Danse , La Scène, Spectacles Danse

La course folle d’Olivier Dubois dans Auguri

Plus de détails

Paris. Théâtre national de la danse de Chaillot. 23-III-2017. Olivier Dubois / CCN Ballet du Nord : Auguri. Chorégraphie : Olivier Dubois. Assistant à la création : Cyril Accorsi. Musique : François Caffenne, assisté de Stéphane Riou. Lumières : Patrick Riou. Scénographie et décor : Olivier Dubois. Costumes : Christel Zingiro. Direction technique : Robert Pereira. Notation : Estelle Corbière. Entraîneur sportif : Alain Lignier. Avec Youness Aboulakoul, Benjamin Bertrand, Camerone Bida, Mathieu Calmelet, Jacquelyn Elder, Virginie Garcia, Karine Girard, Inés Hernández, Steven Hervouet, Aimée Lagrange, Mélodie Lasselin, Sébastien Ledig, David Le Thaï, Clémentine Maubon, Aurélie Mouilhade, Luciano Nuzzolese, Loren Palmer, Sébastien Perrault, Rémi Richaud, Antonin Rioche, Sandra Savin, Justine Tourillon.

Avec Auguri, a souhaité ajouter un volet à la trilogie débutée en 2009 avec Révolution, et poursuivie avec Tragédie. Cette pièce impressionnante pour les 22 danseurs du CCN occupe l’ample plateau du Théâtre national de la danse de Chaillot pour sa première présentation à Paris.

s’inspire de l’exode, la course du chœur antique vers la sortie dans les tragédies, pour lancer ses 22 danseurs dans une course éperdue et puissante. Le troisième volet de son tryptique Étude critique pour un trompe l’œil démarré par Révolution, créé en 2009 à la Ménagerie de Verre, s’ancre en effet dans une tradition épique de l’endurance et de la radicalité expérimentée par Olivier Dubois dans ses précédents spectacles.

L’impressionnant dispositif scénique ne laisse voir au début du spectacle que des ombres et de furtives apparitions. Comme des revenants, ces silhouettes sont éclairées par l’arrière et semblent nous fixer. Soudain le rythme s’accélère et d’autres silhouettes traversent en courant le plateau : une, puis deux, puis trois, puis une multitude dont les trajectoires lancées à toute vitesse bifurquent pour disparaître entre deux caissons opaques.

Auguri 02@François StemmerLa fulgurance de ces parcours centrifuges est étourdissante. Pour les danseurs, qui bientôt s’agrippent par deux, ils demandent de l’endurance plus qu’une virtuosité technique. Un coach sportif a d’ailleurs entraîné les danseurs du CCN à cette performance physique. La puissance de ces corps asséchés par l’entraînement est décuplée par leur agglomération entre une vague qui progresse et reflue inexorablement. Cet effet de masse est saisissant. Il emporte les corps jusqu’à l’épuisement final.

Conceptuellement, Olivier Dubois se rapproche dans Auguri des derniers spectacles de Maguy Marin, avec son art de la fulgurance, de l’apparition et de la disparition, et le choix de ses rythmes. Il s’en approche aussi à travers le choix de l’implacable musique de Francis Caffenne, pleine de bruit, de fureur et d’assourdissant vacarme. En revanche, l’énergie sportive qu’il demande à ses danseurs lorgne plutôt du côté de Wim Wandekeybus, le chorégraphe flamand qui jette ses danseurs dans des roulades effrénées. Une synthèse entre conceptuel et physicalité qui fait beaucoup de bien à la danse française.

Crédits photographiques : © François Stemmer

 

(Visited 490 times, 1 visits today)

Plus de détails

Paris. Théâtre national de la danse de Chaillot. 23-III-2017. Olivier Dubois / CCN Ballet du Nord : Auguri. Chorégraphie : Olivier Dubois. Assistant à la création : Cyril Accorsi. Musique : François Caffenne, assisté de Stéphane Riou. Lumières : Patrick Riou. Scénographie et décor : Olivier Dubois. Costumes : Christel Zingiro. Direction technique : Robert Pereira. Notation : Estelle Corbière. Entraîneur sportif : Alain Lignier. Avec Youness Aboulakoul, Benjamin Bertrand, Camerone Bida, Mathieu Calmelet, Jacquelyn Elder, Virginie Garcia, Karine Girard, Inés Hernández, Steven Hervouet, Aimée Lagrange, Mélodie Lasselin, Sébastien Ledig, David Le Thaï, Clémentine Maubon, Aurélie Mouilhade, Luciano Nuzzolese, Loren Palmer, Sébastien Perrault, Rémi Richaud, Antonin Rioche, Sandra Savin, Justine Tourillon.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.