Aller + loin, Expositions, Opéra

Caruso, Corelli, Di Stefano, une exposition virtuelle pour trois légendes bien réelles

Plus de détails

Milan. La Scala, site Internet. Jusqu’au 2 août 2022. Caruso, Corelli, Di Stefano. Commissaire d’exposition : Mattia Palma

La forme virtuelle originale de cette exposition sobrement intitulée « Caruso, Corelli, Di Stefano » permet à la Scala de Milan de proposer une approche informée et complète de trois chanteurs lyriques de légendes avec portraits, prestations scéniques et extraits audio, et même une analyse comparative de leurs interprétations.


Lancée le jour du centenaire de la mort de Caruso le 2 août de l’année dernière, et au regard de la situation sanitaire qui impose au secteur culturel un renouvellement notable pour ne pas perdre le lien avec son public, La Scala profite de plusieurs commémorations pour faire rayonner le patrimoine vocal italien devenu légendaire : la mort d’ à Naples en 1921, et la naissance la même année de deux ténors renommés du siècle dernier, et . A un point tel que cette exposition exclusivement virtuelle est accessible gratuitement, autant sur le site de l’institution que sur le portail du ministère des Affaires étrangères du pays, dédié à la promotion de la langue, de la culture et de la créativité italienne dans le monde.

Même si la visite n’est proposée qu’en trois langues (en italien, en anglais et en espagnol), et malheureusement pas en français, son format est particulièrement agréable. L’exposition se situe au cœur même du Théâtre légendaire. Comme un soir de spectacle, le visiteur arrive à l’accueil de La Scala et débute sa visite au centre même de la salle de spectacle grâce à une visite virtuelle à 360 degrés disponible à chaque étape du parcours.


Trois espaces bien définis s’explorent ensuite dans le foyer du Théâtre, chacun consacré à l’un des héros de la scène lyrique italienne et selon une construction identique : un panneau « totem » représentant le chanteur de pied et auquel est associée une vidéo de présentation de l’artiste menée par le guide-conférencier alimentée par des documents, des photographies, des iconographies et d’autres archives du Musée du Théâtre ; des murs amovibles rouge où sont accrochées sept grandes affiches interactives pour sept grands rôles – en cliquant dessus, la performance de l’artiste s’active avec extrait audio et album photos – ; et au centre de l’espace, se trouve une caméra en bois pour Caruso et une télévision pour Di Stefano et Corelli où est associée pour chaque artiste un extrait vidéo de l’une de leur prestation phare. Enfin, un gramophone pour le premier et une platine vinyle pour les deux autres, complètent ce dispositif afin d’entendre une playlist disponible dans sa version complète sur les trois principales plateformes musicales à condition de disposer déjà d’un compte personnel. Il est appréciable de facilement se promener de salle en salle, quitte à revenir sur ses pas, grâce aux flèches au sol de la visite virtuelle, ou bien par le biais d’un menu de navigation parfaitement clair.


Ce format permet ainsi de diversifier les sources exposées : des vidéos en noir et blanc qui font résonner les voix de légendes accompagnées de photographies d’époque et du guide continuellement présent ; une scénographie classique composée d’affiches matérialisant un parcours lisible par tous ; des extraits sonores indispensables pour une exposition centrée sur le chant lyrique, ainsi que des extraits vidéos pour apprécier les performances de chacun sur scène.

Par la suite, la chanson napolitaine est naturellement mise à l’honneur grâce au succès que Caruso a initié pour ce répertoire auprès des plus grands ténors, Corelli et Di Stefano compris. La visite se termine sur la scène principale par une vidéo de « l’impossible concert » dans laquelle les interprétations des trois protagonistes dans l’extrait de Pagliacci de Leoncavallo, « Vesti la giubba », sont comparées. La forme, son accessibilité, son approche didactique sans niaiserie, offrent au visiteur un bel outil pour venir encore, même virtuellement, à l’opéra.

Crédits photographiques : © Teatro alla Scala

(Visited 387 times, 1 visits today)

Plus de détails

Milan. La Scala, site Internet. Jusqu’au 2 août 2022. Caruso, Corelli, Di Stefano. Commissaire d’exposition : Mattia Palma

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.