlioz, Hippolyte Monpou, Franz Liszt, Gabriel Fauré, Antoine Renard, Auguste Mathieu Panseron, Amédée de Beauplan, Nicolas-Marie Dalayrac, Gaspare Spontini, Edouard Lalo, Charles Gounod, Henri Duparc, André Messager, Victor Massé, Giacomo Puccini, Jacques Offenbach, Gabriel Pierné, Giacomo Meyerbeer, Reynaldo Hahn, Louis-Aimé Maillard, Darius Milhaud, Adolphe Adam.
Avec : Safir Behloul (ténor), Ronan Debois (baryton), Jodie Devos (soprano), Valentine Martinez (soprano lyrique), Eléonore Pancrazi (mezzo-soprano), Anne-Marine Suire (soprano), Marine Thoreau La Salle, piano.

academie-oc-brionÀ la fin du mois d’avril, les traditionnels concerts des membres de l’Académie sont immédiatement suivis, au début mai, d’un autre concert intitulé « L’opéra comique voix d’hier et d’aujourd’hui », dans la grande salle.

Les deux concerts à 13 heures, consacrés aux romances, sous l’intitulé générique de « Romans et romances romantiques » se déroulent dans un cadre habituel du Foyer. Cette fois encore, outre la richesse du programme qui nous fait découvrir des compositeurs très rarement joués (Gail, Garrat, de Beauplan, Panserson, et notez « François » Schubert avec ses lieder traduits et librement adaptés en français), la proximité avec le public reproduit l’ambiance intime d’un salon. En effet, la romance, genre très prisé au XVIIIe siècle et durant la première moitié du XIXe, essentiellement en France, était pratiquée dans les salons aristocratiques et bourgeois – souvent avec un accompagnement à la harpe – d’où la présence du Chant du berceau, composé par Hortense de Beauharnais, dans le programme.

Les chanteurs déploient au mieux leurs différents caractères vocaux en les adaptant aux morceaux choisis, comme Savoir attendre d’Amédée de Beauplan : , en petite-fille, se plaignant de son amant peu tendre, et , dans le rôle de la grand-mère, lui donne ce conseil : « il faut savoir attendre ». On entend également des pièces plus amples demandant une dimension plus théâtrale, digne d’un opéra, comme La Mort de Werther de Jadin ou Le Lac de Niedermeyer, qu’interprètent respectivement, avec un grand souffle, Renan Debois et .

L’intimité cède la place à une exploration plus large de la voix dans le concert du 4 mai. Il s’agit d’une illustration, en utilisant des images d’archives, des voix qui ont marqué la Salle Favart, présentée par Benoît Duteurtre avec la participation de . Les membres de l’Académie ponctuent la soirée soit par le chant, soit par des propos sur la maison sous formes de conversation. Le changement de lieu et de sujet donne un aperçu plus précis des talents des six jeunes chanteurs. (Jeune artiste 2015 des ICMA) est toujours à l’aise sur n’importe quelle scène et excelle dans sa diction extrêmement claire, qui fait penser à celle des chanteuses des années 1950, associée à l’assurance de sa technique vocale (Ombre Légère de Meyerbeer ainsi que Si j’étais petit oiseau de Lalo dans le programme « romances »). On constate avec plaisir que a une portée de voix plus importante et adaptée à la Grande salle qu’au Foyer, et que chante avec une véritable allure de diva sur une grande scène. Certaines images animées projetées ce soir-là révèlent par ailleurs une considérable évolution de la technique en un demi-siècle, soulignée par qui est favorable au maintien de la technique de jadis, propice à la clarté de la langue française.

Crédit photo : © Opéra Comique Académie-Brion

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.