À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Le violon aventureux de Linus Roth

Plus de détails

Karl Amadeus Hartmann (1905-1963) : Concerto funèbre pour violon et orchestre; Mieczyslaw Weinberg (1919-1996) : Concertino op.42 pour violon et orchestre; Rhapsody on Moldavian Themes op.47 n°3 pour violon et orchestre, arrangement E. Nowicka); Dimitri Chostakovitch (1906-1975) : Unfinished Sonata pour violon et piano. Linus Roth, violon; José Gallardo, piano; Württemberg Chamber Orchestra Heilbronn; direction Ruben Gazarian. CD Challenge Classics CC72680; 608917268027; enregistrement du 22 au 24 janvier 2015 au Kulturforum Saline à Offenau (Allemagne) et au studio Motormusic à Mechelen (Belgique). Texte anglais / allemand; 56′.

 

2383 XRécompensé en 2013 pour son enregistrement de l’intégrale des sonates pour violon et piano de Mieczyslaw Weinberg avec son partenaire , le violoniste allemand poursuit son investigation dans l’œuvre peu connu du compositeur d’origine polonaise et exhume la Sonate inachevée de Chostakovitch dans un nouvel album qui confirme son goût pour les œuvres rares.

Peu joué, sinon méconnu, le Concerto funèbre du compositeur allemand , daté de 1939, est une œuvre poignante alternant mouvements de déploration et révolte véhémente, gorgée d’une énergie qui n’est pas sans rappeler celle de Chostakovitch. Aux côtés du , le violon de y est successivement chaleureux, éloquent et virtuose, l’interprète déployant toutes les nuances de son registre expressif sans se défaire d’une certaine pudeur et délicatesse qui confinent à l’émotion. Le Concertino op.42 en trois mouvements de Weinberg donne au soliste une place souveraine, laissant apprécier la ductilité mélodique et l’élégance du jeu de Linus Roth. Si la partition de Weinberg semble moins aventureuse et plus académique que celle de son confrère allemand, sa Rhapsodie, nourrie de thèmes juifs de la Moldavie, est irrésistible sous l’archet séduisant et sensuel du violoniste dont la virtuosité débridée et les couleurs qu’il obtient sur son magnifique Stradivarius confèrent à l’œuvre tout son relief.

est au piano dans l’émouvante Sonate pour violon et piano, jouée ici en première mondiale, que Chostakovitch commence en juin 1945. L’œuvre inachevée – il n’existe que quelques minutes du premier mouvement – est laissée au placard jusqu’en 2012 où elle est publiée par les Archives Chostakovitch. Sous l’accompagnement fluide du piano, le violon y chante un ample premier thème mineur auquel Linus Roth donne un éclairage chaleureux qui n’est pas sans évoquer la Sonate pour violoncelle composée dix ans auparavant. Le second thème en majeur est d’une expression plus tendue que le violon porte jusqu’à un climax d’intensité. Mais l’enregistrement s’arrête abruptement au terme de la double exposition, laissant espérer qu’un compositeur attentionné se penche sur ce début prometteur pour donner à ce premier mouvement sa pleine envergure.

Plus de détails

Karl Amadeus Hartmann (1905-1963) : Concerto funèbre pour violon et orchestre; Mieczyslaw Weinberg (1919-1996) : Concertino op.42 pour violon et orchestre; Rhapsody on Moldavian Themes op.47 n°3 pour violon et orchestre, arrangement E. Nowicka); Dimitri Chostakovitch (1906-1975) : Unfinished Sonata pour violon et piano. Linus Roth, violon; José Gallardo, piano; Württemberg Chamber Orchestra Heilbronn; direction Ruben Gazarian. CD Challenge Classics CC72680; 608917268027; enregistrement du 22 au 24 janvier 2015 au Kulturforum Saline à Offenau (Allemagne) et au studio Motormusic à Mechelen (Belgique). Texte anglais / allemand; 56′.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.