Danse , La Scène, Spectacles Danse

Une conférence dansée sur Isadora Duncan par Jérôme Bel

Plus de détails

Paris. Centre Georges Pompidou. 5-X-2019. Jérôme Bel : Isadora Duncan. Concept : Jérôme Bel. Assistante : Chiara Gallerani. Texte lu par Jérôme Bel. Avec Élisabeth Schwartz qui danse des extraits des pièces d’Isadora Duncan : Water study, Prélude, Moment musical, La mère, Étude révolutionnaire

La danseuse Elisabeth Schwartz a consacré sa vie à l’étude et à la transmission des danses d’. l’invite à prolonger son travail dans cette conférence dansée sur la chorégraphe américaine.

Jérôme-Bel-Isadora-Duncan-Deutsches-Theater-©-Tanz-im-August-HAU-Hebbel-am-Ufer-Foto-Camille-Blake-2019-4Elisabeth Schwartz a assisté à New York dans les années 70, à un spectacle donné par l’une des filles adoptives d’. La jeune danseuse décide alors d’étudier le style et le répertoire Duncan auprès de Julia Lewin, dont elle rejoint la compagnie. Aujourd’hui, Elisabeth Schwartz a 69 ans. Depuis 40 ans, elle danse et transmet ces danses apprises oralement de génération en génération de danseuses. , habitué des portraits d’interprètes (, , Lutz Forster…) prend ici un ton plus professoral et davantage d’espace pour introduire et contextualiser chacune des danses d’Isadora Duncan présentée pendant le spectacle.

Lisant le texte directement depuis son ordinateur (pour des raisons écologiques, la compagnie ne prend plus l’avion pour ses déplacements et demande aux théâtres de ne plus imprimer de programme), Jérôme Bel parle des premiers pas de chorégraphe de la jeune Isadora, à la fin du XIXᵉ siècle aux États-Unis. La Grèce antique est à la mode, Isadora Duncan s’inspire des mouvements des danseuses peints sur les vases grecs et adopte leur tunique : le frappé des poignets, la dyonisienne, les bacchantes, sont autant de séquences directement puisées dans l’antiquité.

La nature est une autre influence majeure d’Isadora Duncan dont Water Study, émouvant solo inspiré de la mer sur le Prélude n°7 de Chopin est montré à plusieurs reprises par Elisabeth Schwarz. Car, pour mieux comprendre les idées, les émotions et les intentions de la chorégraphie, Jérôme Bel n’hésite pas à dire les mots que chaque mouvement inspire : vagues, ondulation, ressac… de façon didactique.

Il applique le même procédé à la démonstration de Prélude, l’un des solos les plus emblématiques d’Isadora Duncan, grande pédagogue qui créa des écoles de danse à Berlin, à Meudon et à Moscou où l’enseignement était gratuit et ouvert à tous. Dans cet esprit, Jérôme Bel invite les danseurs amateurs qui le souhaitent à rejoindre la scène pour apprendre Prélude. Désirer, tendre vers, chercher, abandonner, revenir à soi, accepter… sont les mots clés qui permettent aux gestes d’être mémorisés et reproduits rapidement. Cet épisode de danse participative contribue d’ailleurs à la transmission exclusivement orale de l’œuvre d’Isadora Duncan, qui refusa toujours d’être filmée.

Égrenant ensuite les grands moments de la vie tragique d’Isadora Duncan : la mort de ses deux enfants, noyés dans la Seine, son enthousiasme pour la révolution russe et sa mort accidentelle étranglée par son écharpe alors qu’elle roulait en voiture décapotable, Jérôme Bel invite Elisabeth Schwartz à montrer ces solos de la fin de vie : le poignant Mother ou l’engagé Revolutionary, parmi la quarantaine de danses qui sont restées à la postérité. Une manière inédite et efficace d’aborder l’histoire de la danse.

Crédits photographiques : © Camille Blake

Plus de détails

Paris. Centre Georges Pompidou. 5-X-2019. Jérôme Bel : Isadora Duncan. Concept : Jérôme Bel. Assistante : Chiara Gallerani. Texte lu par Jérôme Bel. Avec Élisabeth Schwartz qui danse des extraits des pièces d’Isadora Duncan : Water study, Prélude, Moment musical, La mère, Étude révolutionnaire

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.