Mot-clef : Gilles Tremblay

MaximeMckinley_2016

Maxime McKinley, grand défenseur de la musique contemporaine au Québec

Grand défenseur de la musique contemporaine et de ses enjeux, Maxime McKinley, compositeur, musicologue, poète et rédacteur en chef depuis 2016 de la revue canadienne Circuit, témoigne de sa vitalité au sein de la communauté artistique canadienne d'aujourd’hui. « C’est un milieu relativement petit mais néanmoins très dynamique. » ResMusica : Pouvez-vous très brièvement cerner le paysage de la musique contemporaine au Québec, ses versants stylistiques et sa place dans la vie musicale de votre ...
louise bessette

L’hommage à Claude Helffer de la pianiste canadienne Louise Bessette

C'est à la pianiste canadienne Louise Bessette qu'il revenait de clore la quatrième édition du Festival Claude Helffer, emmené par Alexia Guiomar et Javier González Novales. L'édition 2017 investissait plusieurs espaces artistiques de la ville de Vitry-sur-Seine, dont le prestigieux Mac Val et le Plateau des Écoles municipales artistiques (EMA), où Louise Bessette donnait son concert. Le programme franco-canadien de l'interprète, elle-même ancienne élève du grand pianiste (1922-2004) et fervent ...
Et le public qui dort…

L’eau qui danse, la pomme qui chante et… le public qui dort…

Assommant. D’un mortel ennui. Deux heures et demie de supplice. L’histoire raconte les trois épreuves que doit remporter l’amour victorieux. Cet opéra féerie est censé s’adresser à «l’enfant qui sommeille en nous». Nous pouvons assurer le spectateur qui s’y hasarderait, que le but est atteint, qu’il plongera dans un profond sommeil ou devra lutter la soirée entière contre un somnifère puissant. L’opéra de Tremblay et Morency est une commande de ...
L’eau qui danse, la pomme qui chante et l’oiseau qui dit la vérité

« L’eau qui danse, la pomme qui chante et l’oiseau qui dit la vérité » de Gilles Tremblay : table-ronde

Création contemporaine ResMusica : Vous avez une très grande connaissance de l’œuvre de Gilles Tremblay. Vous avez sûrement des affinités avec le compositeur. L’opéra, d’ailleurs, est une commande de Chants Libres. Pauline Vaillancourt : Effectivement, c’est une commande. Mais l’initiative en revient à Gilles Tremblay. En 2002, il m’avait dit qu’il voulait composer un opéra ludique. C’est peut-être en 2004 qu’il en a commencé l’écriture. C’est lui qui a choisi le thème à ...