Danse , La Scène, Spectacles Danse

Cubain, mais pas trop, pour la Malpaso Dance Company

Plus de détails

Théâtre des Champs-Elysées, Paris. 28-III-22. Dans le cadre de Transcendanses. Malpaso Dance Company.
Tabula Rasa. Chorégraphie et lumières : Ohad Naharin. Musique : Arvo Part. Collaboration à la chorégraphie : Matan David, Bret Easterling. Costumes : Eri Nakamura
Woman with water. Chorégraphie : Mats Ek. Musique : Fläskkvartetten. Collaboration à la chorégraphie : Ana Laguna. Lumières : Ellen Ruge
24 hours and a dog. Chorégraphie : Osnel Delgado. Musique : Arturo O’Farrill et The Afro Latin Jazz Ensemble. Lumières : Al Crawford. Costumes : Eric Grass. Avec les danseurs de la Malpaso Dance Company. Musique enregistrée

Pour sa première tournée en France, la compagnie cubaine , a proposé un programme de danse contemporaine de très haut niveau, avec trois pièces d’, et , le directeur artistique de la compagnie.

Pièce sombre et austère d’ sur une musique de Arvo Pärt, Tabula Rasa ouvre la soirée, qui se teinte de la douce nostalgie du sépia et du deuil. Dans un émouvant passage, un trio insolite se forme quittant le groupe, indifférent. Dans les magnifiques duos qui émaillent la pièce, les danseurs cubains apportent leur fluidité du haut du corps, très prononcée.

Sans transition, la compagnie enchaîne avec le duo Woman with water. Inédite en France, cette pièce de prend appui, comme souvent chez le chorégraphe suédois, sur une table verte (hommage à Kurt Joos ?) sur laquelle est posé un verre d’eau. Cette femme en robe orange apporte dans l’interprétation une fluidité toute particulière, dans laquelle on sent la patte d’Ana Laguna, épouse du chorégraphe. Un homme au costume démesuré vient troubler la solitude de cette femme en lui apportant de nouveaux verres d’eau, jusqu’à ce qu’elle ne s’effondre et disparaissent, poussé par un balai.

est le directeur artistique de la compagnie cubaine, qu’il a fondée avec le directeur général Fernando Sáez et la danseuse Daileidys Carrazana. Dans 24 hours and a Dog, il avait envie d’illustrer la vie quotidienne des jeunes cubains, dans une pièce joyeuse et toute simple. C’est une pièce très musicale qui s’appuie sur un genre peu utilisé en danse : le jazz, avec des esthétiques musicales riches et diversifiées. Ces couples de jeunes gens semblent tout droit sortis du Malecón à La Havane, pour une fête profonde et endiablée. Les danseurs sont très investis, mais restent modestes. Une jolie surprise !

Crédits photographiques @ BillHebert ; Nir Arieli ; Ivo Roberto Baelli ; Judy Ondrey

(Visited 177 times, 1 visits today)

Plus de détails

Théâtre des Champs-Elysées, Paris. 28-III-22. Dans le cadre de Transcendanses. Malpaso Dance Company.
Tabula Rasa. Chorégraphie et lumières : Ohad Naharin. Musique : Arvo Part. Collaboration à la chorégraphie : Matan David, Bret Easterling. Costumes : Eri Nakamura
Woman with water. Chorégraphie : Mats Ek. Musique : Fläskkvartetten. Collaboration à la chorégraphie : Ana Laguna. Lumières : Ellen Ruge
24 hours and a dog. Chorégraphie : Osnel Delgado. Musique : Arturo O’Farrill et The Afro Latin Jazz Ensemble. Lumières : Al Crawford. Costumes : Eric Grass. Avec les danseurs de la Malpaso Dance Company. Musique enregistrée

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.