Essais et documents, Livre, Parutions

Images d’une œuvre avec Georges Aperghis et Nicolas Donin

Plus de détails

Georges Aperghis Nicolas Donin, Conversation imagée 2019-2021 ; entretiens avec Georges Aperghis. Editions Philharmonie de Paris. 229 pages. 28 euros. Mai 2022

 

En conversation avec , , musicologue et professeur à l’Université de Genève, a choisi de cheminer dans l’univers du compositeur à partir d’une soixantaine d’images qui ravivent le souvenir, éclairent le travail et cernent une personnalité dont le nom est associé à celui du théâtre musical.

Parmi les premières images de ce livre en onze chapitres figurent les toiles du jeune Aperghis qui a beaucoup pratiqué le dessin et la peinture avant d’aborder la composition. Elles côtoient les sculptures de son père et un tableau de Rauschenberg (Réservoir), choc artistique et rencontre déterminante pour lui, dont il va faire son miel. Amoureux du cinéma dès son plus jeune âge – il évoque son émerveillement enfantin pour la comédie musicale – Aperghis dévoile ses affinités avec Bergman, Hitchcock, et Antonioni dont les photogrammes extraits des films animent le chapitre 4. Naît alors, en lui, ce désir de dépasser le sens et de libérer les mots et l’expression. Ainsi va-t-il mener un travail avec le texte et la scène, obstinément et en équipe, durant les quinze années de l’ATEM (Atelier Théâtre Et Musique) fixé à Bagnolet. De superbes clichés en noir et blanc traduisent l’effervescence d’une époque de recherche et d’expérimentation tous azimuts entre 1978 et 1991. La figure-statue du Scribe en position de tailleur qui trône au début du chapitre 6 (Préhistoires) fascine. L’image va resurgir dans plusieurs spectacles du compositeur, sous les traits de son percussionniste fétiche Richard Dubelski, d’Énumérations (1988) à Luna Park, un spectacle high-tech monté à l’Ircam en 2011. À l’invitation de , se penche ensuite sur le fac-similé de la Neuvième symphonie de Beethoven qu’il possède et dont il commente avec un enthousiasme effréné, le processus de la partition en train de s’écrire : « Quand je le lis, cela me rassure, j’ai l’impression d’être à la maison », confie-t-il. Les images-partitions s’affichent dans le chapitre 10, mettant la notation à la question. On y voit la célèbre « pyramide » de Récitation 11, ainsi que d’autres partitions autographes plus aventureuses (savoureuse Hokhokhronon) toujours en quête d’interprète. Nicolas Donin referme le livre en images, et sans conversation, avec une vingtaine de photos prises dans l’atelier du compositeur, autant d’objets, de livres et de partitions dans un certain ordre assemblés, qui donnent au lieu son âme et sa théâtralité singulière.

(Visited 92 times, 1 visits today)

Plus de détails

Georges Aperghis Nicolas Donin, Conversation imagée 2019-2021 ; entretiens avec Georges Aperghis. Editions Philharmonie de Paris. 229 pages. 28 euros. Mai 2022

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.