Belle intégrale des Mélodies pour voix et piano de Sibelius

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Jean Sibelius (1865-1957) : Songs-Mélodies-Lieder : op. 1, 3, 13, 17, 35, 36, 37, 38, 50, 57, 60, 61, 72, 86, 88, 90 et une dizaine de mélodies isolées. Tom Krause, baryton ; Irwin Gage, piano ; Elisabeth Söderström, soprano ; Vladimir Ashkenazy, piano ; Carlos Bonell, guitare. 1 Coffret 4 CD DECCA. Réf. : 478 8609, code barre : 0 28947 88609 9. Enregistré en novembre 1981 au Kingsway Hall de Londres. Notice trilingue : anglais, français et allemand. Durée : 234’03.

 

sibelius_melodies_deccaLe catalogue de renferme approximativement une centaine de chansons. Pour fêter le 150e anniversaire de sa naissance plusieurs enregistrements de grande valeur nous sont proposés par divers labels.

Decca se distingue particulièrement. Aux côtés d’un splendide et irremplaçable coffret de 11 CD intitulé « Sibelius Great Performances » réservé principalement aux œuvres orchestrales, le même label nous invite à nous rapprocher de  l’enregistrement de ses chansons pour voix (baryton et soprano) et piano regroupés sur 4 CD enregistrés au Kingsway Hall de Londres en novembre 1981. Les artistes intervenants ne sont pas de modestes pointures puisque l’on nous propose et respectivement accompagnés par et . La plupart des textes retenus par Sibelius sont des poésies suédoises, sa langue natale, alors celle de la classe cultivée. Les notes apposées sur les vers aboutissent à d’authentiques perles mais aussi à des résultats parfois en deçà de son originalité orchestrale. Ce sont néanmoins des chants lyriques parfois rudes, parfois sobres, parfois ravissants, toujours conçus avec une grande économie de moyens et une spécificité expressive compatible avec l’idée que l’on se fait d’un compositeur réservé, ténébreux et terriblement introverti. Quelques textes écrits en finnois l’inspirent profondément se hissant sans conteste au sommet de son individualité, affichant émotion et sincérité. Les mélodies les plus inoubliables datent de la fin des années 1890 et du début du siècle suivant. Comme on peut l’imaginer aisément, les artistes donnent le meilleur de leur art et de leur perception de l’éternel Sibelius, pour certains, à juste titre, un des sommets créateurs de l’histoire de la musique et dont la plupart des œuvres nous vont droit au cœur et à l’âme.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.