Mot-clef : Thomas Walker

À Garnier, Il primo omicidio de Scarlatti transposé de l’Église à l’Opéra

À Garnier, Il primo omicidio de Scarlatti transposé de l’Église à l’Opéra

Depuis quelques décennies, Alessandro Scarlatti, longtemps éclipsé par la figure de son fils Domenico, sort enfin de l’ombre. Au vu de sa gigantesque production, encore peu explorée, avouons une certaine frustration face au choix de l’Opéra de Paris d’avoir porté à la scène, selon une mode contestable de plus en plus en répandue, un de ses oratorios les plus célèbres Il primo Omicidio plutôt qu’un de ses nombreux opéras intégralement ...
Zoroastre

Zoroastre de Rameau à Berlin ou la fête des voisins

Le Komische Oper de Berlin propose avec Zoroastre de Rameau un réjouissant divertissement théâtral qui ne tient pas vraiment ses promesses musicales. L’opéra baroque français est un morceau de bravoure. Il faut du style, beaucoup de style, de l’élégance, de la délicatesse. Mais surtout pas de froideur : sans les passions, sans l’expressivité, sans une éloquence habitée, rien ne tient. Le Komische Oper à Berlin, désormais délivré du poids des traductions allemandes ...
Rene-Jacobs-Photo-Marco-Borggreve

Version semi-scénique des Noces de Figaro par Jacobs à Pleyel

Dans le prolongement d’un concert donné avec la même œuvre, la même distribution lors de l’édition 2013 du Festival d’Ambronay (et précédant d’autres dates ailleurs en Europe), c’est à la Salle Pleyel que René Jacobs présentait le premier épisode de la trilogie Mozart/Da Ponte. Le chef gantois n’a pas son pareil pour bousculer les convenances, les certitudes par ses lectures du répertoire baroque et classique, au risque de surprendre voire ...
Platée Stuttgart Photo A. T. Schaefer

Avec Platée, du baroque à Stuttgart

L’opéra baroque français, en terre germanique, est une grande rareté. On avait parlé ici même d’un magnifique Phaéton de Lully, Platée a déjà fait quelques apparitions, et le Theater an der Wien dans la capitale autrichienne accomplit dans ce domaine une œuvre méritoire, mais pour le commun du public ce répertoire reste une terre presque inconnue. Cela n’empêche pas l’opéra de Stuttgart, dont la réputation d’inventivité n’est plus à faire, ...
Hâte-toi, cours…

Hâte-toi, cours…

Solomon de Haendel Les mélomanes se sont régalés mercredi 25 au soir avec la représentation de Solomon de Haendel donnée au théâtre de Poissy, le lieu de Paris extra-muros par excellence où se succèdent les sélections de toutes les musiques de haute qualité. L’oratorio poétique composé en 1749 démontre une participation très active du chœur, comme souvent chez Haendel. Le texte de Solomon, s’il est d’auteur anonyme, est tiré du premier Livre ...