Mot-clef : Caroline de Vivaise

079_K61A6981 Michael Volle e Ricarda Merbeth

Elektra à la Scala, en souvenir de Chéreau

Il ne reste plus grand chose du miracle d'Aix en 2013, mais les beaux débuts de Ricarda Merbeth dans le rôle-titre justifient à eux seuls la soirée. Cinq ans après sa création, on n’en a pas fini avec la mise en scène d’Elektra par Patrice Chéreau. Présentée à la Scala dès 2014, elle est remontée cet automne pour une reprise où la plupart des protagonistes initiaux du spectacle aixois ne sont ...
De la maison des morts selon Chéreau, enfin à l’Opéra de Paris

De la maison des morts selon Chéreau, enfin à l’Opéra de Paris

Un « nouveau spectacle » aujourd’hui âgé de 10 ans : la communication de l’Opéra de Paris fait preuve d’un certain humour autour de cette production de De La Maison des morts devenue une référence depuis sa création aux Wiener Festwochen grâce au regard particulièrement juste de Patrice Chéreau. Pierre Boulez n’est plus à la baguette, mais pour cette première à Paris, la lecture saisissante d’Esa-Pekka Salonen sublime le lyrisme déchirant et la ...

Musique et danse dans la promotion d’hiver 2017 des Arts et des Lettres

Par arrêté du 23 mars dernier, la ministre de la Culture et de la communication a nommé ou promu dans l'Ordre des Arts et des Lettres un grand nombre de personnalités du monde de la musique classique et de la danse. Au grade de commandeur : les danseurs Jérémie Bélingard, Aurélie Dupont, Agnès Letestu et Laetitia Pujol et le compositeur Gérard Pesson. Au grade d'officier : le compositeur Nicolas Bacri, le metteur ...
elektra_050

Berlin : Elektra, Herlitzius, Chéreau

Historique, toujours historique : musicalement et scéniquement, Elektra vue par Chéreau est un triomphe à Berlin comme ailleurs. Il y a trois ans que cette ultime production de Patrice Chéreau bouleverse le monde lyrique, à Aix d'abord, en DVD peu après, récemment au Met et à Helsinki. Avant-dernier des coproducteurs initiaux à accueillir la production, la Staatsoper de Berlin en affiche seulement cinq représentations cet automne, avec une distribution très proche ...
Et si Sting n’était pas là ?

Welcome to the voice : et si Sting n’était pas là ?

La sortie en CD n’avait guère convaincu. La création scénique ne convainc pas davantage. La volonté de spectacle d’« art total » voulue par le Châtelet est sans commune mesure avec les ambitions visionnaires de Wagner à Bayreuth au XIXe siècle. La rencontre de divers styles musicaux sous la plume de Steve Nieve s’est révélée être une copulation frénétique dont le public a assisté à l’accouchement douloureux au Châtelet. L’enfant ...