chaux de fonds2018 728x90

Musique symphonique

Flamboyance et approximations

Flamboyance et approximations

Le Requiem de Fauré par Minkowski Omniprésent dans les médias, encensé par certains, détesté par d’autres, Marc Minkowski est aujourd’hui devenu un phénomène médiatique sur lequel il paraît difficile de se prononcer sereinement. Chef « baroque » mais élève de Charles Bruck - lui-même grand interprète de la musique de son temps et défenseur bien oublié de Gluck - rendu populaire par ses interprétations d’œuvres d’Offenbach, Minkowski échappe en tout cas, fort heureusement, ...
Beethoven par Herreweghe au Bozar

Beethoven par Herreweghe au Bozar

Manque d’affinité Cette troisième étape du cycle de l’intégral des symphonies de Beethoven par « deFilharmonie » (ex-Orchestre Royal Philharmonique des Flandres) dirigée par Philippe Herreweghe, avec deux symphonies paires, qu’on pourrait qualifier de « piégeuses », car leur caractère moins entier que celui d’une Ut mineur, en fait des œuvres qu’on ne peut pas se contenter de jouer vite et fort pour emporter l’adhésion. Le premier mouvement de la deuxième symphonie est virevoltant et ...
Une soirée au concours Reine Élisabeth…

Douze candidats pour une reine

Finale Reine Elisabeth A l’occasion de la dernière ligne droite du Concours Reine Elisabeth, un public, très varié et souvent peu habitué aux concerts, s’est réuni afin d’apprécier les prestations des douze candidats, issus de toutes les nationalités. Outre l’intérêt musical de ce prestigieux Concours, la salle Henry Le Bœuf du Bozar (surnom du Palais des Beaux-Arts, ndr) se transforme, le temps d’une semaine, en un lieu de mondanités et devient ...
Le meilleur orchestre français ?

Armin Jordan et l’Orchestre Philharmonique de Liège : Le meilleur orchestre français ?

Pour clôturer sa résidence annuelle au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, l’excellent orchestre philharmonique de Liège a eu la merveilleuse idée de confier au Suisse Armin Jordan un programme 100% français qui propose des partitions caractéristiques du style de nos voisins, en mal de représentation dans l’Hexagone. On aurait tort de négliger Armin Jordan, non seulement il est un grand serviteur de la musique française, mais il sait animer les ...
Richard Hickox

Richard Hickox : Sous le soleil de Londres

Un vaillant chevalier qui meurt au XIVe siècle, au désarroi de son contemporain Jean Froissart, chroniqueur français de son état, puis un demi-millénaire plus tard de celui d’Elgar, compositeur anglais. Brahms, le cœur brisé par son amour impossible pour Clara Schumann confie à Gœthe le soin d’exprimer son état dépressif : « Ah, qui saura apaiser la douleur / de celui pour qui le baume est devenu poison / et qui a ...
levi_yoel

J.B. Pommier et le Vlaams Radio Orkest

Une exécution peu sûre Le Vlaams Radio Orkest est un des orchestres qui se produisent régulièrement au Bozar(surnom du Palais des Beaux-Arts, ndlr) ; il s’efforce de proposer un choix varié de toutes les époques et, ayant conscience de sa mission sociale, il prête attention aux jeunes dans des projets socioculturels. Composée pour un orchestre largement rehaussé de plusieurs percussions, La Valse se présente comme un kaléidoscope de sept thèmes, tous dans une ...
« Tu as fait de ma vie un long chant ravissant »

« Tu as fait de ma vie un long chant ravissant »

Orchestre National de France Bruch et Grieg, ces deux « outsiders » du Romantisme de la fin du XIXe, cachés dans les ombres de Tchaïkovski, Brahms, Bruckner ou Mahler, sont mis en lumière ce soir là. Du premier on ne connaît que le concerto pour violon n°1, la seule de ses œuvres à s’être faite une place au Panthéon des virtuoses aux cotés des concertos de Mendelssohn, Brahms, Tchaïkovski ou Beethoven. Pourtant Max ...
Julia Fischer, Concertos russes

Julia Fischer, Concertos russes

La toute jeune Julia Fischer est apparue dernièrement sous la direction de Christoph Eschenbach lors du Festival Brahms au Théâtre Mogador (lire la chronique de notre collaborateur André Delacroix), et son présent enregistrement vient prouver qu’elle est une artiste exceptionnelle. Sous des dehors édulcorés (la crinière blonde de la violoniste, la graphie sensuelle de son nom peuvent évoquer quelque feuilleton télévisuel), la première production de la virtuose traite un programme ...
Une après-midi au concours Reine Élisabeth…

Demi-finales, Le marathon Mozart

Concours Reine Elisabeth Après une semaine de demi-finales, douze candidats ont été sélectionnés pour la finale qui aura lieu du 23 au 28 mai 2005 dans la salle du Palais des Beaux-Arts. Durant cette semaine de marathon, le public, très varié et de tout âge, a découvert ces jeunes artistes de demain qui orneront les pochettes de nos CD et dont les interprétations résonneront dans nos têtes encore bien longtemps. Soulignons la ...
Sir Roger Norrington : Un Wagner démaquillé pour un Tchaïkovsky purifié

Sir Roger Norrington : Un Wagner démaquillé pour un Tchaïkovsky purifié

Un géant méconnu en France (son horizon cardinal comprend Londres, Berlin, Vienne, Stuttgart : Paris est absent, à quelques très rares exceptions près*). Une figure de la musique vivante telle qu’il n’en existe plus, ou de moins en moins : c’est que malgré son grand âge, à 70 ans passés, « Sir Roger » perpétue avec humilité mais opiniâtreté, une quête qui sait poser les questions fondamentales de l’interprétation et de la pratique instrumentale. ...
La guerre froide en musique

La guerre froide en musique

Série ONF 2 Ce concert a été un grand bonheur musical grâce à un programme judicieusement choisi par le chef japonais Yutaka Sado et une interprétation remarquable de bout en bout. Ce programme a procuré un plaisir infini au public du Théâtre des Champs-Élysées, totalement sous le charme de cette promenade musicale des USA à l’URSS, loin des vieux démons de la guerre froide qui a marqué l’époque de ces œuvres ...
La force de Dindo

La force de Dindo

Gianandrea Noseda avait laissé un souvenir ébloui d’une Première symphonie de Brahms volcanique, d’où quelques réticences en se rendant à ce concert. Le jeune chef italien se montrerait-il à la hauteur des espérances, les attentes n’allaient-elles pas être déçues ? De fait, l’introduction orchestrale du Concerto de Dvorák ne montrait pas le même enthousiasme ni la même énergie. Phrasés larges, un peu inertes, dans une approche très ouvertement romantique, mais sans l’effervescence ...
Un Bruckner à visage humain

Un Bruckner à visage humain

Orchestre Philharmonique de Liège / Günther Herbig En conviant Günther Herbig, c’est l’un des héritiers d’une longue et prestigieuse tradition de grands chefs allemands que l’Orchestre Philharmonique de Liège a invité à son pupitre, élève d’Hermann Abendroth et d’Hermann Scherchen, collaborateur de Karajan à Berlin, Günther Herbig a occupé quelques postes éminents en RDA, Philharmonie de Dresde, Berliner Symphonie-Orchester, avant d’entamer une carrière nord-américaine qui l’a mené à des fonctions à ...
Thamos et Lithanies

Thamos et Lithanies

Rias Kammerchor Etape d’une tournée européenne, nous retrouvons ce soir au Beaux-Arts le RIAS-Kammerchor accompagné par l’Akademie für alte Musik Berlin, ensembles berlinois du plus haut niveau. Ils nous proposent des œuvres méconnues de Mozart qui figurent pourtant parmi les plus grandes créations de son génie, de la période où il n’est plus un enfant sans être encore un adulte. LeKyrie KV 322 fait partie d’une ébauche de messe que Mozart ...
james_judd

L’ONL dirigé par James Judd

Atelier Théâtre Jean Vilar Organisée par l’Atelier Théâtre Jean Vilar, la venue de l’Orchestre National de Lille dirigé par son premier chef invité James Judd, également directeur musical de l’Orchestre Symphonique de Nouvelle-Zélande et du Philharmonique de Malaisie, à Louvain-La-Neuve a drainé un nombreux public dans la belle salle moderne de l’Aula Magna. L’introduction du concerto pour violon de Beethoven est menée idéalement, d’une main à la fois ferme et souple, ...
Le mandarin ou l’incarnation de la sensualité

Le mandarin par Marin Alsop ou l’incarnation de la sensualité

Première femme à avoir dirigé l’orchestre du Concertgebow d’Amsterdam, Marin Alsop est chef principal du Bournemouth Symphony Orchestra depuis 2002. Formée sous les tutelles de Bernstein et d’Ozawa, elle est une des rares femmes chef d’orchestre à diriger de nombreuses formations prestigieuses telles que les Philharmoniques de New York et de Londres. Ses enregistrements pour le label Naxos montrent son éclectisme et sa volonté de traiter des répertoires trop peu ...
Merveilleux français…

Merveilleux français…

Avant sa prometteuse tournée japonaise, l’Orchestre de Paris, sous la baguette de Michel Plasson, tant admiré mais trop peu entendu sur les scènes parisiennes, nous a révélé une partie du programme qu’il emmènera dans ses bagages. De riches valises qui ne pourront que réjouir les publics de Tokyo, Osaka, Nagoya et Kuamamoto ! Certains reprocheront à Michel Plasson son "entêtement" à ne cesser de revendiquer la musique française ou encore la volonté ...
Tristes Pâques

Tristes Pâques

Orchestre National du Capitole Troisième concert de Joseph Swensen à Toulouse cette année et, très honnêtement, troisième déception. Après, notamment, une symphonie n°7 de Beethoven bien mollassonne aux tempos routiniers, cette « Résurrection » de Mahler montrait le chef dans un répertoire sans doute plus flatteur, mais n’aboutissait qu’à une demi-réussite. En effet, Swensen peinait à trouver l’atmosphère des deux premiers mouvements, étirés et exsangues, et si l’Urlicht bénéficiait de la belle voix ...
Une Passion stigmatisée

Une Passion stigmatisée

Orchestre National de France En cette semaine sainte, les salles parisiennes semblaient s’être mises au diapason du calendrier liturgique, offrant au public l’occasion d’entendre notamment les Passions de Bach. En réponse à la prestation de Ton Koopman au Châtelet au début du mois, le Théâtre des Champs-Elysées hébergeait ces jeudi et samedi derniers Kurt Masur et sonNational de France pour donner une version de la Passion selon Saint Matthieu BWV 244 ...
L’admirable Nelson

L’admirable Nelson

Orchestre National du Capitole Quelles sont les qualités qui font un grand pianiste ? Certainement pas la maîtrise technique, à notre époque où Edwin Fischer serait sans doute refusé par la moindre école de musique, mais peut-être est-ce justement ce qui fait que nous l’écoutons toujours aujourd’hui : cette capacité rare à raconter une histoire et nous entraîner dans son univers, qui lui permet de se faire entendre sans jamais hausser le ton. Au-delà ...
Coup de vent

Coup de vent

Orchestre du CNSM Il est de bon ton de dénigrer les organisateurs et programmateurs de concerts et opéras quant il s’agit de se lamenter sur l’absence d’œuvres françaises au répertoire. Mais les premiers fautifs n’en seraient-ils pas les éditeurs? Un tract à l’entrée du concert annonçait l’annulation de Soir d’André Jolivet en raison de l’état inutilisable du matériel d’orchestre. C’est hélas un exemple parmi tant d’autres… Le programme pour tout curieux était ...
Tuée dans l’œuf

Création posthume de la Reine Morte : Tuée dans l’œuf

Que connaît-on de Jean-Yves Daniel-Lesur, feu membre de l’Institut? Son Cantique des Cantiques, cantate à 12 voix mixtes a capella est parfois donné et enregistré. Œuvre séductrice, par sa sensualité sonore et sa lointaine influence du chant grégorien avec ses accords parallèles. Elle est l’emblème d’un compositeur qui sut affirmer son indépendance de langage dans une génération située à mi-chemin entre les Groupe des 6 et Pierre Boulez. La même luminosité, ...
Zacharias sublime Beethoven

Zacharias sublime Beethoven

Orchestre de Chambre de Lausanne C’est la mezzo-soprano Bernarda Fink qui devait offrir quelque vingt minutes de rêve avec lesWesendonk-lieder de Richard Wagner à ce concert d’abonnement de l’Orchestre de Chambre de Lausanne. Grippée, elle a déclaré forfait. Le Concerto pour piano et orchestre n° 1 en ut majeur op. 15 de Ludwig van Beethoven a remplacé l’œuvre wagnérienne. Devait-on s’en plaindre? Avec l’impermanence de la musique, on peut en douter car, ...
Truls Mørk, Les belles larmes du violoncelle

Truls Mørk, les belles larmes du violoncelle

S’il fallait employer un terme pour résumer cet enregistrement, ce serait le mot « élégiaque ». Pour leur second disque en commun, Truls Mørk et Paavo Järvi nous offrent une prestation d’une grande qualité. Au lendemain d’un séjour difficile à Dresde (1844-1850), Robert Schumann trouve en la ville de Düsseldorf un accueil chaleureux et surtout une atmosphère bénéfique à sa création artistique. Composé en seulement dix jours, ce concerto pour violoncelle est une ...
Peter Schreier chante et dirige

Peter Schreier chante et dirige

Le cumul des passions En invitant Peter Schreier à venir le diriger dans la Passion selon Saint Jean, l’Orchestre National de Lille conviait à son pupitre un des représentants les plus éminents de la tradition « Est-Allemande » de l’interprétation de Bach, illustrée avant lui par des chefs tels que Rudolf Mauersberger, Martin Flämig ou Gunther Ramin. A cette tradition accordant une importance première au texte, au drame et à la foi religieuse, ...
Le goût du risque

Le goût du risque de Jos Van Immerseel

Succès public samedi soir au Conservatoire Royal de Bruxelles pour ce concert dans lequel Jos Van Immerseel et son orchestre Anima Eterna renouaient avec le compositeur qui a consacré leur renommée à la fin des années quatre-vingt, Wolfgang Amadeus Mozart. Le destinataire du concerto pour cor KV 447 de Mozart, Joseph Leutgeb ou un autre, son identité n’ayant pas pu être déterminée avec certitude jusqu’à présent, devait être un très grand ...
Un orchestre à suivre

Un orchestre à suivre

Cent pour cent Mendelssohn Ce dimanche à l’auditorium du conservatoire de Douai, l’orchestre de la ville se produisait sous la direction de son chef titulaire Stéphane Cardon dans un programme entièrement consacré à Mendelssohn. Le concert commençait par des extraits de la musique de scène sur le Songe d’une Nuit d’été de Shakespeare que composa Mendelssohn en 1842 à la demande du roi de Prusse Frédéric-Guillaume IV. Le caractère d’intermède de ...
Paul MacCreesh

Paul McCreesh en tournée européenne

Le Kammerorchester de Bâle, sous la conduite de Paul MacCreesh, un de ses chefs titulaires, a débuté par le Théâtre Royal de Namur une mini-tournée européenne, qui doit le conduire au Concertgebouw d’Amsterdam et au Birmingham Symphony Hall, preuve qu’à Namur après Claire Marie LeGuay et le Quatuor Hagen, ou avant Alexandre Tharaud, on a le don pour attirer des artistes prestigieux. Le concert commence par la Valse triste de Sibelius, ...
Battling Jaap

Battling Jaap

Jaap van Zweden Jaap van Zweden n’est pas précisément la séduction incarnée. Il n’est pas de ces chefs stars dont les moulinets de baguette aériens ou les poses étudiées cherchent et provoquent l’enthousiasme d’un public conquis par tant de maîtrise chorégraphique. Non. Allure de boxeur entrant sur le ring, il fonce droit dans la musique, tête baissée, mâchoires serrées ; sa gestique autoritaire évoque quelque télégraphe Chappe désarticulé balancé au gré d’une ...
Beethoven le sans-culotte

Beethoven le sans-culotte

Palais des Beaux Arts Difficile de trouver œuvres plus dissemblables de caractère malgré la proximité de leur période de composition que les deux œuvres présentées lors de ce concert au Palais des Beaux Arts de Charleroi. En effet, alors que la célèbre symphonie « Héroïque » marque, par son ampleur inhabituelle, ses audaces structurelles et stylistiques une véritable révolution musicale et le début symbolique de la symphonie en tant que pièce de résistance ...