Mot-clef : Orchestre Symphonique de Madrid

dutton_arbos_conducts

Somptueux transferts de gravures du chef espagnol Arbós

Après une certaine accalmie dans la réception des CDs du label anglais Dutton, en voici plusieurs qui nous parviennent simultanément, dont celui-ci de la belle série consacrée à des compositeurs – chefs d’orchestre dirigeant leurs propres œuvres. Pour Enrique Fernández Arbós, l’éditeur précise en outre « d’autres Compositeurs Espagnols », et il fait bien, car d’Arbós compositeur, nous n’avons ici que Noche de Arabia et ainsi que des extraits de ...
DVD_BelAir_Mahagonny

Un Mahagonny lyrique de haute volée

C’est dans une décharge publique, au milieu des immondices, que commence, et se terminera un peu plus de deux heures plus tard, ce Mahagonny madrilène, ce qui pourra inspirer à certains, et au premier abord seulement, un sentiment de rejet devant l’aspect parfaitement inesthétique de ce décor, ajoutant, comme certains costumes, une couche de trash très premier degré à un sujet en lui-même peu reluisant, où le second degré est ...
Carnicer, ou l’espagnol rossiniste

Ramón Carnicer, ou l’espagnol rossiniste

 L’éditeur italien Dynamic présente l’opéra de Ramón Carnicer Elena y Costantino, sans doute l’une des œuvres les plus marquantes du compositeur catalan. A une époque où la musique de Rossini s’impose partout en modèle incontournable, au point de devenir, sinon un style musical, du moins une véritable mode, l’opéra de Carnicer est représenté pour la première fois au théâtre Santa Cruz de Barcelone en 1821. Dans ce drame héroïco-comique en deux ...
Pas de calme après la tempête

Pas de calme après la tempête

Idomeneo Au programme des deux dernières représentations de la saison de l’opéra de Madrid, cette coproduction d’Idomeneo a déjà fait parler d’elle, pour s’être successivement arrêtée entre les murs de la Scala puis entre ceux du Palais Garnier. La production de Luc Bondy est d’une grande sobriété, pour ne pas dire pauvreté. Côté cour et côté jardin, du bleu. Au fond, une toile peinte, bleue, qui se modifie lentement par moments ...
Une Gioconda, technicolor et grand spectacle

Une Gioconda, technicolor et grand spectacle

Teatro Real En ce beau soir de dimanche électoral espagnol, l’élégantissime public madrilène se pressait pour assister à la dernière représentation de la célèbre Gioconda de Ponchielli au Teatro Real. Très rare sur les scènes, la partition exige une équipe vocale de haut vol que la scène de Madrid a globalement réunie. Même si, individuellement, on pointe certaines limites, cette distribution s’avère solide et homogène. Voix imposante parfois un peu encombrée d’un ...