Mot-clef : Sophie Angebault

brabant_4

Geneviève de Brabant d’Offenbach à Montpellier

On avoue notre grande perplexité au sortir du Corum de Montpellier. Venu pour assister à la résurrection d'une œuvre rare d'Offenbach, Geneviève de Brabant, on ne peut pas dire qu'on a assisté à un mauvais spectacle, mais à quel spectacle justement ? Opéra, comédie musicale, théâtre de boulevard ? Le choix de la version, tout d'abord. Geneviève de Brabant fut d'abord un opéra-bouffe, créé en 1859. Objet d'une nouvelle version en 1867, il ...
offenbach-nancy

Grâce à Offenbach, le sinistre Barbe-Bleue fait rire Nancy

C’est un joli cadeau que l’Opéra national de Lorraine fait à ses spectateurs en coproduisant avec Maastricht, Angers-Nantes Opéra et Rennes le rare Barbe-Bleue de Jacques Offenbach. L’œuvre le mérite pourtant, qui date de la pleine maturité du compositeur, entre La Belle Hélène et La Vie parisienne, et offre toutes les composantes qui ont fait le succès du «Petit Mozart des Champs-Elysées», texte des attitrés Meilhac et Halévy inclus. Bien évidemment, ...
roi pausole© GTG Yunus Durukan

Le Roi Pausole à Genève, jouissance et poésie

Une femme par jour de l’année, pour le bon plaisir du Roi. C’est donc un harem en guise de cour qui entoure Pausole, monarque truculent régnant sur ses 365 sujettes avec une bonhomie licencieuse. Sauf en ce qui concerne sa fille. Et lorsque la princesse Aline s’enfuit avec une danseuse de ballet qu’elle prend pour un charmant libertin, l’équilibre réglementé et implacable du royaume jouisseur de Tryphème se désarçonne peu ...
deuxveuves-145278

Les Deux Veuves, superbe ouverture à Angers

En ouverture de la saison, Angers Nantes Opéra propose la création scénique française du cinquième opéra de Bedřich Smetana, Les Deux Veuves, créé à Prague en 1874 et inspiré d’une comédie de salon française. Il est inexplicable qu’un tel joyau soit resté aussi longtemps ignoré car la partition est un régal d’invention mélodique, de science du coloris orchestral et de vivacité rythmique, avec un juste équilibre entre le rire et ...
Rosenkavalier (Strasbourg12)-6211

A Strasbourg, Mariame Clément dépoussière le Chevalier à la Rose

Pour sa quatrième mise en scène à l’Opéra national du Rhin, Mariame Clément revisite ce monument de l’art lyrique qu’est Der Rosenkavalier de Richard Strauss. Souhaitant le débarrasser des « couches de tradition, de sublime, de respect » qui, selon elle, « créaient presque un mur entre l’opéra et nous », elle a perçu dans cette histoire d’homme âgé désirant épouser une toute jeune fille et trouvant sur sa route ...
Strauss, Elektra0312_vign

Janice Baird, Elektra ahurissante à Montpellier

Rares sont les maisons d'opéra qui osent affronter Elektra, tant l'ouvrage exige de ses chanteurs et tant, dans son livret, Hugo von Hofmannsthal en prescrit vétilleusement les didascalies. Sous ce dernier aspect, Jean-Yves Courrègelongue, scrupuleux, ne les a enfreintes qu'à deux moments. L'un, bref, au tomber du rideau : offerte au regard du spectateur, la baignoire, dans laquelle Agamemnon fut assassiné, souligne que la vengeance est désormais accomplie. L'autre structure ...
angers_vieparisienne012

La vie parisienne à Angers, que du bonheur!

Ce spectacle en coproduction, inauguré au mois de décembre 2009 à Nancy, arrive à Nantes et Angers avec une distribution presque entièrement renouvelée. Au contraire de notre collègue Michel Thomé qui avait alors manifesté ses réserves sur la mise en scène, nous nous sommes laissés emporter par le rythme d’un spectacle particulièrement roboratif. L’engagement interprétatif supérieur de la nouvelle équipe de comédiens-chanteurs y a sans doute significativement contribué. La mise ...
Du champagne sans les bulles

La Vie parisienne à Nancy, du champagne sans les bulles

Programmer un opéra-bouffe de Jacques Offenbach pour les fêtes de fin d’année, c’est presque une évidence, la promesse d’une atmosphère joyeuse et débridée. Et quelle œuvre du compositeur allemand pourrait être mieux adaptée à la trêve des confiseurs que cette Vie parisienne, qui présente les festivités élégantes, un peu superficielles et abondamment arrosées de champagne du Paris haussmannien ? On y attendait beaucoup de la mise en scène de Carlos Wagner et ...
Seconde étape d’un Ring qui fera date

Seconde étape du Ring par David McVicar qui fera date

La Walkyrie Après un prologue enthousiasmant la saison dernière, l’Opéra du Rhin poursuit sa Tétralogie wagnérienne répartie sur quatre années avec la Walkyrie, le plus facile d’accès et le plus souvent joué des quatre opéras constituant le Ring des Nibelungen. Etaient très attendus dans cette production la suite de la vision du metteur en scène David McVicar et la présence de la somptueuse Jeanne-Michèle Charbonnet en Brünnhilde. A l’issue de la première ...