Danse , Festivals, La Scène, Spectacles Danse

Stéréo de Découflé, énergie et générosité à Montpellier Danse

Plus de détails

Festival Montpellier Danse, Montpellier. Théâtre de l’Agora. 20-VI-2022. Compagnie DCA : Stéréo. Mise en scène/Chorégraphie : Philippe Decouflé. Assistante chorégraphique : Alexandra Naudet. Performeurs : Baptiste Allaert, Vladimir Duparc, Eléa Ha Minh Tay, Aurélien Oudot, Violette Wanty. Musiciens : Arthur Satàn (guitare), Louise Decouflé (basse), Romain Boutin (batterie). Lumière et régie générale : Begoña Garcia Navas. Décor : Jean Rabasse, assisté d’Aurélia Michelin. Vidéo : Olivier Simola. Création costumes : Philippe Guillotel. Stylisme : Sabine Siegwalt. Costumiers : François Blaizot, Charlotte Coffinet, Catherine Coustère, Jean Malo. Régie lumière : Grégroy Vanheulle. Régie plateau : Anatole Badiali, Léon Bony. Régie son : Pascal Mondaz. Construction décor : Atelier Devineau. Accessoires : Guillaume Troublé. Production déléguée : Compagnie DCA/Philippe Decouflé. Coproduction : Festival Montpellier Danse 2022 ; Chaillot – Théâtre national de la danse ; La Villette, Paris ; Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg ; Châteauvallon scène nationale ; Théâtre Sénart, Scène nationale ; Théâtre Gymnase Bernardines à Marseille ; Maison de la Culture d’Amiens – Pôle européen de création et de production ; MA scène nationale – Pays de Montbéliard ; Maison des Arts de Créteil ; La Comète, Scène nationale de Châlons-en-Champagne.

Presque quarante ans après la présentation de sa première création Tranche de cake, revient en ouverture de la 42ème édition de avec Stéréo, un spectacle festif qui prend des airs de concert.

Célèbre pour son caractère pluridisciplinaire et pour ses créations polymorphes, c’est avec une nouvelle forme de spectacle hybride que a investi le Théâtre de l’Agora de Montpellier en ce début de festival . Et quoi de mieux qu’une salle à ciel ouvert pour mettre en valeur une pièce où concert de rock et spectacle de danse se rencontrent dans un mélange très bien dosé.

La pièce démarre sur un duo espiègle et délicat, qui annonce tout de suite la couleur. Danse et musique live sont là pour ne faire qu’un et occuper le centre de la scène main dans la main. Mais scénographie, lumières, costumes, projections vidéo et autres accessoires ne sont pas en reste et apportent bel et bien leur pierre à l’édifice. Les décors géométriques et colorés de viennent structurer un espace scénique qui sera le terrain de jeu d’une équipe de choc. Les costumes de Philippe Guillotel, tantôt minimalistes, tantôt rétro, tantôt osés, tantôt futuristes, viennent souligner la singularité de chaque tableau.


Et l’énergie est là. Avec ce nouveau casting, Philippe Decouflé a su constituer une équipe diversifiée, complice et surtout pleine de vitalité. Le trio guitariste, batteur, bassiste entre volontiers dans l’univers particulier du spectacle de danse et apportent le mélange réussi de reprises et de créations originales si central au spectacle. Les « performeurs », ainsi que les appelle le chorégraphe, apportent chacun leur lot de talents, trop nombreux pour tous les citer. Leurs cinq personnalités fortes et singulières se démarquent avec la même intensité, et l’on est pris à suivre l’évolution de ces personnages à mesure que les différents tableaux les font traverser des ambiances, des imaginaires et des situations différentes. La danse est physique, inspirée et ne se prend pas au sérieux, l’humour est au rendez-vous et ce n’est pas pour nous déplaire.

Dans les concerts, il n’est pas rare que les musiciens s’adressent directement au public, créant ainsi une forme d’échange et de complicité unique. Stéréo sait reproduire ce lien grâce à la présence du comédien Baptiste Allaert, dont le rôle est de servir d’intermédiaire à la fois entre les différents éléments du spectacle, et entre le public et les artistes. Grâce à sa sincérité, à sa générosité et à son engagement physique, il sait charmer le plus grand nombre, tout en faisant briller ses partenaires de scène.

Il semblerait que Stéréo soit toujours en cours de création, il n’en laisse cependant absolument rien paraître. Et il est fort probable que les spectateurs qui ont assisté à la représentation du 18 juin partagent cette opinion, compte tenu de la standing ovation qu’ils ont réservé à la pièce lors de cette soirée.

Crédits photographiques : © Luca Ianielli

Lire aussi : tous nos articles Montpellier Danse

(Visited 264 times, 1 visits today)

Plus de détails

Festival Montpellier Danse, Montpellier. Théâtre de l’Agora. 20-VI-2022. Compagnie DCA : Stéréo. Mise en scène/Chorégraphie : Philippe Decouflé. Assistante chorégraphique : Alexandra Naudet. Performeurs : Baptiste Allaert, Vladimir Duparc, Eléa Ha Minh Tay, Aurélien Oudot, Violette Wanty. Musiciens : Arthur Satàn (guitare), Louise Decouflé (basse), Romain Boutin (batterie). Lumière et régie générale : Begoña Garcia Navas. Décor : Jean Rabasse, assisté d’Aurélia Michelin. Vidéo : Olivier Simola. Création costumes : Philippe Guillotel. Stylisme : Sabine Siegwalt. Costumiers : François Blaizot, Charlotte Coffinet, Catherine Coustère, Jean Malo. Régie lumière : Grégroy Vanheulle. Régie plateau : Anatole Badiali, Léon Bony. Régie son : Pascal Mondaz. Construction décor : Atelier Devineau. Accessoires : Guillaume Troublé. Production déléguée : Compagnie DCA/Philippe Decouflé. Coproduction : Festival Montpellier Danse 2022 ; Chaillot – Théâtre national de la danse ; La Villette, Paris ; Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg ; Châteauvallon scène nationale ; Théâtre Sénart, Scène nationale ; Théâtre Gymnase Bernardines à Marseille ; Maison de la Culture d’Amiens – Pôle européen de création et de production ; MA scène nationale – Pays de Montbéliard ; Maison des Arts de Créteil ; La Comète, Scène nationale de Châlons-en-Champagne.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.