Danse , La Scène, Spectacles Danse

Corps extrêmes : Rachid Ouramdane et les amoureux des cimes

Plus de détails

Paris. Théâtre national de la danse de Chaillot. 18-VI-2022. Dans le cadre du Theâtre de la Ville hors-les-murs. Rachid Ouramdane : Corps extrêmes. Conception : Rachid Ouramdane. Musique: Jean-Baptiste Julien
. Vidéo : Jean-Camille Goimard. Lumières : Stéphane Graillot
. Costumes : Camille Panin. Régie générale : Sylvain Giraudeau
Avec : Hamza Benlabied, Airelle Caen, Löric Fouchereau, Nathan Paulin, Arnau Povedano, Ann Raber Cocheril, Belar San Vicente, Maxime Seghers, Seppe Van Looveren, Leo Ward

Pour sa nouvelle création, présentée au Théâtre de Chaillot dont il a récemment pris la direction, rend hommage aux fêlés des cimes, aux grimpeurs, escaladeurs et funambules de l’extrême dans un spectacle documentaire.

Entre nous et le ciel il y a un fil, celui de , highliner, auquel les tours de la Défense ou le glacier d’Argentière dans les Alpes ne font pas peur. C’est sur des images de l’une de ses traversées en montagne que s’ouvre le spectacle Corps extrêmes, créé à Grenoble alors que y codirigeait encore le centre chorégraphique national. En septembre dernier, avait traversé sur un fil les 670 mètres qui séparent la Tour Eiffel de Chaillot – Théâtre national de la Danse, côté Trocadéro : la plus longue traversée en highline réalisée en milieu urbain. La highline est une pratique dérivée du funambulisme, qui permet de traverser le vide sur une sangle textile de 2,5 cm de large, la slackline. Comme en escalade, le sportif doit porter un harnais attaché à une ligne de vie, afin que sa traversée soit sécurisée.

Les images, projetées sur les 18 m du cadre de scène, sont vertigineuses. En voix off, ce sportif de haut niveau raconte les sensations, les défis et les angoisses qu’il vit lors de chaque exploit. De l’image à la scène, il n’y a qu’un fil, que franchit le highliner, juché comme un oiseau débonnaire sur la hauteur, près des cintres. À sa hauteur apparaissent, en haut d’un mur d’escalade, les danseurs acrobates avec lesquels Rachid Ouramdane a composé une chorégraphie verticale, entre ciel et terre, qui joue sur les trois dimensions. Accrochés au mur dans des prises agiles et souples, s’envolant dans les airs ou empilés les uns sur les autres dans les portés périlleux, les circassiens, dont beaucoup ont fait partie du spectacle Moebius créé en 2019 par la compagnie XY en collaboration avec Rachid Ouramdane, jouent de leur virtuosité pour composer des figures continues. Leur souplesse n’a d’égales que leur force et leur aisance à se jucher sur les épaules, s’appuyer sur les bras, les mains de leurs camarades. Le chorégraphe, visiblement fasciné par les possibilités offertes par ces extraordinaires aptitudes physiques, en exploite toutes les facettes pour former des compositions originales.

Une autre figure apparaît alors sur l’écran, celui d’une grimpeuse à mains nues, fixée sur une paroi de roche. Là aussi le vertige nous prend alors que la montagnarde raconte tranquillement, d’une voix douce, sa concentration, son effort dans l’exploit. Comme les danseurs, qu’elle rejoint dans une superbe et généreuse descente en diagonale, elle force l’admiration.

Crédits photographiques : © Pascale Cholette

(Visited 154 times, 2 visits today)

Plus de détails

Paris. Théâtre national de la danse de Chaillot. 18-VI-2022. Dans le cadre du Theâtre de la Ville hors-les-murs. Rachid Ouramdane : Corps extrêmes. Conception : Rachid Ouramdane. Musique: Jean-Baptiste Julien
. Vidéo : Jean-Camille Goimard. Lumières : Stéphane Graillot
. Costumes : Camille Panin. Régie générale : Sylvain Giraudeau
Avec : Hamza Benlabied, Airelle Caen, Löric Fouchereau, Nathan Paulin, Arnau Povedano, Ann Raber Cocheril, Belar San Vicente, Maxime Seghers, Seppe Van Looveren, Leo Ward

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.