Mot-clef : Eric Laporte

Un Lohengrin bleu pour Piotr Beczała à Bayreuth

Un Lohengrin bleu pour Piotr Beczała à Bayreuth

Nouvelle production du Festival de Bayreuth 2018, Lohengrin dans la mise en scène de Yuval Sharon ne trouve qu’une proposition axée sur la couleur bleue, dont l’absence de dramaturgie ne rend pas hommage à la distribution portée par Piotr Beczała et la sublime Ortrud de Waltraud Meier, tous soutenus par l’impeccable travail orchestral de Christian Thielemann. Yuval Sharon a récemment abordé Wagner avec Die Walküre à Karlsruhe dans une production discutable ...
Le Triomphe d’Isabella

L’Italiana in Algeri, triomphe d’Isabella

Quel plaisir de retrouver cette merveilleuse Italienne à Alger, conçue originairement par Jean-Pierre Ponnelle ! Belle à regarder, inventive et toujours en phase avec la musique, cette production n’a rien perdu de son charme, même à 18 ans de sa création. Mais que serait cette mise en scène, imaginée à l’époque autour d’Agnes Baltsa, sans un protagoniste qui sait attirer tous les regards – et captiver tous les oreilles ? A une semaine ...
Pour deux grandes tragédiennes

Les Troyens à l’Opéra du Rhin : pour Sylvie Brunet et Béatrice Uria-Monzon, grandes tragédiennes

Les Troyens d'Hector Berlioz sont-ils enfin sortis du purgatoire, où les cantonnait leur réputation de chef d’œuvre trop long, trop lourd à monter et trop difficile à distribuer ? On peut l’espérer puisque, après la production événement de 2003 au Théâtre du Châtelet et alors que l’Opéra de Paris reprend la production salzbourgeoise de Herbert Wernicke, la plus modeste scène de l’Opéra du Rhin tente courageusement l’aventure dans le cadre de son ...
Le dernier rêve d’un condamné

Le dernier rêve d’un condamné

Zaïde de Mozart Dans le cadre de la thématique Mozart / Lachenmann déclinée par la Cité de la Musique du 11 au 21 janvier, l’Orchestre de Rouen/Haute Normandie dirigé par Oswald Sallaberger était sur la scène de la salle des concerts pour interpréter, ce dimanche 15 janvier, Zaïde de Mozart mise en espace par Emmanuelle Cordoliani. Composée entre 1779 et 1780, l’œuvre restée inachevée n’est découverte par Constance, la veuve de ...
Torpeur persistante d’une belle endormie

Torpeur persistante d’une belle endormie

Les Boréades de Jean-Philippe Rameau En clôture de sa saison, l’Opéra du Rhin offrait à Emmanuelle Haïm le soin de conduire « sa » version des Boréades, opéra du dernier Rameau, lequel décéda pendant les répétitions (1764). Depuis, la version au disque (Erato) signée John Eliot Gardiner (qui a créé l’œuvre dans sa version scénique en 1982 au Festival d’Aix-en-Provence), puis récemment, la lecture de William Christie présentée à l’Opéra Garnier (lire la ...