À emporter, DVD, DVD Musique, Musique d'ensemble, Opéra

Musique baroque dans la Galerie Dorée de la Banque de France

Plus de détails

Jean-Baptiste Lully (1632-1687) : Marche pour la cérémonie des Turcs extraite du Bourgeois gentilhomme ; Joseph Haydn (1732-1809) : Adagio et allegro de la symphonie « Le Matin » Hob. I :6, menuet de la symphonie « Le Soir » Hob. I :8 ; Georg Friedrich Haendel (1685-1759) : « Come, Zephyrs come » extrait de Semele, « Un pensiero nemico di pace » extrait de Il trionfo del tempo e del disinganno, « Da tempeste » extrait de Giulio Cesare ; François Couperin (1668-1733) : Les Barricades mystérieuses, Tic Toc Choc ; Félicien David (1810-1876) : Allegretto du quatuor n° 1 ; Marin Marais (1656-1728) : Les Voix humaines , Atsushi Sakai (né en 1975) : improvisation dans le style bunraku ; Jean-Philippe Rameau (1683-1764) : Danse du grand calumet de la paix ; Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : allegro du quatuor en si bémol majeur « La Chasse » K. 458 ; Jean-Baptiste Prin (1669-1742) : fanfare de chasse ; Luigi Boccherini (1743-1805) : « Virgo virginum praeclara » extrait du Stabat Mater ; Antonio Vivaldi (1678-1741) : allegro du concerto « Il gardellino » RV 428, allegro du concerto « Tempesta di mare » RV 433, « Il Sonno, fantasmi » extrait du concerto « La notte » RV 439) ; Marc-Antoine Charpentier (1643-1704) : prélude du Te Deum. Avec Jodie Devos, soprano ; Justin Taylor, clavecin ; Thomas Dunford, théorbe ; Quatuor Cambini-paris ; Atsushi Sakai, violoncelle ; Tami Krausz, traverso. Le Concert de la Loge, violon, direction et conception : Julien Chauvin. Réalisation : Andy Sommer. Enregistré le 19 juin 2018. Notice bilingue (français et anglais). Format image : NTSC, couleur, 16/9. Format son : 2.0 PCM & 5.1 Dolby Digigal. 1 DVD. BelAir classiques. Durée : 77 minutes

 

Dans ce qui est un véritable festival pour l’œil et pour l’oreille, la caméra d’Andy Sommer accompagne les pièces musicales choisies par et . Programme éclectique, servi par des interprètes hors-pair.
Galerie dorée
Destiné à célébrer le tricentenaire de l’achèvement de la Galerie Dorée de l’Hôtel de Toulouse, actuel siège de la Banque de France, ce concert-images se propose de mettre en parallèle des pièces emblématiques du répertoire musical avec certains des trésors que renferme ce lieu d’apparat hors du commun. Le programme du concert, donné en juin 2018, s’articule autour de quelques thématiques inspirées des pièces maîtresses qui ornent la galerie, et que la réalisation d’Andy Sommer met particulièrement en valeur. On pourra ainsi admirer les détails des scènes mythologiques de François Perrier qui constituent la voûte – Le Triomphe d’Apollon, L’Aurore, La Nuit, Junon et Éole, Neptune et Amphitrite, Jupiter et Sémélé, Pluton et Proserpine – et que rehausse l’audition de pièces musicales astucieusement choisies pour la circonstance. La caméra se penche également sur toutes les superbes sculptures et boiseries qui rendent hommage à la chasse, tout comme elle éclaire certaines des toiles qui font la fierté de la célèbre galerie : La mort de Cléopâtre et de Marc-Antoine d’Alessandro Turchi, La Sibylle de Tibur annonçant à Auguste la naissance du Christ de Pierre de Cortone. La première illustrée par un extrait du Giulio Cesare de Haendel, la deuxième par un air du sublime Stabat Mater de Boccherini. Tout ce que le répertoire baroque contient sur des thématiques comme la chasse, les éléments, les saisons ou les parties du monde est convoqué pour donner un équivalent sonore aux splendeurs visuelles révélées par la caméra. On pourra, dans un tel contexte, s’étonner de certains choix musicaux comme l’extrait d’un quatuor de , ou bien une improvisation orientalisante de la part du violoncelliste Atsushi Sakai. On comprendra qu’ils auront été guidés par l’esprit de découverte qui anime l’ensemble des thématiques retenues pour ce très original événement.

Interprétation magistrale de la plupart des instrumentistes solistes ou issus de l’orchestre, et dont se détachent entre autres le clavecin de et le théorbe de . Belle prestation également de la flûtiste dans la séquence constituée de divers mouvements de concertos de Vivaldi. Quittant le répertoire baroque dont il est familier, prête son violon à la musique de en compagnie du . La soprano prête sa technique accomplie et son timbre de roses à un programme qui la met particulièrement en valeur. Si les phrases alanguies de la Semele de Haendel flattent le grain sensuel de sa voix, les extraits de Giulio Cesare et du Trionfo del temp e del disinganno montrent son art à négocier les suraigus et les vocalises les plus folles.

Réunion des arts, donc, pour un concert filmé dans un lieu tout à fait exceptionnel.

Plus de détails

Jean-Baptiste Lully (1632-1687) : Marche pour la cérémonie des Turcs extraite du Bourgeois gentilhomme ; Joseph Haydn (1732-1809) : Adagio et allegro de la symphonie « Le Matin » Hob. I :6, menuet de la symphonie « Le Soir » Hob. I :8 ; Georg Friedrich Haendel (1685-1759) : « Come, Zephyrs come » extrait de Semele, « Un pensiero nemico di pace » extrait de Il trionfo del tempo e del disinganno, « Da tempeste » extrait de Giulio Cesare ; François Couperin (1668-1733) : Les Barricades mystérieuses, Tic Toc Choc ; Félicien David (1810-1876) : Allegretto du quatuor n° 1 ; Marin Marais (1656-1728) : Les Voix humaines , Atsushi Sakai (né en 1975) : improvisation dans le style bunraku ; Jean-Philippe Rameau (1683-1764) : Danse du grand calumet de la paix ; Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : allegro du quatuor en si bémol majeur « La Chasse » K. 458 ; Jean-Baptiste Prin (1669-1742) : fanfare de chasse ; Luigi Boccherini (1743-1805) : « Virgo virginum praeclara » extrait du Stabat Mater ; Antonio Vivaldi (1678-1741) : allegro du concerto « Il gardellino » RV 428, allegro du concerto « Tempesta di mare » RV 433, « Il Sonno, fantasmi » extrait du concerto « La notte » RV 439) ; Marc-Antoine Charpentier (1643-1704) : prélude du Te Deum. Avec Jodie Devos, soprano ; Justin Taylor, clavecin ; Thomas Dunford, théorbe ; Quatuor Cambini-paris ; Atsushi Sakai, violoncelle ; Tami Krausz, traverso. Le Concert de la Loge, violon, direction et conception : Julien Chauvin. Réalisation : Andy Sommer. Enregistré le 19 juin 2018. Notice bilingue (français et anglais). Format image : NTSC, couleur, 16/9. Format son : 2.0 PCM & 5.1 Dolby Digigal. 1 DVD. BelAir classiques. Durée : 77 minutes

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.