Boccherini par Les Basses Réunies, volume 2

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Luigi Boccherini (1743-1805) : Sonate en sol majeur G.5, Sonate en do mineur G.2, Sonate en fa majeur G.1, Sonate en la majeur G.13, Sonate en si bémol majeur G.12. Bruno Cocset, violoncelle ; Les Basses Réunies. 1 CD Alpha. Enregistré en octobre et novembre 2017 à la Chapelle Auditorium des Carmes à Vannes. Durée : 67:23

 

Boccherini_CocsetAprès un premier disque Boccherini sensationnel paru chez le même éditeur en 2005, et son ensemble reviennent au compositeur et violoncelliste italien de la deuxième moitié du XVIIIe siècle (époque classique), qui a beaucoup écrit pour son propre instrument que ce soit en musique de chambre ou en concerto.

Si le volume 1 proposait quelques sonates avec basse continue couplées à deux concertos réalisés en version de chambre, cette nouvelle parution se concentre sur des sonates, rares, si ce n’est la première du disque (G.5), mais aussi le premier mouvement de la sonate G.13 qui rappellera quelque chose aux connaisseurs du Concerto G.475 (qui se trouvait sur le volume 1).

L’effectif des Basses Réunies change également : ici uniquement et son fidèle comparse , violoncelles, au pianoforte et au clavecin, soit une couleur instrumentale différente, mettant moins en valeur les basses d’archets.

Les cinq sonates enregistrées sont basées sur des copies se trouvant au Conservatoire de musique de Milan (fonds Noseda), aucune n’étant authentifiée de la main de Boccherini. Les œuvres font naturellement la part belle au violoncelle de Bruno Cocset, ici avec au continuo, auquel s’ajoute soit le pianoforte soit le clavecin. Tous les musiciens réunis font belle impression, au premier rang desquels les deux violoncellistes bien entendu, dont les instruments se marient particulièrement bien (G.5 et G.13). Une musique souvent intime, délicate, tantôt grave, mélancolique, tantôt brillante et virtuose, toujours contrastée et plaisante à écouter, surtout lorsqu’elle est défendue par des musiciens de ce niveau. Une sortie discographique recommandable, qui doit pousser à découvrir aussi l’autre volume, et qui fait souhaiter que l’aventure Boccherini se poursuive.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.