Lieu : Autriche

08_Dantons_Tod_120584_KONIECZNY_BRUNS_LAURENZ

La Mort de Danton de Gottfried von Einem repris à l’Opéra de Vienne

Créé à Salzbourg en 1947, La Mort de Danton de Gottfried von Einem a retrouvé une scène autrichienne avec une nouvelle production au Wiener Staatsoper en 2018, sous la direction de Susanna Mälkki. La reprise de cette proposition très classique de Josef Ernst Köpplinger cette année permet un changement de distribution intéressant, là où officie maintenant en fosse Michael Boder. Dantons Tod, d’après Büchner, faisait partie des pièces proposées à Hugo ...
Concert des 150 ans du Wiener Staatsoper

Concert des 150 ans du Wiener Staatsoper

Le Wiener Staatsoper fête ses 150 ans avec plusieurs productions et un grand concert en extérieur, auquel sont conviés des invités de marque, dont Nina Stemme, Tomasz Konieczny, Ferruccio Furlanetto, Roberto Alagna, Aleksandra Kurzak, Benjamin Bernheim ou Sonya Yoncheva. Alors que Paris souffle les 350 bougies de l’institution, Vienne fête cette saison le jubilé des 150 ans de la création du Wiener Staatsoper en tant que tel, érigé sur le ...
Centenaire de La Femme sans ombre avec Thielemann à Vienne

Centenaire de La Femme sans ombre avec Thielemann à Vienne

Pour marquer le jubilé de ses 150 ans, la Wiener Staatsoper propose une nouvelle production de l’un des opéras les plus marquants, créé à Vienne un siècle plus tôt. Soutenue dans sa version intégrale par Christian Thielemann et l’Orchester der Wiener Staatsoper, Die Frau ohne Schatten de Richard Strauss profite d’une solide distribution. Le 10 octobre 1919, Franz Schalk crée au Wiener Staatsoper le nouvel opéra de Richard Strauss sur un ...

Kimin Kim époustouflant dans Le Corsaire à Vienne

La reprise du Corsaire de Manuel Legris par le Ballet de l’Opéra de Vienne met en valeur une troupe de haut niveau, capable de donner toute sa saveur à ce ballet complexe. En personnalité invitée, le danseur du Mariinsky Kimin Kim s’impose dans le rôle de Conrad avec une virtuosité sidérante. Lorsqu’il s’élance et prend son envol, un murmure d’étonnement et de louange s’empare du public.  Peu de danseurs au monde ...
02_Tosca_116978_BECZALA

Tosca d’exception à Vienne avec la prise de rôle de Piotr Beczała

Après plus de six cents reprises, la mise en scène de Tosca de Margarete Wallmann pour le Wiener Staatsoper offre encore et toujours de splendides soirées, avec pour cette saison la prise de rôle de Piotr Beczała. En 2016, les reprises de la luxueuse production viennoise de Margarete Wallmann pour Tosca avait fait parler après le bis d’E Lucevan Le Stelle par Kaufmann, lorsque Angela Gheorghiu n'était pas revenue à ...
01_Lucia_Di_Lammermoor_116576_PERETYATKO

Nouvelle Lucia avec Flórez au Wiener Staatsoper

La nouvelle mise en scène de Laurent Pelly pour Lucia di Lammermoor au Wiener Staatsoper ne marquera pas autant les esprits que la magistrale prestation du ténor Juan Diego Flórez, bien épaulé par George Petean et Jongmin Park face à la Lucia quelque peu perdue d’Olga Peretyatko. L’un de nos articles à l’Opéra de Lausanne avait fait polémique l’an passé alors que notre confrère avait relevé la non préparation d’Olga ...
À Vienne, Manuel Legris redonne vie à Sylvia

À Vienne, Manuel Legris redonne vie à Sylvia

Après Le Corsaire, Manuel Legris choisit de remonter Sylvia pour le ballet de l’Opéra de Vienne. Grâce à une chorégraphie brillante interprétée par un trio de solistes de haut vol (dont la désormais étoile Nikisha Fogo) il donne un coup de jeune à un ballet délicieusement désuet. Difficile pari que de remonter un ballet né en 1876 sous le signe d’un échec fracassant ! Lorsque Louis Mérante présente à l’Opéra Garnier ...
Wiener Philharmoniker
Herbert Blomstedt, Dirigent

A Salzbourg, Strauss et Bruckner par Blomstedt et les Wiener Philharmoniker

Sa récente chute en aurait arrêté ou transformé plus d’un, mais à 90 ans, Herbert Blomstedt est encore au pupitre et n’a ni le regard ni le geste triste. Il reste au contraire vaillant pour développer les sonorités des Wiener Philharmoniker, sublimes de la première à la dernière note, d’abord à vingt-trois dans les Métamorphoses de Richard Strauss, puis à plus de cent pour la Symphonie n° 7 de Bruckner ...
Salzburger Festspiele
Aribert Reimann "LEAR" - Oper in zwei Teilen (1976-1978),
Libretto von Claus H. Henneberg nach William Shakespeares Tragödie King Lear in der Übersetzung von Johann Joachim Eschenburg (1777),
Premiere: 21.8.2017,
Musikalische Leitung: Franz Welser-Möst, Regie: Simon Stone, Bühne: Bob Cousins, Kostüme: Mel Page, Licht: Nick Schlieper,, Dramaturgie: Christian Arseni, 
v.l.:
Matthias Klink (Graf von Kent), 
Gerald Finley {König Lear), 

Copyright (C) Thomas Aurin
Gleditschstr. 45, D-10781 Berlin
Tel.:+49 (0)30 2175 6205 Mobil.:+49 (0)170 2933679
Abdruck nur gegen Honorar zzgl. 7% MWSt. und Belegexemplar
Steuer Nr.: 11/18/213/52812, UID Nr.: DE 170 902 977
Commerzbank, BLZ: 810 80 000, Konto-Nr.: 316 030 000
SWIFT-BIC: DRES DE FF 810, IBAN: DE07 81080000 0316030000

Lear porté à Salzbourg par Gerald Finley et Simon Stone

Sans se permettre une création comme l’an passé avec L’Ange Exterminateur d’Adès, le Festival de Salzbourg 2017 n’en oublie pas moins le répertoire contemporain et monte Lear du compositeur allemand Aribert Reimann. Des opéras de la seconde moitié du XXe siècle, celui-ci composé à la demande de Dietrich Fischer-Dieskau et commandé officiellement en 1975 par la Bayerische Staatsoper, est maintenant assuré de passer à la postérité, lorsque son créateur, encore ...
Bühne : Sabine Theunissen ;
Kostüme : Greta Goiris ;
Video Compositor & Editor : Catherine  Meyburgh
Licht :  Urs  Schönebaum ;
Video Operator : Kim Gunnings

Vladimir Jurowski enflamme Wozzeck à Salzbourg

Plutôt que William Kentridge ou Matthias Goerne, c'est le chef et l'orchestre qui amènent cette nouvelle production au triomphe. Entré au répertoire du Festival de Salzbourg en 1951 malgré la résistance acharnée du conservatisme politique autrichien, Wozzeck y bénéficie cette année de sa quatrième production : en 1951, sous la direction de Karl Böhm, l'opéra avait été joué devant des salles clairsemées ; en 2017, sous la direction de Vladimir Jurowski, ...
Lady Macbeth de Mtsensk ou Salzbourg nouvelle formule

Lady Macbeth de Mtsensk ou Salzbourg nouvelle formule

Mariss Jansons et Nina Stemme sont à l'affiche d'une nouvelle production qui pour être une semi-réussite annonce une ère prometteuse pour le Festival de Salzbourg. Pour la première année de son mandat à la tête du Festival de Salzbourg, le pianiste Markus Hinterhäuser a choisi un programme ambitieux, avec trois œuvres du XXe siècle ; les créations, certainement, viendront plus tard. La Lady Macbeth de Chostakovitch, certes, appartient depuis longtemps au ...
Wiener Philharmoniker
Bernard Haitink, Dirigent

Mahler encore pour Haitink à Salzbourg

Mahler et Haitink, c'est une vieille histoire ; le miracle en est pour autant toujours neuf. Il est fort regrettable que le répertoire des concerts symphoniques soit aussi concentré sur un nombre d’œuvres si limité ; quand c'est Bernard Haitink, qui a réduit son répertoire avec les années, qui dirige une œuvre aussi souvent à l'affiche que la neuvième symphonie de Mahler, il est pourtant difficile de s'en plaindre. Il dirige ...
carmen6

Carmen à Bregenz : le génie d’Es Devlin

Davantage victime du fatum qu’étendard de la liberté, la Carmen de Kasper Holten impressionne surtout par le mémorable décor qu’Es Devlin a conçu pour le célèbre plateau aquatique du lac de Constance. La Seebühne de Bregenz offre aux spectateurs du monde entier des spectacles spectaculaires : ne me contredira mon voisin russe, écran allumé à la main pour lire les sous-titres en cyrillique à son voisin de gauche, avachissements à répétition sur ...
Les Vêpres de la Vierge de Monteverdi à Salzbourg, Savall au sommet

Les Vêpres de la Vierge de Monteverdi à Salzbourg, Savall au sommet

Un musicien d'élite dans un répertoire essentiel : Jordi Savall est justement fêté à Salzbourg. Depuis 2012, le Festival de Salzbourg dure un peu plus longtemps : Alexander Pereira avait introduit une sorte d'avant-propos au festival proprement dit, sous le titre Ouverture Spirituelle, et le nouveau directeur du festival, Markus Hinterhäuser, a choisi de conserver cette nouveauté. On peut être sensible à l'aspect religieux, très autrichien, de ces journées initiales, on ...
Le songe d’une nuit d’hiver : The Fairy Queen à Vienne

Le songe d’une nuit d’hiver : The Fairy Queen à Vienne

Juste avant de s'attaquer à sa 33e mise en scène d'opéra, Mariame Clément, avec l'alibi du semi-opéra de Purcell The Fairy Queen, ausculte ses 13 ans de mise en scène dans une ode vibrante au monde lyrique. Le pari était gonflé de s'emparer de la dramaturgie défectueuse de The Fairy Queen. On ressort des trois heures pleines de son ambitieuse réalisation sur plusieurs niveaux de lecture avec une provision d'émotions pour ...
dts2

Une Tote Stadt de référence à Vienne

Le Staatsoper de Vienne entérine la fascination de Die Tote Stadt en offrant au chef-d’œuvre de Korngold une partie musicale digne de l'âge d'or (Vogt/Nylund/Mikko Franck) et l'intelligence esthétique de Willy Decker. Grand soir. C'est dorénavant indéniable : plus on voit Die Tote Stadt et plus on l'aime. Les réticences initiales ("du sous-Strauss, de la musique de film, de la musique hollywoodienne…") des années où parut le coffret Leinsdorf chez RCA tombent ...
salome bis

Salomé chez les dictateurs au Landestheater de Linz

Trop fraîchement débarqué de la direction de l'Opéra de Nice où, de 2012 à 2015, trois saisons passionnantes ont dirigé les oreilles mais aussi les yeux des amateurs d'art lyrique vers la Baie des Anges, Marc Adam réenfile la casquette de metteur en scène qu'il n'a jamais cessé de coiffer, pour une Salomé voyageuse, évoluant dans le désert irakien mais aussi dans celui du palais des Ceaucescu. Nouvelles du front. L'on ...

Lahav Shani chef principal invité de l’Orchestre symphonique de Vienne

Le jeune chef d'orchestre israélien Lahav Shani, 27 ans, est nommé pour la saison 2017-18 chef principal invité de l'Orchestre symphonique de Vienne (Wiener Symphoniker), suite à une collaboration entamée en mai 2015. Il remplacera par ailleurs en janvier Philippe Jordan, souffrant, pour des concerts avec Hilary Hahn au Konzerthaus de Vienne et également en tournée à Paris, Bâle, Bregenz, Francfort et Munich.
hires-Salzburg_contemporary_Boulez_Ensemble_Intercontemporain_Pintscher_Nagano_Vichard_Cambreling_Gaggero_Favre_Durot_c_SF_Marco_Borelli_01

Retour à Salzbourg pour Répons de Boulez

Les musiciens de l'Ensemble Intercontemporain brillent à Salzbourg dans un vivant hommage à Boulez. Fallait-il vraiment envoyer les spectateurs du Festival de Salzbourg dans la banlieue de la ville, dans une sorte de lycée professionnel des métiers du bâtiment, pour seulement trois quarts d’heure de musique ? Eh bien oui, trois fois oui : d’abord parce que l’œuvre jouée est Répons, l’une des plus fortes œuvres pour orchestre de la fin du XXe siècle ...
boulez-icma

À Salzbourg, la généalogie boulézienne par Daniel Barenboim

Dans son parcours consacré à Pierre Boulez pour ses 90 ans, le Festival de Salzbourg n’aura pas toujours eu la main heureuse, à cause d’interprètes mal assurés ou d’acoustiques déficientes ; la pleine réussite du concert du West-Eastern Divan Orchestra en petite formation dans la belle salle Jugendstil du Mozarteum suffit à faire oublier une bonne partie de ces frustrations. La désignation officielle du concert est à vrai dire un peu trompeuse : ...
hires-Salzburg_Contemporary_Boulez_Fischer_Furrer_Cambreling_Frey_Klangforum_Wien_c_Marco_Borrelli

À Salzbourg, Cambreling au service de Boulez

Sylvain Cambreling et le Klangforum Wien rendent hommage à Pierre Boulez à Salzbourg En 1992, Gerard Mortier avait mis à l'honneur la musique et la personne de Pierre Boulez pour son premier festival de Salzbourg, et les réactions du public avaient bien prouvé que c'était un acte de courage ; en 2015, le même hommage apparaît comme la manière la plus simple, sans grand risque, de remplir la case "musique contemporaine" ...
Liederabend_2015_Gerold_Huber_Christian_Gerhaher_c_Marco_Borelli

Christian Gerhaher à Salzbourg, Mahler toujours

Avec Christian Gerhaher et Gerold Huber, les Lieder de Mahler trouvent leurs interprètes idéaux. Il n’y a pas beaucoup de surprises à attendre d’un concert Mahler par Christian Gerhaher : le chanteur a tellement souvent interprété ces œuvres, y compris à Salzbourg ; il en a fait plusieurs enregistrements, avec ou sans orchestre ; et puis, il souligne lui-même que, dans une œuvre aussi difficile techniquement que les Chants d’un compagnon errant, la marge ...
© Salzburger Festspiele / Silvia Lelli

Philharmonia Orchestra on Tour in Salzburg

One, two, three women; ten, twenty, thirty… No doubt about it, the orchestra entering on the stage of the Grand Hall of the Salzburg was not the Vienna Philharmonic Orchestra, which is still effectively opposed to any form of equality between men and women in its ranks. The Philharmonia, invited for a brief residence of two concerts in Salzburg, is considered a modern orchestra; where the Viennese seem to sort ...
Anja HarterosPhotgrapher: Marco Borggreve

Anja Harteros, une grande voix pour le lied

Il faut fréquenter l’Opéra de Munich ou Salzbourg pour avoir une véritable idée du talent immense d’Anja Harteros : rare hors de ces cercles familiers, elle aura abordé au cours des dix dernières années une vaste gamme de rôles, chez Wagner, Strauss, Mozart, Verdi, mais aussi plus récemment Puccini (Tosca), avec une intégrité musicale et artistique qui ne fait pas l’affaire du marketing effréné façon Netrebko, mais qui suscite un respect ...
© Salzburger Festspiele / Silvia Lelli

Le Philharmonia Orchestra en tournée à Salzbourg

Une, deux, trois femmes ; dix, vingt, trente… Pas de doute, l’orchestre qui pénètre sur la scène de la Grande Salle du Festival de Salzbourg n’est pas l’Orchestre Philharmonique de Vienne, toujours aussi efficacement opposé à toute forme d’égalité entre hommes et femmes dans ses rangs. Le Philharmonia, invité pour une courte résidence de deux concerts à Salzbourg, fait figure d’orchestre moderne ; là où les Viennois se tiennent pour ainsi dire ...
© Salzburger Festspiele / Silvia Lelli

Enchantements : Luigi Nono à Salzbourg

Depuis des années, la Kollegienkirche, à quelques pas des principales salles salzbourgeoises, est le lieu principal du Festival pour la musique contemporaine. On a pu en critiquer les imperfections acoustiques, y compris les perturbations venues de la place de l’Université où elle se situe, et malgré les réflecteurs sonores qui peuplent ces voûtes pendant le Festival. Ce soir, pourtant, dans les blancs espaces de cette église du début du XVIIIe ...
© Salzburger Festspiele / Silvia Lelli

Philippe Jordan à Salzbourg, un Bruckner solide et très sage

Parmi les symphonies d'Anton Bruckner que l’Orchestre philharmonique de Vienne avait créées et qu’il a placé au programme de ses concerts salzbourgeois pour cet été, la Deuxième n’est ni la plus populaire, ni la plus souvent interprétée de nos jours ; il n’est pas surprenant qu’elle ait été confiée à un chef de notoriété relativement secondaire, à qui l’orchestre peut confier un concert salzbourgeois mais pas (encore) un concert d’abonnement à ...
Liederabend_Schneider_Prohaska_c_Silvia_Lelli03

Anna Prohaska, étoile du lied à Salzbourg

Anna Prohaska aime donner à ses récitals une unité thématique qui traverse les époques, les styles et les langues pour faire ressortir des parentés, des échos que la logique habituelle du Liederabend ne met qu’exceptionnellement en évidence. La jeune soprano, qui a déjà souvent chanté à Salzbourg mais n’avait encore jamais eu la chance de se voir confier un récital complet, a donc choisi une thématique qui pour être attendue en ...
Liederabend_Thomas_Hampson_c_Silvia_Lelli02

Thomas Hampson en difficulté à Salzbourg

Le public salzbourgeois aime les stars : le nom de Thomas Hampson n’aura certes pas tout à fait réussi à remplir les 1500 places de la salle, mais il suffit à susciter de considérables ovations à la fin d’un concert qui aura pourtant laissé plus de frustrations que d’enchantement. Hampson ne manque pas de dire au cours des bis le bonheur qu’il a à consacrer une soirée entière à Richard Strauss ...
Charlotte_Salomon_Ensemble_c_Ruth_Walz03

Charlotte Salomon à Salzbourg, un futur chef-d’oeuvre de Dalbavie

Connaissez-vous Charlotte Salomon ? Morte à Auschwitz à 26 ans, après des études inachevées à l’Académie des Beaux-Arts de Berlin et quelques années d’exil en France, cette jeune artiste laisse une œuvre sans pareille, plus d’un millier de gouaches réalisées en 18 mois, où se mêlent son histoire personnelle, celle de sa famille bourgeoise et suicidaire, et les grands moments de la folie de son temps. On en voit quelques-unes dans le ...