À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Une lecture du Quatuor Novus incompatible avec l’esprit de Tchaïkovski

Plus de détails

Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893) : Quatuor à cordes n° 1 en ré majeur, op. 11 ; Sextuor à cordes en ré mineur « Souvenir de Florence », op. 70. Quatuor Novus : Young-Uk Kim, 1er violon ; Jaeyoung Kim, 2e violon ; Seungwon Lee, alto ; Woong-Whee Moon, violoncelle. Lise Berthaud, alto. Ophélie Gaillard, violoncelle. 1 CD Aparté. Enregistré à Paris en 2015. Notice : français, anglais et allemand. Durée : 64’24

 

tchaikovski_quatuor_novusDeux partitions illustres de Tchaïkovski, le Quatuor à cordes n° 1 en ré majeur et le Sextuor à cordes en ré majeur « Souvenir de Florence », exigent sans doute, avant que l’on ne s’y confronte, une compréhension de la psychologie du maître russe.

Renforcer à l’excès le pathos de ce grand compositeur paraît moins préjudiciable que d’effacer ou d’occulter au maximum le climat pathétique émanant de cette âme tourmentée. C’est ce qui se produit dans cet enregistrement mené par le , une formation lancée en 2007 par quatre jeunes coréens formés à Séoul avant d’être distingués lors de concours internationaux à Lyon (2009) et Munich (2012). Bien que fort appréciés dans leur pays natal, ils s’installent en Allemagne en 2011 et développent une carrière prometteuse. On peut d’ores et déjà considérer ces lectures comme un faux pas.

En effet, le prend brutalement ses distances avec la tradition russe, méconnaît le caractère musical de l’auteur de la Symphonie Pathétique et construit un jeu à la fois mordant et contracté, aux timbres affadis et diaphanes et aux articulations inadéquates. Leur pâte sonore trop cristalline signe encore leur inadéquation à l’esprit des œuvres faisant trop franchement songer à la musique de chambre classique du XVIIIe siècle. Néanmoins, la cohésion et l’élégance sont au rendez-vous… mais la plupart du temps, nous sommes hors sujet, en dehors de quelques pages, trop rares, plutôt réussies.

On conservera les grandes références (le Quatuor Borodine d’une part, et l’association historique Leonid Kogan, Elizaveta Guilels, Rudolf Barshai, Genrikh Talalyan, Sviatoslav Knushevitsky et Mstislav Rostropovitch de l’autre) en attendant une éventuelle séance de rattrapage ultérieure.

(Visited 673 times, 1 visits today)

Plus de détails

Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893) : Quatuor à cordes n° 1 en ré majeur, op. 11 ; Sextuor à cordes en ré mineur « Souvenir de Florence », op. 70. Quatuor Novus : Young-Uk Kim, 1er violon ; Jaeyoung Kim, 2e violon ; Seungwon Lee, alto ; Woong-Whee Moon, violoncelle. Lise Berthaud, alto. Ophélie Gaillard, violoncelle. 1 CD Aparté. Enregistré à Paris en 2015. Notice : français, anglais et allemand. Durée : 64’24

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.