Audio, Musique de chambre et récital, Parutions

Alexis Kossenko et Vassilis Varvaresos bien avisés par Ondine

Plus de détails

Carl Joachim Andersen (1847-1909) : Au bord de la mer op. 9 ; Intermezzo, extrait des 4 Morceaux de salon op. 51 n° 2 ; Étude (Chant populaire suédoise), extrait des 24 Études op. 21 n° 4 ; Ballade et danse des sylphes op. 5. Edvard Grieg (1843-1907) : Sonnerie de cloches, extrait des Pièces lyriques op. 54 n° 6 ; Berceuse, extrait des Pièces lyriques op. 38 n° 1 ; Voyageur solitaire, extrait des Pièces lyriques op. 43 n° 2 ; Sylphide, extrait des Pièces lyriques op. 62 n° 1 ; Marche des nains, extrait des Pièces lyriques op. 54 n° 3 ; Danse des elfes, extrait des Pièces lyriques op. 12 n° 4 ; Scherzo, extrait des Pièces lyriques op. 54 n° 5 ; Chanson de Solveig, extrait de Peer Gynt op. 52 n° 4 (arrangement pour piano de Grieg). Carl Reinecke (1824-1910) : Undine, sonate en mi mineur op. 167 ; Ballade op. 288. Alexis Kossenko, flûte ; Vassilis Varvaresos, piano. 1 CD Aparté. Enregistré au Domaine musical de Pétignac (Jurignac) en septembre 2020. Notice en anglais et en français. Durée : 81:00

 

Ondine, la déesse des eaux de la mythologie nordique, reçut de beaux et vibrants hommages de la part du Norvégien , du Danois Joachim Andersen, et de l’Allemand , proche de la vie culturelle danoise.

Ce programme de musique de chambre délicat, parfaitement exécuté par le flûtiste et le pianiste , nous invite à découvrir et à savourer une quinzaine de partitions rêveuses ou élégiaques aux sonorités parfois hydriques, parfois insouciantes ou pensives. On ne sera pas étonné de rencontrer (1843-1907) représenté par un choix pioché dans ses romantiques Pièces lyriques mélodieuses et évocatrices de tant de situations, inspirées par la nature et une multitude de sentiments (Berceuse, Sonnerie de cloches, Marche des nains…) et par la mélancolique et poétique Chanson de Solveig issue de Peer Gynt. Les interprètes ornent idéalement l’univers merveilleux et onirique du créateur.

Son quasi contemporain (1843-1909), flûtiste virtuose mondialement renommé et compositeur prolixe, affiche une maîtrise stupéfiante dans sa pièce Au bord de la mer de 1884 et trois autres opus plus démonstratifs et superficiels, morphologiquement irréprochables mais insuffisamment habités.

Enfin (1824-1910), sommité incontestée du monde musical de son temps. Élève du très recherché Conservatoire de musique de Leipzig grâce à une bourse octroyée par le roi Christian VII de Danemark, il devient pianiste virtuose et joue à la cour du royaume danois. Il rencontre et fréquente les grands compositeurs du temps dont Robert Schumann, Felix Mendelssohn, Franz Liszt et le jeune Brahms. Pédagogue prestigieux, il occupera le poste de directeur du conservatoire qui l’avait formé. Grieg fut l’un de ses nombreux élèves célèbres. Le titre de cet enregistrement lui revient avec Undine, sa sonate pour flûte et piano en mi mineur op. 167 (1882) dont les quatre mouvements explorent sa palette bien ancrée dans le courant esthétique de Leipzig, tout comme sa robuste Ballade de 1910.

L’écoute de cette parution du label Aparté dispense un plaisir ininterrompu à mettre bien sûr au crédit des compositeurs retenus mais également au binôme musical, excellent de part en part à travers leur adresse, leur complicité communicative, leur précision constante, leur respect scrupuleux des textes et leur sonorité séduisante.

(Visited 169 times, 1 visits today)

Plus de détails

Carl Joachim Andersen (1847-1909) : Au bord de la mer op. 9 ; Intermezzo, extrait des 4 Morceaux de salon op. 51 n° 2 ; Étude (Chant populaire suédoise), extrait des 24 Études op. 21 n° 4 ; Ballade et danse des sylphes op. 5. Edvard Grieg (1843-1907) : Sonnerie de cloches, extrait des Pièces lyriques op. 54 n° 6 ; Berceuse, extrait des Pièces lyriques op. 38 n° 1 ; Voyageur solitaire, extrait des Pièces lyriques op. 43 n° 2 ; Sylphide, extrait des Pièces lyriques op. 62 n° 1 ; Marche des nains, extrait des Pièces lyriques op. 54 n° 3 ; Danse des elfes, extrait des Pièces lyriques op. 12 n° 4 ; Scherzo, extrait des Pièces lyriques op. 54 n° 5 ; Chanson de Solveig, extrait de Peer Gynt op. 52 n° 4 (arrangement pour piano de Grieg). Carl Reinecke (1824-1910) : Undine, sonate en mi mineur op. 167 ; Ballade op. 288. Alexis Kossenko, flûte ; Vassilis Varvaresos, piano. 1 CD Aparté. Enregistré au Domaine musical de Pétignac (Jurignac) en septembre 2020. Notice en anglais et en français. Durée : 81:00

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.