À emporter, CD, Musique d'ensemble

Charles Richard-Hamelin aborde les concertos de Chopin

Plus de détails

Frédéric Chopin (1810-1849) : Concertos pour piano n° 1 et 2. Charles Richard-Hamelin, piano ; Orchestre symphonique de Montréal ; direction : Kent Nagano. 1 CD Analekta. Enregistré en concert les 11, 12 et 14 octobre 2018 à la Maison symphonique de Montréal. Textes de présentation en français et anglais. Durée : 76:26

 

774204914622Pour son nouveau disque, , lauréat du second prix du Concours international de piano Frédéric-Chopin 2015, propose les concertos du patron de cette compétition prestigieuse.

Ceux-ci se voient présentés dans un ordre chronologique et pas dans celui respectant la numérotation d’opus, et c’est l’interprétation du plus ancien des deux concertos, celui en fa mineur, que nous préférons (c’est d’ailleurs le même qui a été joué par le pianiste en finale du concours). Plutôt cohérente et se traduisant par une économie de moyens expressifs, elle combine lyrisme et dramaturgie. C’est ainsi qu’on se délecte du sens du panache, mais également, en particulier, de la sensibilité picturale du soliste dont le toucher est doté d’un timbre aussi profond que perlé. Un peu en retrait et modeste, il ne se laisse pas tenter par briller avec une virtuosité superficielle, notamment dans le premier et le troisième mouvement, et, dans la partie centrale, il évite la mièvrerie, en favorisant, malgré une certaine dose de théâtralité qu’il sert, la simplicité et la pureté de la ligne mélodique. On aurait, cependant, aimé percevoir dans cette prestation plus de chaleur et d’humanité.

Pour ce qui est du Concerto pour piano n° 1, nous avons affaire à une lecture moins homogène. Bien qu’elle ne soit pas dépourvue d’élégance et de clarté des phrasés, elle manque, d’un point de vue global, d’élan, d’éloquence et de continuité du fil narratif, en offrant, dans le mouvement final, une sorte de dialogue factice entre l’instrument soliste (parfois dénué de vitalité) et l’orchestre. Probablement ceci résulte de la direction lourde et distanciée de . Quelle que soit la netteté des plans sonores, la justesse d’intonation et la diversité des nuances, le chef ne semble pas suffisamment inspiré par le charme de ces pages. Une chose paraît plus que sûre : le pianiste ne s’était pas trompé en choisissant l’autre concerto pour la dernière étape du Concours Chopin.

Voici une parution dans laquelle on aime mieux l’exécution du Concerto pour piano n° 2, emplie de raffinement, encore que retenue, et pour cette raison n’étant pas à même de conquérir la discographie. Un petit bémol pour la prise de son qui rend audible, de temps à autre, un murmure léger de quelqu’un situé près du microphone.

Plus de détails

Frédéric Chopin (1810-1849) : Concertos pour piano n° 1 et 2. Charles Richard-Hamelin, piano ; Orchestre symphonique de Montréal ; direction : Kent Nagano. 1 CD Analekta. Enregistré en concert les 11, 12 et 14 octobre 2018 à la Maison symphonique de Montréal. Textes de présentation en français et anglais. Durée : 76:26

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.