Danse , Festivals, La Scène

Dutch Masters ouvre le Festival Le Temps d’aimer la Danse à Biarritz

Plus de détails

Biarritz. Gare du Midi. 6-IX-2019. Dutch Masters. Andante (1991). Chorégraphie : Hans Van Manen. Musique : Mozart, Andante, Symphonie n° 40. Costumes : Keso Dekker. Lumières : Joop Caboort.
Polish Pieces (1995). Chorégraphie : Hans Van Manen. Musique : Henryk Nikolaj Górecki, Concerto pour orchestre et piano et Trois pièces dans le style ancien

Chant d’un compagnon errant. Chorégraphie : Jiří Kylián. Musique : Gustav Malher, Lieder eines fahrenden Gesellen. Costumes et décors : John F. Macfarlane

Cantus (2015). Chorégraphie : Nils Christe. Musique : Arvo Pärt, Für Alina, Spiegel im Spiegel, Fratres, Cantus in Memoriam et Tabula Rasa. Avec les danseurs de la compagnie Introdans

, directeur artistique du Festival Le Temps d’aimer la danse, offre une ouverture percutante consacrée aux maîtres de la danse néerlandaise. Dutch Masters rassemble des pièces d’, et , dansées par la compagnie Introdans.


Pour la 29ᵉ édition du Temps d’aimer la danse, rendez-vous incontournable de la rentrée chorégraphique, présente un programme éclectique qui reflète la pluralité de la danse d’aujourd’hui, du néoclassique au hip-hop, en passant par le flamenco et la danse contemporaine.

Le programme d’ouverture rend hommage à des grands noms de la danse néoclassique et contemporaine, tous passés par le Nederlands Dans Theater, , et . Composé avec intelligence, ce programme associe duos et pièces d’ensemble, lyriques comme Chant d’un compagnon errant ou fondées sur l’énergie du mouvement comme Polish Pieces.

Le spectacle s’ouvre avec l’Andante de Mozart (musique enregistrée) chorégraphié pour un couple de danseurs par le néerlandais Hans Van Manen. Les costumes évoquent discrètement le XVIIIᵉ siècle mais à-demi uniquement, le danseur conservant le torse nu et la danseuse des collants. En écho, la chorégraphie mêle agréablement à l’esthétique du ballet de cour la modernité du néoclassicisme, avec un brin d’excentricité. Il est toutefois dommage que le duo soit dansé sur demi-pointes, l’usage des pointes aurait étiré les lignes de la danseuse.

Pièce d’une plus grande ampleur (18 minutes), pour 13 danseurs, Polish Pieces, de Van Manen également enthousiasme par ses admirables effets d’ensemble, l’énergie qui se dégage du groupe et l’intensité des duos.

Vêtus d’académiques de couleurs vives, les danseurs dessinent un feu d’artifice de mouvements sur le concerto du compositeur polonais Górecki. Les danseurs exécutent des séries répétitives de pas, avec une précision et une synchronisation parfaites, et des effets de miroirs et de canons. Tordant les corps des danseurs, hanches décalées, coudes et poignets cassés, genoux pliés, Van Manen adopte une esthétique maniériste. Après la déferlante du premier mouvement, s’intercalent des duos d’une grande intensité. Van Manen signe une pièce percutante, mise en valeur par les danseurs de la compagnie Introdans.


Suit un chef-d’œuvre du Tchèque Jiří Kylián, Chant d’un compagnon errant, pièce chorégraphiée sur un Lied de Gustav Malher. La pièce suit les mouvements des quatre chants qui composent ce Lied, qu’ils soient d’humeur enjouée ou mélancolique. Les mouvements et tableaux successifs s’enchaînent avec une fluidité admirable, la gestuelle du haut du corps, cambrés et port de bras, est particulièrement travaillée, les bras ondulant avec moelleux et fluidité. Les duos sont vifs, les portés légers et enlevés. La pièce retrace les émotions du compagnon errant, par le biais d’une danse d’une grande sensibilité et subtilité. Les danseurs d’Introdans ont su parfaitement capter l’essence du style du chorégraphe et donner à ce ballet toutes ses nuances et couleurs.

Enfin, Cantus de Nils Christe, sur plusieurs compositions d’, clôt ce programme en quatre temps. Originaire de Rotterdam, où il s’est formé en tant que danseur, Nils Christe a été danseur au Nederlands Dans Theater avant de se tourner vers la chorégraphie. Directeur artistique du Scapino Ballet de 1986 à 1992, il a chorégraphié pour le et Introdans, notamment Cantus en 2015.

Si la pièce n’évite pas certains clichés – le choix de Spiegel im Spiegel d’, musique somptueuse mais utilisée à satiété, le voile qui recouvre les corps des danseurs au début et à la fin du ballet -, néanmoins il s’agit d’une pièce consistante, qui brille par ses mouvements d’ensemble dont la précision est exceptionnelle. En effet, le chorégraphe analyse et annote toute la partition musicale, chaque pas devant correspondre strictement à une note. Cette adéquation parfaite entre danse et musique est ici vecteur d’émotion et de sens. La danse de Christe est puissante et physique, particulièrement pour les hommes qui doivent se livrer à des sauts acrobatiques et explosifs.

In fine, cette soirée offre une ouverture très réussie au Temps d’aimer. A la qualité des pièces présentées s’allie celle des danseurs de la très intéressante compagnie néerlandaise Introdans, basée à Arnhem.

Crédits photographiques : © Hans Gerritsen. Photographie n° 1 : Polish Pieces, Hans Van Manen ; Photographie n° 2 : Chant d’un compagnon errant, Jiří Kylián

Plus de détails

Biarritz. Gare du Midi. 6-IX-2019. Dutch Masters. Andante (1991). Chorégraphie : Hans Van Manen. Musique : Mozart, Andante, Symphonie n° 40. Costumes : Keso Dekker. Lumières : Joop Caboort.
Polish Pieces (1995). Chorégraphie : Hans Van Manen. Musique : Henryk Nikolaj Górecki, Concerto pour orchestre et piano et Trois pièces dans le style ancien

Chant d’un compagnon errant. Chorégraphie : Jiří Kylián. Musique : Gustav Malher, Lieder eines fahrenden Gesellen. Costumes et décors : John F. Macfarlane

Cantus (2015). Chorégraphie : Nils Christe. Musique : Arvo Pärt, Für Alina, Spiegel im Spiegel, Fratres, Cantus in Memoriam et Tabula Rasa. Avec les danseurs de la compagnie Introdans

Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.