Concerts, La Scène, Musique symphonique

Choeurs de Bretagne et des Pays de Galles pour le Requiem de Mozart à Rennes

Plus de détails

Rennes. Théâtre National de Bretagne, Salle Jean Villar. 17-VI-2022. Huw Watkins (1976*) : Dawning, CF. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Requiem, K.626. Menna Cazel, soprano ; Leah-Marian Jones, mezzo-soprano ; Steffan Lloyd Owen, baryton ; Huw Ynyr, tenor. BBC National Chorus of Wales (Chef de Chœur : Adrian Partington). Chœur de chambre Prolatio (Chef de Chœur : Manuel Simmonet). Orchestre National de Bretagne, direction musicale : Grant Llewellyn

Puisque l’Orchestre national des Pays de la Loire est au même moment dans la fosse de l’Opéra de Rennes pour Madame Butterfly, l’ en profite pour jouer trois soirs de suite le Requiem de Mozart, traité avec dynamisme par le directeur musical .

Avec le récent partenariat entre les Opéras de Nantes-Angers et Rennes, certaines productions communes trouvent en fosse les musiciens de l’autre région et c’est donc cette année l’Orchestre des Pays de la Loire qui porte celle filmée à l’Opéra de Rennes, Madame Butterfly de Puccini. Par la même occasion, l’ est alors libre pour un programme symphonique, malheureusement cette fois proposé dans la salle du Théâtre national de Bretagne, dont l’acoustique est bien moins propice que le plus neuf amphithéâtre du Couvent des Jacobins, dans lequel on avait pu profiter pleinement d’un concert avec Bryn Terfel et Carlos Núñez en début de saison.

Directeur musical encore une année afin d’assurer la transition avec une nouvelle tête encore en cours de recherche, assure les trois représentations du Requiem de Mozart, qui met à l’honneur un partenariat décrit en début de saison (lire notre interview) avec son Pays de Galles natal, par l’utilisation des forces chorales de la BBC of Wales, en plus d’un chœur breton. Auparavant, il a toutefois prévu une courte introduction avec une création française d’, découverte en 2020 à Indianapolis sous la direction de Krzysztof Urbanski. Prévue pour une formation mozartienne et pour être couplée à la Symphonie n°4 de Beethoven, Dawning dure cinq minutes et n’est pas sans rappeler Britten dans son style évanescent. L’œuvre débute par des accords répétés de bois, soutenus par les graves des contrebasses, puis se dynamise rapidement tout en maintenant un côté fugitif, qui se déploie vers un premier forte, avant un passage plus calme vite redynamisé par les cuivres, jusqu’à la coda.

Grant Llewellyn quitte succinctement la scène, puis plus d’une centaine de choristes le rejoignent, du et du , formation de jeunes chanteurs issus des classes lyriques du Conservatoire de Bretagne. Divisés en trois groupes, le plus aigu à gauche et le plus grave à droite, l’ensemble est rejoint par le quatuor vocale ainsi que par le chef sur le devant de la scène pour s’attaquer à l’ultime chef-d’œuvre de Mozart.


Dès l’Introitus, la battue vive et la lecture presque baroque évitent tout pathos et développent une véritable dynamique, que Llewellyn amplifie encore lorsque quelques personnes du public tentent d’applaudir après certains morceaux, se retournant pour les encourager plutôt que d’attendre en espérant qu’ils s’interrompent.

Nous sommes alors loin du recueillement et toute les forces en présence s’accordent à cette lecture, le ténor et surtout la basse avec une ligne de chant mieux déployée que celle de la soprano à l’aigu plus serré de , toutefois touchante au Lux aeterna conclusif. La mezzo-soprano complète la distribution en ressortant bien du Tuba Mirum et du Recordare, tandis que le chœur porte avec ferveur le Dies Irae, puis plus subtilement le Confutatis, le Lacrimosa et le Lux aeterna.

Crédit Photographiques : © Laurent Guizard / ONB

(Visited 80 times, 16 visits today)

Plus de détails

Rennes. Théâtre National de Bretagne, Salle Jean Villar. 17-VI-2022. Huw Watkins (1976*) : Dawning, CF. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Requiem, K.626. Menna Cazel, soprano ; Leah-Marian Jones, mezzo-soprano ; Steffan Lloyd Owen, baryton ; Huw Ynyr, tenor. BBC National Chorus of Wales (Chef de Chœur : Adrian Partington). Chœur de chambre Prolatio (Chef de Chœur : Manuel Simmonet). Orchestre National de Bretagne, direction musicale : Grant Llewellyn

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.