À emporter, CD, Musique symphonique

Versions flamboyantes d’œuvres de Rachmaninov par Svetlanov

Plus de détails

Sergueï Rachmaninov (1873-1943) : Symphonie n° 1 en ré mineur, op. 13 ; L’Île des Morts, poème symphonique op. 29. Orchestre Symphonique d’État d’URSS, direction : Evgueni Svetlanov. 1 CD Alto ALC1360. Enregistré en 1966 par Melodiya à Moscou. ADD. Notices unilingues (anglais) bonnes. Durée : 68:10.

 

alto_rachmaninov_1_svetlanovAprès la réédition bienvenue de la Symphonie n° 2 en mi mineur op. 27 de par Guennadi Rojdestvenski, voici chez le même éditeur Alto celle tout aussi désirable de deux œuvres du même compositeur, cette fois par le bouillonnant chef d’orchestre russe .

On sait l’échec cuisant pour Rachmaninov de sa Symphonie n° 1 en ré mineur op. 13 créée le 15 mars 1897 à Saint-Pétersbourg par un Glazounov ivre et dépassé, ce qui plongea notre compositeur dans une sorte de dépression léthargique dont il se remit bien plus tard grâce au traitement miraculeux du médecin neurologue et hypnotiseur Nicolas Dahl (1860-1939). Il n’existe pas de manuscrit autographe de cette symphonie pour la simple raison que Rachmaninov l’a détruit et la seule édition imprimée a dû être reconstituée au départ des parties séparées d’orchestre découvertes dans les archives du Conservatoire de Saint-Pétersbourg.

Cet enregistrement d’origine russe Melodiya (1966) de la Symphonie n° 1 de Rachmaninov fait partie de la première intégrale des trois symphonies par l’excellent , la Symphonie n° 2 ayant été gravée en 1964, et la Symphonie n° 3 en 1962, le tout sorti pour la première fois en un double CD de 1996 dans la série 2CD Twofer de BMG-Melodiya. Par après, Regis publia le remarquable transfert de Paul Arden Taylor éradiquant un maximum de saturations de l’enregistrement original : c’est ce transfert qui est repris ici par Alto.

L’enregistrement de la Symphonie n° 1 en ré mineur par Svetlanov est contemporain de celui d’Eugene Ormandy (février 1966) qui indique ostensiblement « Premier enregistrement stéréo » sur la pochette du disque CBS, ce qui induirait que les deux versions sont les toutes premières gravées, mais une écoute attentive montre des différences d’instrumentation entre les deux : en fait Ormandy, qui était proche de Rachmaninov, s’est permis certaines additions, coupures ou corrections, notamment la présence d’un glockenspiel dans le développement du premier mouvement, la doublure de certains vents ça et là, deux coupures dans le Larghetto, deux coupures et deux ajouts de cymbales dans le Finale Allegro con fuoco… Tandis que Evgueni Svetlanov semble quant à lui s’en tenir rigoureusement et intégralement à l’édition Muzgiz de 1947 à Moscou.

La Symphonie n° 1 en ré mineur op. 13 de Rachmaninov est peut-être inégale, mais il faut se rappeler que datant de 1895, elle est l’œuvre souvent en avance sur son temps d’un tout jeune homme de 22 ans, fougueux et passionné jusqu’au paroxysme, et c’est bien de la sorte que l’interprète Evgueni Svetlanov et son Orchestre symphonique d’État de l’URSS chauffé à blanc, sans doute plus proche de l’esprit de l’œuvre par ses sonorités féroces et viscérales (les cuivres !) que la version Ormandy plus « polie », soucieuse du beau son légendaire de l’Orchestre de Philadelphie aux cordes somptueuses et voluptueuses. Il s’agit ici à coup sûr de l’un des enregistrements les plus accomplis du grand chef russe Evgueni Svetlanov, et toutes ces qualités se retrouvent dans son interprétation de l’admirable poème symphonique L’Île des Morts op. 29 qui est bien loin d’être un simple complément. Maintenant espérons ardemment que Alto publie très bientôt la suite de cette première intégrale studio de Svetlanov des trois symphonies.

Plus de détails

Sergueï Rachmaninov (1873-1943) : Symphonie n° 1 en ré mineur, op. 13 ; L’Île des Morts, poème symphonique op. 29. Orchestre Symphonique d’État d’URSS, direction : Evgueni Svetlanov. 1 CD Alto ALC1360. Enregistré en 1966 par Melodiya à Moscou. ADD. Notices unilingues (anglais) bonnes. Durée : 68:10.

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.