Danse , La Scène, Spectacles Danse

Antonija Livingstone et Nadia Lauro en espace immersif

Plus de détails

Paris. Ménagerie de Verre. 01-XII-2016. Antonija Livingstone, Nadia Lauro : Etudes hérétiques 1-7. Conception et réalisation : Antonija Livingstone et Nadia Lauro, en collaboration avec Stephen Thompson, Kennis Hawkins & guests. Son : Brendan Dougherty. Escargot : Winnipeg Monbijou. Conseil costumes : Kahori Furukawa.

Dans le cadre des Inaccoutumés à la Ménagerie de Verre, le Festival d’Automne invite la scénographe et la performeuse à une création in situ avec des guests. Une plongée ésotérique et sensorielle au cœur de la grande bleue.

Qu’est-ce qu’une pièce polyphonique ? C’est une pièce qui fait entendre plusieurs voix en les juxtaposant. Des Études hérétiques 1-7, performance déjà déployée par , performeuse, et , scénographe, dans plusieurs villes du monde, il s’agit plutôt de juxtaposer plusieurs actions pour construire un récit pluriel.

Pendant qu’un jeune homme en fond de scène tresse un panier d’osier, assurant une unité de temps lente et nous projetant dans des temps anciens, voire antiques, d’autres interprètes transportent les pages métalliques d’un livre ouvert. Ils sont gantés de blanc et empruntent les gestes précautionneux des régisseurs d’exposition ou de galeries d’art. En pantalon pattes d’éph, gilet en denim et platform shoes, leur look vintage contraste avec l’atmosphère futuriste de la moquette turquoise qui recouvre l’espace et des reflets métalliques des pages manipulées.

Mais le cœur du projet d’Antonija Livingstone et Nadia Lauro est sonore : bruit d’eau, de cascade ou d’orage enregistré dans la nature, coquillages dans lesquels on écoute la mer, diapasons que l’on approche d’une oreille et concert de cloches pour un escargot géant. Dans un coin de la scène, un groupe de sirènes aux cheveux bleus observe, lampe torche vissée sur le crâne. À intervalles réguliers, ils orientent le regard vers un espace désigné à haute voix par leur leader.

Bien que déroutant, l’ensemble est, il faut bien le dire, assez apaisant. La quiétude et la maîtrise des gestes, le déroulement lent, l’atmosphère sonore… plongent le spectateur dans un bain sensoriel très zen. Au bout de quarante minutes, les portes de la salle s’ouvrent, permettant au public de descendre écouter le chœur qui chante dans le hall de la Ménagerie. Ce sont les sirènes qui se sont transformées en choristes pour des notes a cappella. À écouter sans modération autour d’un verre.

Crédits photographiques : © Benny Nemerofsky Ramsay

(Visited 308 times, 1 visits today)

Plus de détails

Paris. Ménagerie de Verre. 01-XII-2016. Antonija Livingstone, Nadia Lauro : Etudes hérétiques 1-7. Conception et réalisation : Antonija Livingstone et Nadia Lauro, en collaboration avec Stephen Thompson, Kennis Hawkins & guests. Son : Brendan Dougherty. Escargot : Winnipeg Monbijou. Conseil costumes : Kahori Furukawa.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.