Flash info

Victoires de la musique classique 2020 à l’Arsenal de Metz

 

Le nom des lauréats est désormais connu. Comme chaque année les Victoires auront surtout permis à la musique classique d’occuper le devant de la scène sur une chaîne nationale à une heure de grande écoute, ce qui n’arrive pas si souvent. On ne peut que s’en féliciter. Peu importe, au final, si le choix de jury n’a pas toujours été en adéquation avec la qualité de la performance délivrée le soir de la cérémonie. On ne peut que s’incliner devant tous ces talents réunis et se réjouir pour les belles années que ces artistes vont partager avec nous. Ceux qui ont eu la chance d’assister à la manifestation en live se souviendront d’une succession de moments d’intenses vibrations. Car oui, on a vibré devant le jeu de , magistrale dans le troisième mouvement du concerto de Tchaïkovski. Oui, on a frémi en entendant , doublement primé, ne faire qu’une bouchée du dernier mouvement du cinquième concerto de Saint-Saëns. , la seule artiste à recevoir une ovation debout, a littéralement suspendu le temps lors des quelques minutes que dura l’air de Louise. Fait rare dans l’histoire des Victoires, tous les nommés étaient présents dans la salle, à l’exception, hélas, du chouchou , retenu à Paris par les répétitions de Manon. Une soirée, qui rappelle en ces temps de morosité ambiante à quel point nous avons tous besoin d’art et de musique pour affronter les difficultés du quotidien. (PD)

Soliste instrumental : , piano

Artiste lyrique : , mezzo-soprano et , ténor

Révélation, soliste instrumental : , hautbois

Révélation, artiste lyrique : , soprano

Compositeur : – The Sound of Trees, pour clarinette, violoncelle solo et orchestre (création / France)

Enregistrement : Saint-Saëns – Piano Concertos Nos. 3, 4 & 5 L’Égyptien – Alexandre Kantorow – Bis

Victoires d’honneur : et

La cérémonie se déroulait à Metz, première ville française à être désignée ville créative Unesco pour la musique. Le réseau Ville créative Unesco récompense et reconnaît les efforts de ses membres qui placent la culture dans une politique de développement durable. Ce réseau qui compte 246 membres à travers le monde a désigné la ville de Metz qui consacre actuellement 75 % du budget culturel municipal à la musique. En France, seules 7 villes ont été désignées, tous secteurs confondus. (JBdLT)

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.