Danse , Festivals, La Scène, Spectacles Danse

Florilège de duos et de solos contemporains à Avignon

Plus de détails

Festival d’Avignon. 11-VII-2022. Théâtre Louis Aragon. La Belle Scène Saint-Denis – Programme danse #1.
Le poids des médailles. Chorégraphie : Clémentine Maubon et Bastien Lefèvre. Interprète : Clémentine Maubon. Avec la participation de Bastien Lefèvre et La Belle Jeunesse. Création et interprétation musicale : Nerlov et Chahu. Costume : Yolène Guais, Clémentine Maubon et Bastien Lefèvre. Conception costume : Yolène Guais. Production : Compagnie La Grive.
Wo-man. Chorégraphie : Amala Dianor. Interprète : Nangaline Gomis. Musique : Awir Léon. Lumières : Nicolas Tallec. Costumes : Laurence Chalou. Direction déléguée : Mélanie Roger. Production : Kaplan I Cie Amala Dianor.
Cheb (travail en cours). Chorégraphie : Filipe Lourenço. Assistante : Déborah Lary. Interprètes : François Caffenne (compositeur/musicien), Kerem Gelebek et Youness Aboulakoul (danseurs). Création Lumière : Abigail Fowler. Scénographie et costumes : en cours. Production : Compagnie Filipe Lourenço/Association Plan-K.
Collection Lambert. Chorégraphie : Héla Fattoumi / Éric Lamoureux. Musique : Éric Lamoureux. Interprètes au féminin : Meriem Bouajaja, Chourouk El Mahati. Interprètes au masculin : Mohamed Chniti, Mohamed Fouad. Costumes : Gwendoline Bouget, assistée de Hélène Oliva.

Sport, métissage et sculpture au menu de cette sélection de petites formes chorégraphiques. De la Belle Scène Saint-Denis à la Collection Lambert, plaisir assuré pour les amateurs de découvertes dans le Off du Festival d’Avignon.

La Belle Scène Saint-Denis est un plateau 100% danse proposé par le Théâtre Louis Aragon de Tremblay-en-France. Elle prévoit cette année trois programmes de trois pièces, du 11 au 20 juillet 2022 à 10h et 17h, dans la continuité de sa démarche visant à stimuler la visibilité des artistes chorégraphiques émergents.

Au sein du programme #1, et présentent Le poids des médailles. Tous deux issus du milieu du sport avant de se consacrer à la danse, ils ont décidé de faire le pont entre ces deux milieux, au point de s’associer au Théâtre Louis Aragon pour fonder l’équipe de France de danse contemporaine, dans le cadre de l’Olympiade Culturelle en amont des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

Les deux chorégraphes de la Compagnie La Grive ont mis en scène une performance qui illustre très littéralement le poids de la réussite. Après une introduction dansée statique composée de mouvements de bras toniques évoquant les gestes des sportifs, Clémentine Maubon, affublée de nombreuses médailles autour du coup et à la taille, s’efforce de traverser péniblement la scène, malgré les médailles d’or géantes qui trainent jusqu’à plusieurs mètres derrière elle. L’effort est concret et l’étouffement palpable, le sujet est donc parfaitement respecté, mais bénéficierait certainement d’être développé davantage.

Wo-Man d’ fait également partie de ce programme. Cette version féminine de Man-Rec est l’élégant résultat d’un processus de transmission et d’appropriation d’un autoportrait au cœur duquel se trouve le métissage. On y voit l’interprète découper et projeter des lignes graciles à travers un espace qu’elle habite avec calme et générosité.

Filipe Lourenço conclut quant à lui avec Cheb, un travail en cours en création. En réponse à sa précédente pièce Gouâl, il fait cette fois-ci préfigurer la musique à la danse en élaborant, à partir d’une rencontre des musiques actuelles et des rythmiques folkloriques du Maghreb, une suite de variations de transferts de poids allant en crescendo. Au centre de la scène, deux danseurs commencent par initier un mouvement de balancier du bassin qu’ils laisseront se propager et se répercuter dans tout leur corps, jusqu’à nourrir un jeu de transferts d’appuis faisant apparaitre des pas de danses folkloriques communs à plusieurs cultures. La création musicale électro, qui puise également dans les mêmes inspirations traditionnelles que le chorégraphe, agit comme un vecteur de mouvements, pour un ensemble qui posent les bases solides d’une création prometteuse.


À la Collection Lambert, et sont également présents à Avignon avec une paire de duos intitulée Ex-pose(s). Les deux chorégraphes investissent une nouvelle fois l’espace muséal et ont choisi la salle abritant l’œuvre Wall Painting #1143 de Sol Lewitt comme décor pour cette création inspirée de la sculpture.

Le duo au féminin, imprégné de La petite musicienne et de La petite espagnole (1932) d’Henri Laurens, met en scène deux jeunes danseuses aux physiques très similaires, vêtues du même costume noir et coiffées d’une longue tresse. Leurs visages, d’abord impassibles, se modèlent en grimaces et les postures statiques s’animent peu à peu pour se transformer en un dialogue empreint d’une sororité complice. Les interprètes masculins se penchent quant à eux sur la lenteur extrême dans une évocation du lien flou qui peut exister entre rapport de force et tendresse. C’est en partant de l’œuvre Couple de lutteurs corps à corps d’Ousmane Sow que s’est créé ce duo touchant dans sa densité physique. Ex-pose(s) donne à voir un dyptique plein d’humilité et de bienveillance, qui bien qu’un peu long, est le fruit d’un travail ciselé de représentation du féminin et du masculin loin des archétypes.

Crédits photographiques : Le poids des médailles © TLA ; Ex-pose(s) au féminin © Laurent Philippe.

 

(Visited 233 times, 1 visits today)

Plus de détails

Festival d’Avignon. 11-VII-2022. Théâtre Louis Aragon. La Belle Scène Saint-Denis – Programme danse #1.
Le poids des médailles. Chorégraphie : Clémentine Maubon et Bastien Lefèvre. Interprète : Clémentine Maubon. Avec la participation de Bastien Lefèvre et La Belle Jeunesse. Création et interprétation musicale : Nerlov et Chahu. Costume : Yolène Guais, Clémentine Maubon et Bastien Lefèvre. Conception costume : Yolène Guais. Production : Compagnie La Grive.
Wo-man. Chorégraphie : Amala Dianor. Interprète : Nangaline Gomis. Musique : Awir Léon. Lumières : Nicolas Tallec. Costumes : Laurence Chalou. Direction déléguée : Mélanie Roger. Production : Kaplan I Cie Amala Dianor.
Cheb (travail en cours). Chorégraphie : Filipe Lourenço. Assistante : Déborah Lary. Interprètes : François Caffenne (compositeur/musicien), Kerem Gelebek et Youness Aboulakoul (danseurs). Création Lumière : Abigail Fowler. Scénographie et costumes : en cours. Production : Compagnie Filipe Lourenço/Association Plan-K.
Collection Lambert. Chorégraphie : Héla Fattoumi / Éric Lamoureux. Musique : Éric Lamoureux. Interprètes au féminin : Meriem Bouajaja, Chourouk El Mahati. Interprètes au masculin : Mohamed Chniti, Mohamed Fouad. Costumes : Gwendoline Bouget, assistée de Hélène Oliva.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.