La Scène, ResBambini, Spectacles Jeune public

La Belle éveillée, pour un moment enfantin tourné vers l’essentiel

Plus de détails

Saint-Gaudens. Théâtre Jean Marmignon. 14-I-2022. La Belle éveillée, conte musical familial d’après le conte de Gaël Aymon. Anne Bourgès, comédienne et metteur en scène. Marion Dinse, pianiste.

Ce « conte musical à l’envers » (où la belle n’est pas si fragile que cela) est porté par une mise en scène des plus classiques proposée par et de la Compagnie Anne ma sœur Anne.

C’est une histoire de princesse, de chevaliers et de prince charmant que narre la comédienne dans la logique de la tradition contée au Théâtre de Saint-Gaudens.

Debout face au public, en conservant l’écriture soutenue de l’auteur, parfois explicitée par son acolyte au piano pour les plus-petits (le pèlerinage du Roi et de la Reine devenant par exemple un simple voyage pour une meilleure compréhension de tous), la projection de l’interprète est caractérisée par un jeu maîtrisé, Anne Bourgès incarnant l’ensemble des personnages parée d’un seul accessoire : une étoffe rouge prenant de multiples formes. Cette scénographie épurée va à l’encontre de tous les codes aujourd’hui véhiculés dans notre société, et particulièrement auprès des enfants. Cela peut fonctionner auprès des plus attentifs, mais d’autres éprouveront malgré les 35 minutes de représentation, le besoin de bouger dans la salle pour accompagner l’intrigue.

Inspirée de la belle au bois dormant, la princesse n’est pas une petite fille fragile et apeurée, mais bien une héroïne affranchie et courageuse. Le prince charmant n’est, quant à lui, pas toujours le sauveur de ces dames, puisqu’il a besoin de la jeune fille pour triompher des ronces. L’idée de l’auteur, Gaël Aymon, est de transmettre avec évidence l’égalité entre les filles et les garçons avec une finesse qui ne va pas du tout à l’encontre des contes de Grimm.

Musicalement, les quatre chansons écrites et composées pour ce spectacle marquent les moments clés de l’histoire, alors que les interventions du piano donnent une ambiance onirique proche de la musique du début du XXe siècle à l’image de Claude Debussy, Maurice Ravel ou Bela Bartók. On aurait apprécié une voix chantée un peu plus stabilisée de la comédienne afin de porter au mieux ses compositions bien adaptées aux plus-petits même si la diction est très précise pour que les paroles soient comprises jusqu’au fond de la salle. Mais les interventions au piano de apportent une atmosphère idéale pour que la magie du conte s’opère rapidement.

Crédits photographiques : © Compagnie Anne ma sœur Anne

(Visited 48 times, 1 visits today)

Plus de détails

Saint-Gaudens. Théâtre Jean Marmignon. 14-I-2022. La Belle éveillée, conte musical familial d’après le conte de Gaël Aymon. Anne Bourgès, comédienne et metteur en scène. Marion Dinse, pianiste.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.