Audio, Musique de chambre et récital, Parutions

Les fétiches familiers de Tomás Bordalejo

Plus de détails

Tomás Bordalejo (né en 1983) : Zapping 2, pour six instruments ; Canto, pour piano ; Fétiches, pour violon ; Cercles pour piano ; La Baguala, pour piano ; Le Double I et II, pour deux percussionnistes ; Pour Rita, pour violon et accordéon. Alphonse Cemin, piano ; Matteo Cesari, flûte ; Iris Zerdoud, clarinette ; Quentin Dubreuil et Gaspar José, percussion ; Vincent Lhermet, accordéon ; Noëmi Schindler, violon ; Clotilde Lacroix, violoncelle. 1 CD Paraty. Enregistré les 17 et 24 octobre 2020 au CRD de Gennevilliers. Texte français/anglais. Durée : 62:37

 

Du solo au petit ensemble, sept pièces, dont certaines en création discographique, sont réunies dans ce premier CD monographique du compositeur argentin .

Zapping 2 (le 1 était pour quatuor à cordes) est la pièce la plus ancienne (2013) du CD, commande de la Fondation d’entreprise Banque Populaire qui a soutenu le jeune compositeur à ses débuts. Comme son titre l’indique, l’enjeu est de passer d’une image à l’autre en jouant sur les contrastes et les relais instrumentaux dans une certaine jubilation des lignes rehaussées par les couleurs de la percussion. Dans cet espace toujours animé s’amorce un rythme de danse (Milonga ?) qui lorgne vers les origines du compositeur. S’il avoue être impressionné par le piano et la richesse de son répertoire, trois pièces pour l’instrument soliste figurent dans l’enregistrement, invitant au clavier l’excellent . À Cercles (2014), s’en tenant aux seules ressources des touches du piano, on préfère la séduisante Baguala (une danse d’origine andine), plus aventureuse et inattendue, avec ses changements impromptus et la légèreté de ses traits. Dans Canto, création discographique, le piano est préparé dans le registre aigu ; Bordalejo joue avec les variations du spectre sonore, entre accords de couleurs et mouvements fluides où s’entend l’influence de Debussy. Autre création discographique, Le double I et II réunit les percussionnistes Quentin Dubreuil et Gaspar José. sélectionne finement ses matières à percuter (variété des claviers de bois et des métaux résonnants), confirmant ses talents de coloriste. Subtil également, ce son « frisé » (dans le II) sur les lames du métallophone qui donne un charme particulier à la résonance.

L’accordéon de se marie au violon de dans Pour Rita, sorte de voyage dans le son jouant sur l’ambiguïté des sources et la friction sensuelle des deux sonorités qui s’enrichissent l’une l’autre, dans une temporalité toujours très étirée.

On retrouve seule « en scène » dans Fétiches, qui donne son titre à l’album, œuvre attachante autant qu’éblouissante sous le geste énergétique de la violoniste. Ce sont cinq miniatures au format des Alla breve/Création mondiale de France Musique. Leurs cinq titres (L’énergique, L’épaisseur, La scherzando, La lyrique, L’étincelante) sont autant de portraits sonores à la François Couperin.Tour à tour conquérant, flamboyant, ricochant, cinétique, virevoltant – L’étincelante est particulièrement virtuose – l’archet de Noëmi Schindler dessine les contours et peaufine les sonorités de ces cinq fétiches exerçant sur l’auditeur leur secret pouvoir de fascination.

(Visited 104 times, 8 visits today)

Plus de détails

Tomás Bordalejo (né en 1983) : Zapping 2, pour six instruments ; Canto, pour piano ; Fétiches, pour violon ; Cercles pour piano ; La Baguala, pour piano ; Le Double I et II, pour deux percussionnistes ; Pour Rita, pour violon et accordéon. Alphonse Cemin, piano ; Matteo Cesari, flûte ; Iris Zerdoud, clarinette ; Quentin Dubreuil et Gaspar José, percussion ; Vincent Lhermet, accordéon ; Noëmi Schindler, violon ; Clotilde Lacroix, violoncelle. 1 CD Paraty. Enregistré les 17 et 24 octobre 2020 au CRD de Gennevilliers. Texte français/anglais. Durée : 62:37

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.