À emporter, Audio, Musique d'ensemble

La nouvelle pulsion du monde futur selon Pierre Henry

Plus de détails

Pierre Henry (né en 1927) : Continuo : Première partie, deuxième partie, Capriccio. Musique électroacoustique sur support. 1 CD Decca. Durée : 70′.

 

Les Clefs ResMusica

71crd8z77-L._SL1400_La nouvelle œuvre de Pierre Henry sort en CD le jour de sa création à la Philharmonie II de Paris. À 89 ans, ce pionnier de la musique concrète poursuit son aventure dans l’univers des sons avec une énergie quasi juvénile.

Continuo est une commande de la Philharmonie de Paris qui a toujours choyé ce créateur solitaire qui, en 2012, assis à la console de projection dans le même espace de la Cité de la Musique, interprétait Le fil de vie pour l’anniversaire de ses 85 ans (cf notre chronique ResMusica du 5-X-2012).

Sur le disque, Continuo est augmenté d’un troisième volet, Capriccio. Les titres sont empruntés au monde baroque auquel le compositeur fait directement référence : « Il y a dans Continuo une écriture très contrapuntique où la rigueur des fondus s’associe avec la basse chiffrée, rythme/battement, aussi présente que dans l’art baroque, qui règle, sans failles, la nouvelle pulsion du monde futur ». Les deux premières parties de Continuo renouent avec la pulsation, strie rythmique dont Pierre Henry varie les manifestations mais qui n’en règle pas moins l’avancée du flux sonore. La première partie est une montée par paliers, un processus d’accumulation opéré par mixage et surimpressions de différentes morphologies sonores étagées dans l’espace et mises en boucles dans une obsédante répétition. La seconde partie plus frénétique encore puise dans le « jardin de sons » du compositeur, des coups assénés avec violence aux sons anecdotiques et résonances diverses. Le paysage sonore est moucheté ça et là de sons électroniques ondulatoires immortalisés dans La Messe pour le temps présent. Tout en contraste, Capriccio qui referme cet album est une douce complainte sur fond de résonance/oscillation métallique sur laquelle s’inscrivent des figures étranges au sein d’un espace de plus en plus réverbéré. Ni particulièrement sentimentale, ni particulièrement dramatique disait à juste titre Pierre Schaeffer au sujet de la musique de son confrère : « Quand on écoute la musique de Pierre Henry, on est, on vit avec cette musique ». On ne saurait mieux exprimer ce pourquoi nous l’aimons.

(Visited 371 times, 1 visits today)

Plus de détails

Pierre Henry (né en 1927) : Continuo : Première partie, deuxième partie, Capriccio. Musique électroacoustique sur support. 1 CD Decca. Durée : 70′.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.