À emporter, Audio, Musique symphonique

Gerd Schaller dans la version de Vienne de la Première de Bruckner

Plus de détails

Anton Bruckner (1824-1896) : Symphonie n° 1 (version de 1891, dite « de Vienne »). Philharmonie Festiva, Gerd Schaller (direction). 1 CD Profil Hänssler PH 19084 . Enregistré le 26 mai 2019 à Bad Kissingen, Salle Max Littmann. Notice bilingue (anglais, allemand) Durée : 50:30

 

Avec ce nouveau volume d’une intégrale brucknérienne encyclopédique prévue pour intégrer les principales versions de chaque symphonie, livre la Symphonie n° 1 dans la version « de Vienne ». 

Bruckner-Schaller poursuit avec constance son projet d’enregistrer d’ici l’année 2024, qui marquera le deux-centième anniversaire de la naissance du compositeur, toutes les symphonies de Bruckner dans leurs principales variantes connues. Il a d’ailleurs déjà gravé deux fois la n° 3 et la n° 4 et trois fois la n° 9 (avec trois propositions différentes du final). Composée en 1866 et créée en 1868 sous la baguette de Bruckner lui-même (version dite « de Linz »), la Symphonie n° 1 fut reprise en 1891 pour une exécution festive liée à la nomination de Bruckner comme docteur honoris causa de l’université de Vienne.

Cette « version de Vienne » diffère de l’original par de nombreux détails d’orchestration et de contre-chants, mais surtout par le changement de profil du troisième thème du premier mouvement et l’insertion très inhabituelle chez le musicien d’une transition entre le trio et la reprise du scherzo. La plupart des commentateurs et des chefs d’orchestre préfèrent la fraîcheur de la version initiale et regrettent que le temps passé à cette réécriture ait ensuite cruellement fait défaut à Bruckner pour achever le final de la neuvième. Néanmoins quelques maestros et non des moindres (Abbado, Chailly et Wand notamment) ont préféré jouer cette version de Vienne. Seul dans les années cinquante, le grand a déjà enregistré successivement les deux versions.

La concurrence est donc rude pour Schaller qui, comme précédemment dirige de façon très placide une page pourtant d’une énergie trépidante sans équivalent dans les symphonies ultérieures. Desservi par un orchestre de circonstance et relativement moyen, il ne peut rivaliser avec les versions citées plus haut, au premier rang desquelles on placera sans hésiter l’un des derniers concerts d’Abbado à Lucerne (Accentus). Le projet de Schaller vaut plus par la somme qu’il constituera que par le détail de chaque enregistrement. Souhaitons néanmoins qu’il parvienne à mener à bien cette ambition encyclopédique que ni Rojdestvensky ni Tintner avant lui n’avaient réussi à réaliser pleinement.

Plus de détails

Anton Bruckner (1824-1896) : Symphonie n° 1 (version de 1891, dite « de Vienne »). Philharmonie Festiva, Gerd Schaller (direction). 1 CD Profil Hänssler PH 19084 . Enregistré le 26 mai 2019 à Bad Kissingen, Salle Max Littmann. Notice bilingue (anglais, allemand) Durée : 50:30

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.