Danse , La Scène, Spectacles Danse

Amala Dianor et ses amis aux Abbesses

Plus de détails

Paris. Théâtre des Abbesses. 26-I-2022. Dans le cadre du festival Faits d’Hiver. Amala Dianor : Wo-Man/Point Zéro. Chorégraphie : Amala Dianor. Musique : Awir Léon. Lumières : Nicola Tallec. Costumes : Laurence Chalou. Avec : Nangaline Gomis (Wo-Man) ; Amala Dianor, Johanna Faye, Mathias Rassin (Point Zéro)

Aux Abbesses, une soirée de petites formes chorégraphiques signées , avec Wo-Man, version féminine de Man-Rec, et la création du trio Point Zéro, répété pendant les confinements avec deux complices de toujours.

Le célèbre solo masculin Man-Rec, qu’ a créé en 2014 et qui tourne très régulièrement depuis lors, comme en juin dernier au Théâtre Paris-Villette, devient un solo féminin intitulé Wo-Man, crâne et sensuel, avec . Dans cette alter ego féminine, Amala Dianor a trouvé une virtuosité semblable à la sienne, qui se déploie dans un magnifique costume bleu. Belle et talentueuse, , diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon en 2019, donne vie et chair à ce solo iconique.

Conçu pendant les confinements, le trio Point Zéro qui complète cette soirée marque des retrouvailles entre Amala Dianor et deux camarades des danses urbaines dont il est originaire : , aujourd’hui co-directrice du collectif Faire et du CCN de Rennes et , authentique breaker, spécialiste de la technique Top Rock. Disponibles aux propositions, ils sont entièrement à l’écoute les uns des autres, amenant chacun une nouvelle énergie et leur langage propre. Si et ont parfois du mal à rivaliser avec la virtuosité fluide et l’élégance d’Amala Dianor, chacun des interprètes apporte un morceau de son univers auquel les deux autres essaient de répondre, en entrant dans le jeu. La musique joue le juge de paix. Elle est composée en direct à partir d’un synthé géant, sorte de boîte à boucles géantes musicales sur lesquelles les danseurs appuient à tour de rôle. Dans Point Zéro, on retrouve en version intimiste l’esprit de la Battle, le défi dans lequel se mesurent les danseurs de hip-hop, sans toutefois la surenchère spectaculaire que sont ces joutes chorégraphiques. Cependant, faute de dramaturgie, et parce que le dispositif repose uniquement sur la musique et les improvisations des interprètes, le risque est que cette belle mécanique tourne un peu à vide.

Crédits photographiques : © Romain Tissot

(Visited 208 times, 1 visits today)

Plus de détails

Paris. Théâtre des Abbesses. 26-I-2022. Dans le cadre du festival Faits d’Hiver. Amala Dianor : Wo-Man/Point Zéro. Chorégraphie : Amala Dianor. Musique : Awir Léon. Lumières : Nicola Tallec. Costumes : Laurence Chalou. Avec : Nangaline Gomis (Wo-Man) ; Amala Dianor, Johanna Faye, Mathias Rassin (Point Zéro)

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.