Bannière-Web-ResMusica-728x90

Sililiza, des enfants dispenseurs d’humanité à Vesoul

La Scène, ResBambini, Spectacles Jeune public

Vesoul. Théâtre Edwige Feuillère. 3-V-2018. Jim Papoulis (année de naissance non communiquée) : Sililiza (Ecoute !). Chorégraphie : Evandra Martins. Atelier chant-danse-théâtre de Vesoul (chef de choeur : Mylène Liebermann) Choeur en timbre, Enfants de l’Espoir (chef de cheur : Dominik Deloffre) et Jeune Ensemble Vocal du CRR (chef de choeur : Margit Schmidlet). Piano : David Keusch. Percussions : Lionel Lhéritier, direction musicale : Scott Alan Prouty

Sililiza 1(c)y.petit (29)Sililiza (sous-titré Écoute !) du new yorkais fait une belle ouverture au Mois Voix d’enfants / Espace scénique de Vesoul, manifestation avec voix d’enfants et non pour enfants, qui est une sorte de  « printemps de l’humanité lyrique ».

Ces deux-là étaient faits pour se rencontrer. Le New Yorkais , co-fondateur de la Foundation for Small Voices et la française qui, depuis 2009, à la tête du Théâtre Edwige Feuillère de Vesoul, prolonge à chaque printemps le merveilleux travail sur l’enfance qui innerve l’action de son ensemble de théâtre lyrique Justiniana.

Compositeur globe-trotteur à la rencontre des enfants de la Terre, Jim Papoulis vient conclure le travail effectué au fil d’une année lors d’ateliers hebdomadaires, gratuits et sans sélection préalable, par une centaine de jeunes de 8 à 18 ans (noyau dur à Vesoul rejoint cette fois par trois autres chœurs de Besançon : Chœur en Timbre, Enfants de l’Espoir et Jeune Ensemble Vocal du CRR) autour d’une vingtaine de chansons de son répertoire. Comme Ariane Mnouchkine (« disons à nos enfants qu’ils arrivent sur terre quasiment au début d’une histoire et non pas à sa fin désenchantée. Ils en sont encore aux tout premiers chapitres d’une longue et fabuleuse épopée dont ils seront, non pas les rouages muets, mais au contraire, les inévitables auteurs.»), Jim Papoulis est persuadé que « nous devons envoyer la meilleure part de nous-mêmes dans le futur grâce à nos enfants ». Multilingue (anglais, espagnol mais aussi grec et swahili), sa musique, qui ne parle que du pouvoir des notes, de l’écoute, de la bienveillance (son Give us hope a été la bande-son de l’intronisation d’Obama), ne tombe à aucun moment dans la mièvrerie.

Sililiza 1(c)y.petit (51)

On est entre le meilleur Bernstein, le Glass des Songs from liquid days et la beauté brute des chansons mélanésiennes révélées par Terrence Malick dans La Ligne rouge. L’humanité parle à l’humanité. Le Oyé initial, énoncé spatialisé lumières éteintes, mouille illico les yeux des spectateurs qui ne les sécheront qu’une heure plus tard. Les feux de la rampe se seront entre-temps allumés pour confier cette musique gorgée de mélodies (We are the voices, Stand together) et de rythmes, à , fondatrice de la Compagnie Arian’art, et dont le style millimétré et pêchu, magnifieur de corps, trouve là un accomplissement. , tout en rigueur gourmande, dirige, du fond du parterre, la boule d’énergie colorée qui brûle les planches. Malgré la sophistication des chorégraphies exécutées comme un seul homme, et sans un bruit (pataugas pour tous, pourtant), comme en lévitation, malgré la légère fatigue vocale de cette troisième représentation, la beauté des voix, nuancées, s’exprimant parfois sur le souffle, portées par la percussion bondissante de Lionel Lhéritier et le swing ému du piano de David Keusch, est remarquable.

Sililiza, qu’on aimerait voir tourner partout, est simple et inspiré, beau et fort, et à mille lieues de tant de spectacles où les enfants sont pris pour des enfants.

Crédits photographiques © Yves Petit

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.