À emporter, Audio, Opéra

L’équipe musicale idéale pour Polifemo

Plus de détails

Giovanni Battista Bononcini (1670-1747) : Polifemo, opéra pastoral en un acte sur un livret d’Attilio Ariosti inspiré des « Métamorphoses » d’Ovide. Avec : João Fernandes, Polifemo ; Bruno de Sá, Aci ; Roberta Invernizzi, Galatea ; Helena Rasker, Glauco ; Roberta Mameli, Silla ; Liliya Gaysina, Circe ; Maria Ladurner, Venere. Ensemble 1700, direction : Dorothee Oberlinger. 2 CD Deutsche Harmonia Mundi. Enregistrés en juin 2019 au Festival Potsdam Sanssouci. Notice en anglais et en allemand. Durée : 93:06

 

Rarement jouée, la musique du compositeur baroque profite d’une équipe artistique parfaite menée par pour défendre son œuvre lyrique Polifemo.

71441V903dL._SL1500_Le principal rival de Haendel n’a pas aujourd’hui la même notoriété que son confrère. Alors quand on sait que c’est ce Polifemo, sa « petite bagatelle » qui sort des cartons, après une première proposition en 1987 par , puis en 2004 par Jos van Velldhobven, on peut imaginer que ce violoncelliste reconnu aurait imaginé une autre œuvre à mettre en lumière parmi ses soixante compositions scéniques, plutôt tournées vers l’art lyrique dramatique.

Mais que les bouffonneries de son rôle-titre ne nous détournent pas de la qualité de cette partition qui fut la première fois représentée sur scène en 1702 au Théâtre de Litzenburg à la cour de la reine Sophie Charlotte de Prusse. , la directrice artistique du Festival Potsdam Sanssouci où est capté cet enregistrement, forte des instruments d’époque de l’, sait mêler avec une belle maîtrise toute l’ironie de cette musique, ses aspects bouffons tout comme ses plaintes déchirantes, offrant à nos oreilles un ouvrage d’une agréable inventivité.

En une heure trente, cette courte pastorale offre dans cet enregistrement une distribution vocale idéale pour un opéra composé seulement de 17 airs, essentiellement sous la forme da capo, de deux duetti et d’un chœur final. Chacun maîtrisant parfaitement l’art du bel canto, c’est autour de cinq sopranos (, , et Maria Ladurner) que le baryton-basse (Polifemo), l’alto d’ (Glauco) et le contre-ténor (Aci) déploient de belles intentions musicales.

Le librettiste a choisi deux épisodes du livre XII des Métamorphoses pour dépeindre deux amours contrariés : celui du cyclope Polifemo pour la nymphe Galatea qui aime le berger Acis ; et celui de Circé pour le dieu marin Glauco épris, quant à lui, de la nymphe Scylla. Malgré le fait qu’il détienne le rôle-titre, seuls deux airs sont consacrés à . Le baryton-basse s’amuse pourtant sans complexe dans ce rôle bouffe par excellence. Dans le rôle de Vénus en dea ex machina, Maria Ladurner est, elle aussi, limitée en termes d’intervention même si son apparition est indispensable pour un « happy end » rassurant.

Si la distribution est homogène et de qualité, il faut avouer que la prestation de marque les esprits bien après l’écoute. Dans un « Partir vorrei » d’exception, le contre-ténor démontre des aigus purs et de superbes pianos qui dépeignent à merveille la plainte de son personnage, admirablement dotés d’une précision exemplaire et d’une sonorité corsée.

Incarnant la célèbre magicienne de l’Odyssée où elle transforme les marins d’Ulysse en porcs, affirme une belle puissance inspirée d’une jalousie dévorante qui l’amène à transformer Silla en monstre marin. A ses côtés, le timbre moelleux d’, idéale Glaucis, envoûte alors que , avec ses quatre airs, incarne une Silla de caractère, admirable dans ses nuances variées et ses phrasés d’une agréable intelligence. Tout pour séduire les amoureux de la musique baroque.

Plus de détails

Giovanni Battista Bononcini (1670-1747) : Polifemo, opéra pastoral en un acte sur un livret d’Attilio Ariosti inspiré des « Métamorphoses » d’Ovide. Avec : João Fernandes, Polifemo ; Bruno de Sá, Aci ; Roberta Invernizzi, Galatea ; Helena Rasker, Glauco ; Roberta Mameli, Silla ; Liliya Gaysina, Circe ; Maria Ladurner, Venere. Ensemble 1700, direction : Dorothee Oberlinger. 2 CD Deutsche Harmonia Mundi. Enregistrés en juin 2019 au Festival Potsdam Sanssouci. Notice en anglais et en allemand. Durée : 93:06

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.