Le dopage dans la musique

Au sein du numéro d’été 2019 de La Revue Dessinée, le journaliste sportif François Thomazeau publie, avec des illustrations de Vincent Sorel, une enquête sur le dopage dans la musique classique, une pratique semble-t-il répandue chez les musiciens d’orchestre, les chefs et les solistes pour lutter contre le stress important inhérent à l’activité. Le recours aux bêtabloquants, dédiés habituellement au traitement des maladies coronariennes ou de l’hypertension artérielle, serait fréquent notamment lors des concours, ou auprès des instrumentistes solistes de l’orchestre. Ce phénomène qui ne serait pas marginal ni nouveau reste néanmoins tabou même si contrairement au milieu sportif, la pratique n’est pas contrôlée. (JBdLT)

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.