tous les dossiers(1)

Une expo XXL pour deux Etoiles d’exception

Aller + loin, Danse , Expositions

Etoiles, Clairemarie Osta et Nicolas Le Riche, exposition à Eléphant Paname, 10 rue Volney, 75002 Paris. Jusqu’au 29 mai 2016, du mardi au dimanche de 11h à 19h.

Exposition ETOILES - LAAC - Nicolas Le Riche Clairemarie Osta - copyright Jean-Philippe RaibaudDans l’écrin délicatement rénové d’Elephant Paname, à Paris, l’exposition Etoiles dévoile le parcours intime et artistique de et , étoiles de l’Opéra national de Paris.

Formidable exposition qui permet de pénétrer dans l’intimité de deux grands artistes, depuis leurs débuts jusqu’à leur reconversion en professeurs de danse, à travers une scénographie qui alterne souvenirs personnels et photos grands formats. Au rez-de-chaussée de l’hôtel particulier de la rue Volney, la salle du Dôme met en scène spectaculairement les costumes des grands rôles classiques incarnés par les deux étoiles. Au centre, une captation de L’histoire de Manon nous plonge au cœur de la scène de l’Opéra Garnier.

Dans la volée d’escalier, émaillée de photos d’Anne Deniau, ont peut lire sur les contremarches des citations des deux artistes, qui nous mènent jusqu’au premier étage où s’ouvre l’album intime de et . Comme un flipbook, photos des premiers pas de danse, concours, nominations, décorations et mots d’encouragements se feuillettent, ressuscitant une vie à deux dédiée à la danse. Dans une vitrine, les premiers chaussons de danse de , sa tenue de championne de claquettes, les coupes et les médailles sont autant de traces de cette brillante carrière, démarrée à Nice. En regard, la carrière de Nicolas Le Riche se déroule avec les mêmes moments de grâce, les dédicaces de grands artistes ou les célébrations officielles.

Exposition ETOILES - pointes de Clairemarie Osta - Archive personnelleDeux salles consacrées aux grands rôles qui ont marqué leur carrière, L’histoire de Manon pour Clairemarie Osta et Le jeune homme et la mort pour Nicolas Le Riche, encadrent l’émouvante reconstitution d’une loge, que les artistes viennent à peine de quitter. Des jambières multicolores, une malle ou un fauteuil de cuir défoncé, des tas de pointes usagées et des costumes sur un portant, attendant d’être à nouveau revêtus. Une plongée à la fois personnelle et sensible dans le quotidien des deux danseurs.

L’exposition s’achève à l’étage supérieur dans le Foyer d’Elephant Paname, par une triple installation contemporaine. Celle-ci combine sculptures, photographies de Lisa Roze et vidéos étonnantes et très réussies de Vincent Perez. Le tout forme une sorte de chapelle profane en l’honneur du couple d’artistes, de leurs projets et de leurs rencontres. Celle avec Mathieu Chédid, notamment, qui a écrit la musique originale de leur prochain spectacle, PARA-LL-ELES, qu’ils créeront en mars au Théâtre des Champs-Elysées.

Banniere-clefsResMu728-90

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.