Mot-clef : Roberta Mameli

14046

Poppée, Néron et les autres aux Journées baroques du Staatsoper Berlin

Tant pis pour une direction un peu pesante et une mise en scène qui se perd en cours de route : tous les honneurs vont aux deux protagonistes. Le baroque a une place de longue date dans la programmation du Staatsoper de Berlin : ce fut longtemps René Jacobs qui eut la tâche d’occuper la salle pendant que la Staatskapelle était en tournée au loin ; désormais d’autres lui ont succédé, ...
CD_Monteverdi Alarcon

La lettre d’amour de Mariana Flores avec Monteverdi

L’amour, toujours l’amour… Dans cette compilation de monodies accompagnées écrites par Claudio Monteverdi,  l’expressivité et la diversité des affects prévalent dans cette savoureuse interprétation. Illustrant les premières œuvres a voce sola écrites pour des chanteuses invitées à la cour de Mantoue (dont Caterina Martinelli mais aussi Claudia Cattaneo, future épouse du maître), ce sont des récitatifs et airs extraits de livres de madrigaux, de l’Orfeo, de recueils de mélodies et de ...
CD_Anime Amanti

Anime Amanti : une voix, un luth

Chez Alpha Classics, les enregistrements de musique ancienne se succèdent avec une qualité particulièrement appréciable. Les propositions toujours renouvelées sont riches de la forte empreinte des interprètes. Le dernier disque de la soprano Roberta Mameli et du luthiste Luca Pianca ne fait pas figure d’exception. Des âmes éprises, ou « Anime Amanti », tel est le fil conducteur de ce disque autour de monodies accompagnées du début du XVIIe siècle jusqu’aux airs de ...
Roberta Mameli / DR

A Vienne, Amadigi ou l’étourdissante Melissa de Roberta Mameli

C’est avec un opéra de jeunesse, Amadigi di Gaula, que l’infatigable chef Alan Curtis poursuit son incroyable conquête des opéras de Haendel, l’aventure le portant cette fois vers les contrées inquiétantes de la magicienne Melissa qui tente désespérément de conquérir le coeur du chevalier Amadigi, amoureux de la douce Orianna, qui elle même a éconduit le prince Dardano. Difficile sans mise en scène de prendre toute la mesure de la ...
MP_2013_dzien_drugi_3_fot_www.fotohuta.pl

Savall, Il Giardino Armonico, La Venexiana, Lezhnieva et autres à Cracovie

Les trois premiers jours de présence au festival ont permis de constater un changement de formule et la prise de quelques rides : contrairement au modèle antérieur, aucun concert n’a pris pour sujet le « mystère pascal », celui de la résurrection du Christ. Une nouvelle direction a donc été établie, et ce pour des raisons commerciales. Un peu dommage, car, du point de vue des chrétiens, si nombreux en ...
SONY DSC

A Beaune, la sage folie d’Orlando

Seconde participation remarquée du chef italien Federico Maria Sardelli et de son ensemble Modo Antiquo au festival international de musique baroque de Beaune 2012. En effet, suite à la défection du chef espagnol Eduardo Lopez Banzo, ils avaient pris en charge l'opéra Agrippina de Haendel avec plus ou moins de bonheur. Davantage préparé, l’orchestre revient dynamisé par un chef décidé à donner vie à un projet pour lequel il s’est énormément investi ...
Ann Hallenberg © Artefact

A Beaune, éclatante Agrippine

Comme à son habitude, Beaune ouvre les festivités de ses quatre weekends baroques avec une œuvre de Haendel. Cette année, il s’agit d’une truculente œuvre de jeunesse composée durant la période italienne du compositeur : Agrippina, dont le livret au sujet politico-amoureux, met principalement en scène les stratèges d’une Agrippina prête à l’impossible pour asseoir son fils Nerone sur le trône. C’est Eduardo Lopez Banzo et son ensemble qui devaient initialement ...
Roberta Mameli © Kohei Take

Orlando ouvre les festivités à Versailles

Après le succès de « Venise Vivaldi Versailles » en 2011, le Château de Versailles propose un passionnant festival intitulé « Le Triomphe de Haendel », regroupant les œuvres majeures du compositeur: les opéras Giulio Cesare, Serxes ou Alcina, mais aussi les oratorios Messiah, Solomon, Saul ou Israel in Egypt, œuvres entremêlées de prestigieux récitals où les contre-ténors sont à l’honneur ainsi que l’incontournable Cecilia Bartoli. C’est avec son chef d’œuvre Orlando que débute le ...
misteria_paschalia

Misteria Paschalia de Cracovie 2012

Cracovie pendant la Semaine sainte, une ville de 700 000 habitants située dans le sud de la Pologne, est devenue la capitale mondiale de l’interprétation de la musique ancienne. Les concerts eurent lieu soit dans la Philharmonie Karol Szymanowski, soit dans l’église Sainte-Catherine, soit dans la mine de sel de Wieliczka. Le festival fut inauguré par une présentation de l’oratorio volgare intitulé « La fenice sul rogo, ovvero La morte di S. Giuseppe » (« Le ...
karina_gauvin

Rare Deidamia par Karina Gauvin

Comme nous le rappelle Donna Leon (écrivaine de policiers, mécène de l’ensemble Il Complesso Barocco et amoureuse de la musique de Haendel) introduisant l’œuvre en anglais, Deidamia traite de l’héroïsme masculin dans la Grèce antique en mettant en scène des protagonistes tels que Achille ou Ulysse ; sujet bien connu des contemporains de Haendel, ce dernier s’essayant une dernière fois à la composition d’opéra avant de se tourner définitivement vers l’oratorio. Achille, ...
raffaella_milanesi

Venise et Vivaldi s’invitent à Versailles

C’est avec faste qu’a débuté le Festival Venise Vivaldi Versailles en proposant la (re)découverte d’une œuvre rarissime : Teuzzone. En effet, et contrairement à la très ennuyeuse et musicalement décevante Armida de Pleyel la saison passée, Teuzzone relève de la meilleure plume du Prete Rosso, inventif, bigarré et rehaussé d’airs de toute beauté ; inspiré certainement par la cohérence et le sujet politico-amoureux du livret et par le caractère exotique qui plaisait ...
Monteverdi par Claudio Cavina !

Monteverdi par Claudio Cavina !

Après d’importantes redécouvertes (Andromaque de Grétry, Proserpine de Lully) et un remarquable Orfeo de Monteverdi, l’éditeur Glossa connaît décidément la réussite sur le marché, bien sinistré, de l’enregistrement lyrique. L’intérêt principal de ce nouveau Couronnement ne réside pas dans ses aspects musicologiques, puisque le manuscrit de Naples a déjà été enregistré, même s’il est considéré comme plus éloigné de l’original que le manuscrit vénitien. Certaines séquences étaient absentes du disque ...